Monde Après les "Paradise Papers", les ministres de l'Union européenne se réunissent pour établir une liste noire des paradis fiscaux

22:50  05 décembre  2017
22:50  05 décembre  2017 Source:   Franceinfo

Ce que vont coûter les dégâts provoqués par les ouragans Irma et Maria

  Ce que vont coûter les dégâts provoqués par les ouragans Irma et Maria Ce que vont coûter les dégâts provoqués par les ouragans Irma et Maria à Saint-Martin et en Guadeloupe début septembre sont estimés à près de deux milliards d'euros, a annoncé mardi le ministère des Outre-mer. © Fournis par www.challenges.fr Ouragan Irma Les dégâts provoqués à Saint-Martin et en Guadeloupe début septembre sont estimés à près de deux milliards d'euros, a annoncé mardi le ministère des Outre-mer.

Cher lecteur, Notre site est momentanément indisponible. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Les révélations des « Paradise Papers » rappellent le poids de l ’optimisation fiscale dans le monde. Hasard du calendrier, les ministres européens de l ’Economie et des Finances, l’Ecofin, se sont réunis mardi matin, à Bruxelles, pour parler de la liste européenne des paradis fiscaux .

Les 28 ministres des Finances se réunissent à Bruxelles pour tenter de se mettre d'accord.

  Après les © Fournis par Francetv info

Les 28 ministres des Finances de l'Union européenne se réunissent, mardi 5 décembre à Bruxelles, dans l'espoir de se doter d'une liste noire des paradis fiscaux. Une liste très attendue après les récents scandales d'évasion fiscale, dont les "Paradise Papers" publiés en novembre 2017.

Conformément aux règles européennes sur les questions fiscales, les 28 États membres doivent s'entendre à l'unanimité sur le nom des pays "blacklistés". Les pays européens devraient aussi assortir leur liste noire d'une possibilité de sanctions. Cette liste devrait encore faire l'objet de tractations.

U2 revient au rock engagé et engageant avec "Songs of Experience"

  U2 revient au rock engagé et engageant avec L'Amérique de Trump, le drame des réfugiés, la mort: U2 et son leader Bono reviennent avec "Songs of Experience", un 14e opus engagé qui réserve de bonne surprises, mais dont la sortie, vendredi dernier, ne s'est pourtant accompagnée d'aucune promotion. Trois ans séparent "Songs of Experience" de son prédécesseur "Songs of Innocence". Ils forment un diptyque dont le titre est emprunté au recueil "Songs of Innocence and Experience", du poète et peintre Trois ans séparent "Songs of Experience" de son prédécesseur "Songs of Innocence". Ils forment un diptyque dont le titre est emprunté au recueil "Songs of Innocence and Experience", du poète et peintre britannique William Blake.

Fiche n° 0. Lien vers le scénario pédagogique TIC. Date de création.

Erreur MC6 ! La page n'existe pas

Aucun membre de l'UE dans la liste noire ?

Plusieurs sources ont indiqué lundi à l'AFP que deux listes de pays doivent être publiées. La première liste "noire" doit renseigner autour de vingt juridictions. La seconde, une liste "grise", doit comporter 45 autres États qui se sont engagés à améliorer leurs pratiques. "Cela pourrait évoluer encore lors de la réunion mardi matin, les ministres pourraient enlever un ou deux pays de la liste noire", a précisé l'une des sources.

Les ministres européens ne devraient logiquement pas inscrire de pays membres de l'Union européenne sur cette liste. Un problème selon l'ONG Oxfam, qui a publié, mardi dernier, sa propre liste comportant 35 pays. Quatre pays européens, cités dans les récents scandales, y figurent : l'Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas.

One Planet Summit : le retour de la taxe européenne sur les transactions financières ? .
A la veille du sommet climat organisé par la France en partenariat avec la Banque mondiale et l’ONU, quatre ministres français réitèrent dans une tribune publiée par le JDD leur soutien à une taxe européenne dont les recettes permettraient de financer la lutte contre le changement climatique. Le sujet est un serpent de mer sur lequel Emmanuel Macron lui-même a tenu des propos contradictoires. Apparue en 1972 à l'initiative de l'économiste américain James Tobin, l'idée d'une taxe sur les transactions financières (TTF) est dans un premier temps destinée à réguler le marché des changes, freiner la spéculation et la volatilité des cours et encourager les investis

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!