Monde Brexit : le Royaume-Uni et l'Union européenne échouent à finaliser leur accord

10:31  05 décembre  2017
10:31  05 décembre  2017 Source:   Franceinfo

Ariane 6, Vega C : la révolution copernicienne de l'Europe en matière de préférence européenne

  Ariane 6, Vega C : la révolution copernicienne de l'Europe en matière de préférence européenne Sur la période 2020-2023, 34 lancements institutionnels pourraient être dédiés à Ariane 6 (25) et à Vega C (9). Avec la préférence européenne, Arianespace lutterait enfin avec les armes que SpaceX notamment. Le "Buy European Act" sera bientôt sur le pas de tir de l'Union européenne, selon nos informations. Les industriels européens de la filière des lanceurs spatiaux le réclamaient à juste raison depuis très longtemps, l'Agence spatiale européenne (ESA) les a enfin entendu.

Fiche n° 0. Lien vers le scénario pédagogique TIC. Date de création.

Un accord d'étape aurait ouvert la voie aux négociations commerciales réclamées avec insistance par Londres.

  Brexit : le Royaume-Uni et l'Union européenne échouent à finaliser leur accord © Fournis par Francetv info

Malgré l'optimisme affiché par les deux parties, l'Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à finaliser un accord pour boucler la première phase des négociations sur le Brexit, lundi 4 décembre, lors d'une rencontre au sommet à Bruxelles.

Theresa May, une négociatrice "coriace"

Le long "déjeuner de travail" entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et la Première ministre britannique, Theresa May, était censée finaliser un accord de principe sur les modalités du divorce, programmé fin mars 2019. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui représente les dirigeants des 27 membres de l'UE, avait même qualifié la journée de lundi de "date limite absolue" pour que le Londres fasse une offre satisfaisante.

Glyphosate: l'accord européen sème la zizanie au gouvernement

  Glyphosate: l'accord européen sème la zizanie au gouvernement Alors que la secrétaire d'état à l'écologie Brune Poirson a maintenu l'objectif de sortir du glyphosate en moins de cinq ans, le ministre de l'Agriculture s'est dit lui "heureux" qu'un accord ait été trouvé. Y-a-t-il une seule ligne sur le glyphosate au gouvernement ? Alors que l'Union Européenne a voté lundi le renouvellement pour cinq ans de l'herbicide controversé, notamment utilisé par Monsanto pour produire son désherbant phare Roundup, plusieurs voix discordantes se sont fait entendre au sein de l'exécutif. Première à tirer, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Brune Poirson a annoncé que malgré la décision européenne, la France "restait déterminée à sortir du Glyphosate en moins de 5 ans." Quelques minutes plus tard, Matignon a indiqué dans un communiqué à l'AFP, qu'il demandait à Bruxelles de "revoir ses modes d'évaluation de substances chimiques", semblant plutôt sur la ligne de la secrétaire d'Etat. Mais au même moment, le ministre français de l'Agriculture Stéphane Travert s'est déclaré "heureux" que les Etats membres de l'Union européenne soient parvenus lundi à un accord sur le glyphosate, tout en appelant trouver des solutions de remplacement pour cet herbicide controversé.

Une fois sorti de l ’ Union Européenne , le Royaume -­‐ Uni ne sera plus contraint de suivre ses réglementations. Il pourra par exemple mettre en place des mesures pour limiter la venue de travailleurs en provenance de l ’ Union européenne

Cette page n'est pas visible actuellement. University of Quebec - Trois Rivieres.

Un accord d'étape sur les trois dossiers prioritaires de la séparation - le règlement financier, les droits des citoyens expatriés et le sort de la frontière irlandaise - aurait ouvert la voie aux négociations commerciales réclamées avec insistance par Londres. Mais "quelques différences demeurent qui demandent davantage de négociations et de consultation", a expliqué Theresa May, devant la presse. Jean-Claude Juncker a pour sa part qualifié la cheffe du gouvernement britannique de négociatrice "coriace". Il a tout de même assuré qu'un accord lui semblait désormais possible "dans le courant de la semaine".

One Planet Summit : le retour de la taxe européenne sur les transactions financières ? .
A la veille du sommet climat organisé par la France en partenariat avec la Banque mondiale et l’ONU, quatre ministres français réitèrent dans une tribune publiée par le JDD leur soutien à une taxe européenne dont les recettes permettraient de financer la lutte contre le changement climatique. Le sujet est un serpent de mer sur lequel Emmanuel Macron lui-même a tenu des propos contradictoires. Apparue en 1972 à l'initiative de l'économiste américain James Tobin, l'idée d'une taxe sur les transactions financières (TTF) est dans un premier temps destinée à réguler le marché des changes, freiner la spéculation et la volatilité des cours et encourager les investis

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-71701-brexit-le-royaume-uni-et-lunion-europeenne-echouent-a-finaliser-leur-accord/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!