Monde Face à l'Europe et aux Tories, Theresa May tente de reprendre la main

09:36  10 octobre  2017
09:36  10 octobre  2017 Source:   Liberation

Altercation avec Christine Angot dans ONPC : Sandrine Rousseau confie que ses "larmes étaient celles du désespoir"

  Altercation avec Christine Angot dans ONPC : Sandrine Rousseau confie que ses L'ex-porte-parole d'EELV réagit à la polémiqueLe débat a été virulent sur le plateau d'On n'est pas couché (ONPC). Samedi 30 septembre, durant la diffusion sur France 2 de l'émission de Laurent Ruquier, les téléspectateurs ont découvert les images de Sandrine Rousseau en larmes. Face à Christine Angot, l'ex-porte-parole d'Europe Écologie Les Verts (EELV) n'a pas été en mesure de retenir son émotion. Au lendemain de la diffusion, elle publie un communiqué dans lequel elle tente d'expliquer les raisons qui sa cachent derrière cette forte émotion.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. Look de la semaine - Galerie photo - People.

Ce lundi, la Première ministre britannique a souhaité une «relation unique et ambitieuse» avec l'UE post-Brexit, dans un discours visant à restaurer son autorité largement entamée ces derniers jours.

Theresa May en route pour la Chambre des Communes, lundi. © TOLGA AKMEN Theresa May en route pour la Chambre des Communes, lundi.

Theresa May l’a affirmé ce lundi, péremptoire, devant les députés britanniques à propos des brûlantes négociations sur le Brexit : «La balle est désormais dans leur camp», celui des membres de l’Union européenne. Sauf que ces derniers ont rétorqué que non, pas vraiment. «Il n’y a pour le moment pas de solution trouvée pour la première étape du processus, à savoir les conditions du divorce, donc la balle se trouve entièrement dans le camp britannique pour faire avancer la situation», a sèchement répliqué Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission européenne.

Taylor Swift nommée dans six catégories aux MTV Europe Awards

  Taylor Swift nommée dans six catégories aux MTV Europe Awards La star de la pop américaine Taylor Swift, en lice dans six catégories, mène les nominations pour les MTV Europe Music Awards (EMA), qui se dérouleront à Londres le 12 novembre. Swift, qui a surpris ses fans en se présentant en vengeresse dans le clip "Look What You Made Me Do", aura pour plus sérieux rival, dans cette catégorie, le rappeur américain Kendrick Lamar pour "Humble", qui avait été en août le grand gagnant d'une autre cérémonie estampillée MTV, les Video Music Awards (VMA).

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l 'immobilier.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Un week-end empoisonné

La Première ministre britannique s’exprimait à la Chambre des Communes alors que démarrait à Bruxelles la cinquième session de négociations sur le Brexit, qui devrait durer jusqu’à jeudi. Theresa May souhaite reprendre la main après une semaine de cauchemar politique. Le congrès annuel des conservateurs a révélé de violentes divisions en son sein et s’est conclu par un discours totalement raté de la Première ministre. Ce fiasco a donné naissance à une série de rumeurs qui ont empoisonné le week-end. Après une tentative de coup, pour le moment avortée, des bruits sur l’imminente démission de Theresa May ont couru avant de faire place à l’éventualité d’un remaniement du gouvernement. Lequel impliquerait l’élimination de Boris Johnson, déloyal ministre des Affaires étrangères avide de remplacer May au plus vite.

VIDEO - Très émue, Capucine Anav fond en larmes face à Guy Carlier sur Europe 1

  VIDEO - Très émue, Capucine Anav fond en larmes face à Guy Carlier sur Europe 1 L’ex-chroniqueuse de "TPMP" a visiblement été très touchée par un billet de Guy Carlier, au point de se laisser envahir par l’émotion."Bonjour Guy, votre chronique m'a beaucoup affectée même si je ne m'attendais pas à attirer un jour votre attention. Touchée, coulée. Je commence tout juste dans le milieu du théâtre qui me passionne, je travaille dur pour y arriver et j'essaie de donner tout ce que j'ai. Toutes les critiques sont profitables surtout quand elles viennent de personnes aussi éclairées, cultivées et brillantes que vous" déclare la jeune femme.

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

Désolé, le forum est en maintenance. Revenez plus tard. BBCode et Smileys.

Face à ce chaos interne, Theresa May a souhaité montrer qu’elle reste en charge de la destinée du pays et gère les conditions de sortie de l’Union européenne. Elle a réaffirmé que le Royaume-Uni sortirait bien du marché unique et de l’union douanière et a souhaité un «partenariat économique unique et ambitieux avec l’UE», ne ressemblant en rien à ce qui existe aujourd’hui.

Collant au ton plus conciliant adopté depuis son discours de Florence, le 22 septembre, la Première ministre a assuré que son gouvernement ambitionne de créer «un nouveau partenariat, profond et spécial, entre un Royaume-Uni souverain et une Union européenne forte et flexible». «Réussir ce partenariat demandera du leadership et de la flexibilité, pas seulement de notre part, mais aussi de la part de nos amis, les vingt-sept nations de l’UE», a-t-elle ajouté. «Alors que nous espérons passer à la phase suivante, la balle est dans leur camp. Mais je suis optimiste sur le fait que nous recevrons une réponse positive.»

Mondial-2018: victoire des Bleus en Bulgarie, Russie à l'horizon

  Mondial-2018: victoire des Bleus en Bulgarie, Russie à l'horizon Ils l'ont fait: les Bleus sont allés vaincre la Bulgarie (1-0, but de Matuidi), samedi à Sofia, gardant dans le combat un avantage acquis tôt ainsi que leur destin en mains en vue du Mondial-2018. L'équipe de France doit encore battre le Belarus, mardi au Stade de France, afin d'être sûre de valider son billet pour la Coupe du monde russe, même si elle peut aussi recevoir un coup de mains des Pays-Bas s'ils gagnent parallèlement contre la Suède.Une heure avant le coup d'envoi, la France était repassée en deuxième position de son groupe A, dépassée de deux points par la Suède qui avait écrasé le Luxembourg (8-0).

Cette page n'est pas visible actuellement. Direction de mémoires et thèses.

Une carte cruciale

L’optimisme affiché par Theresa May n’est pas forcément partagé par les Vingt-Sept. Le Royaume-Uni estime avoir largement avancé sur plusieurs des sujets concernant la séparation d’avec l’UE, notamment avec une série de propositions sur le futur statut des citoyens européens. Côté UE, on reste prudent. Non seulement cette question n’est pas totalement réglée, mais celle de la frontière entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord l’est encore moins. Theresa May a redit qu’il n’y «aurait pas de futures frontières en dur» entre les deux parties de l’île, mais la manière concrète de régler cette question reste encore vague. Sur le troisième sujet, la question financière, les avancées sont encore plus timides. Le Royaume-Uni s’est engagé à respecter ses engagements financiers et a même proposé de continuer, dans le futur post-Brexit, à payer certaines contributions pour participer à certains programmes. Or les négociateurs européens veulent des propositions concrètes, ce que Londres refuse, estimant tenir là une carte cruciale pour la suite des négociations.

Du 18 au 20 octobre, un Conseil de l’Europe réunira les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE. Et la question du Brexit n’est que l’un des très nombreux sujets à l’agenda : les Vingt-Sept devront évaluer si les négociations ont suffisamment avancé pour permettre de passer au second stade, celui de la relation future post-Brexit, après mars 2019. Le Royaume-Uni souhaite engager cette phase le plus rapidement possible, y compris si la première est toujours en discussion. Mais c’est là que la balle risque de rester suspendue dans les airs, quelque part au-dessus de la Manche.

Le Brexit est-il en train de diviser l’Europe? .
LE GRAND ANGLE DIPLO - Theresa May a dîné lundi soir avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. On ne sait pas grand-chose de ce qui s’est dit autour de la table. Mais une chose est sûre : les Britanniques essayent de semer la zizanie au sein de l’Union. Au micro d’Europe1, la chronique du rédacteur en chef international du JDD François Clemenceau. © Reuters LE GRAND ANGLE DIPLO - Theresa May a dîné lundi soir avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. On ne sait pas grand-chose de ce qui s’est dit autour de la table.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!