Monde Colombie : le président suspend les négociations avec la guérilla après une attaque

20:59  10 janvier  2018
20:59  10 janvier  2018 Source:   Franceinfo

France 3 suspend la diffusion de sujets "déséquilibrés" sur Laurent Wauquiez

  France 3 suspend la diffusion de sujets La direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes a suspendu la diffusion d'une série de sujets sur le bilan de Laurent Wauquiez à la région.La direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes a suspendu la diffusion d'une série de sujets sur le bilan de Laurent Wauquiez à la région, jugés "déséquilibrés", provoquant un vif émoi dans la rédaction qui dénonce une pression politique.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

ERREUR.

Les discussions sur la paix entre les autorités colombiennes et le groupe rebelle devaient normalement reprendre mercredi.

  Colombie : le président suspend les négociations avec la guérilla après une attaque © Fournis par Francetv info

Le président colombien a décidé de suspendre, mercredi 10 janvier, les négociations de paix avec la guérilla de l'ELN, qui ont lieu à Quito en Équateur. Cela fait suite à une attaque, intervenue dans la matinée, attribuée aux rebelles. "J'ai parlé avec le négociateur en chef du gouvernement (...) pour évaluer l'avenir du processus", a déclaré Juan Manuel Santos lors d'une allocution télévisée. Sans entrer dans les détails, il a dénoncé la reprise des "attaques terroristes contre la population, les forces armées et les infrastructures".

Sénégal : un groupe armé tue treize jeunes en Casamance

  Sénégal : un groupe armé tue treize jeunes en Casamance Treize jeunes ont été abattus par un groupe armé en Casamance, une région sénégalaise où un conflit pour l'indépendance fait rage depuis 35 ans. Les violences s'y étaient pourtant atténuées depuis un cessez-le-feu en 2014. Treize jeunes ont été tués samedi 6 janvier en Casamance, une région du sud du Sénégal où sévit depuis 35 ans un conflit armé. Les victimes auraient pénétré une zone surveillée par les combattants indépendantistes du MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance)."Des éléments armés ont attaqué des jeunes qui cherchaient du bois dans la forêt de Bayotte.

Un peu plus tôt dans la journée, l'entreprise publique pétrolière Ecopetrol évoquait un "possible attentat" contre un puits situé dans le département de Casanare. Les autorités rapportent par ailleurs une attaque à la grenade contre un poste de sécurité de l'armée dans le département d'Arauca, à la frontière du Venezuela, où l'ELN a une forte présence. Des soldats auraient été blessés, selon les médias locaux.

Mon engagement avec la paix a été et sera total. Mais la paix se conquiert avec de la bonne volonté et des actes concrets. Pas seulement avec des mots.

Juan Manuel Santos

à la télévision colombienne

Un accord signé en octobre

Un cessez-le-feu bilatéral entre le gouvernement et l'Armée de libération nationale (ELN), dernière guérilla active de Colombie, était en vigueur entre le 1er octobre et le 9 janvier à minuit. Et mardi, jour de la fin de la trêve, les deux parties avaient entamé des pourparlers en vue d'une prolongation de la trêve. Elles devaient normalement reprendre mercredi, avant cette annonce de Bogota.

Même si le gouvernement colombien et la guérilla guévariste ont, chacun de leur côté, exprimé à plusieurs reprises leur volonté de prolonger cette trêve, l'accord précédent avait déjà été fragilisé par des accusations mutuelles de violations.

En un demi-siècle, le conflit armé colombien a fait au moins 260 000 morts, plus de 60 000 disparus et 7,4 millions de déplacés. Il implique des guérillas, des paramilitaires, des forces gouvernementales et des trafiquants de drogue.

Attaque mystérieuse de 13 drones sur des bases russes en Syrie .
Les Etats-Unis sont à l'origine de l'attaque, selon Moscou. Mais Washington dément. © Copyright 2018, L'Obs La base aérienne russe de Hmeimim en Syrie, le 3 octobre 2015. D'où venaient-ils ? Qui était à la manœuvre ? Le mystère n'est pas entièrement levé sur une attaque simultanée de 13 drones qui a eu lieu dans la nuit du 6 janvier contre des bases russes en Syrie.Selon une communication du ministère russe de la Défense lundi, dix de ces drones, équipés d'explosifs, ont été détectés alors qu’ils s’approchaient de la base aérienne de Hmeimim.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!