Monde Affaire Skripal : Russes et Britanniques dos à dos à l'ONU

13:20  06 avril  2018
13:20  06 avril  2018 Source:   L’Obs

Meurtre de Skripal : l'agent neurotoxique se trouvait sur sa porte d'entrée

  Meurtre de Skripal : l'agent neurotoxique se trouvait sur sa porte d'entrée L'enquête, qui implique quelque 250 spécialistes, pourrait prendre des mois. L'ancien espion russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés le 4 mars, ont eu le premier contact avec l'agent innervant à leur domicile en Grande-Bretagne, a indiqué la police britannique selon laquelle l'enquête pourrait prendre des mois."Les experts ont déterminé que la plus haute concentration de l'agent neurotoxique se trouvait sur la porte d'entrée de ce domicile", a indiqué la police dans un communiqué.

Affaire Skripal : l'Otan expulse à son tour sept diplomates russes . La preuve se trouve dans le tapis rouge déployé pour les princes saoudiens et autres .Se mettre à dos des pays qui combattent le jihadisme ne mènera qu'au chaos.

La Russie souhaite spécifiquement, selon Vassili Nebenzia, l'ambassadeur russe à l ' ONU , que la réunion porte "sur la lettre de la Première ministre britannique Theresa May" accusant la Russie de l'empoisonnement de l'ex-espion Skripal et de sa fille Ioulia.

Selon le "Times", le neurotoxique innervant provient bien d'une base militaire russe.

Des policiers dans le quartier de Salisbury où a été empoisonné Sergueï Skripal et sa fille, Ioulia, le 4 mars dernier.© Copyright 2018, L'Obs Des policiers dans le quartier de Salisbury où a été empoisonné Sergueï Skripal et sa fille, Ioulia, le 4 mars dernier.

La Russie a démenti à nouveau en bloc jeudi devant le Conseil de sécurité de l'ONU toute implication dans la tentative d'empoisonnement d'un ancien espion russe et de sa fille en Angleterre, réclamant des réponses à une série de questions.

Lors d'une réunion demandée par Moscou, l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia, a souligné que "la Russie n'avait aucun lien avec l'empoisonnement des Skripal". Moscou "a intérêt à la vérité plus que quiconque", a-t-il ajouté. La Russie est accusée par le Royaume-Uni, soutenu par les Occidentaux, d'avoir tenté d'empoisonner avec un agent neurotoxique innervant le 4 mars à Salisbury (sud-ouest) l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille Ioulia.

Affaire Skripal: L'état de santé de la fille de l'ex-espion russe s'améliore «rapidement»

  Affaire Skripal: L'état de santé de la fille de l'ex-espion russe s'améliore «rapidement» Son père, âgé de 66 ans, reste dans un état critique mais stable, a précisé l'hôpital

En outre, si les autorités britanniques ont pu affirmer aussi rapidement que Skripal a été étranger (ce qui reste à démontrer) serait particulièrement à mettre forcément sur le dos de la Russie L’autre jour, à Moscou, un représentant du gouvernement russe a donné la version russe de l’ affaire Skripal .

Alors qu'Emmanuel Macron réitère son soutien à Theresa May et le Royaume-Uni dans l' affaire Skripal , allant jusqu'à dire que l'empoisonnement de l'ex-agent double russe et de sa fille était une «atteinte à la souveraineté européenne»

"Il s'agit de discréditer la Russie", a asséné l'ambassadeur russe, en dénonçant une "campagne ordonnée" contre son pays.

"Vous jouez avec le feu"

L'empoisonnement le 4 mars sur le sol britannique de Sergueï Skripal et de sa fille a suscité depuis le 14 mars une vague historique d'expulsions croisées de la Russie et des pays occidentaux, concernant au total environ 300 diplomates. Les 60 diplomates américains expulsés par la Russie ont quitté Moscou jeudi avec leurs familles.

"Il n'y a pas d'autre explication plausible que la responsabilité de la Russie", a ainsi déclaré l'ambassadeur français, François Delattre. Et les États-Unis ont estimé que la réunion du Conseil de sécurité était "une nouvelle tentative de la Russie de l'utiliser pour des gains politiques".

Affaire Skripal: la Russie va expulser quatre diplomates canadiens (Ottawa)

  Affaire Skripal: la Russie va expulser quatre diplomates canadiens (Ottawa) La Russie va expulser quatre diplomates canadiens en réponse à la décision lundi du gouvernement canadien de renvoyer quatre Russes sous statut diplomatique dans le cadre de l'affaire Skripal, a-t-on indiqué à Ottawa vendredi. "Nous pouvons confirmer que quatre diplomates canadiens ont été déclarés personne non grata par le gouvernement russe", a expliqué Adam Austen, porte-parole de la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland.

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson, a salué la «réponse extraordinaire» des «alliés» du Royaume-Uni. Expulsion de #diplomates russes - Affaire # Skripal

La Première ministre britannique Theresa May, le 14 mars 2018 à Londres. REUTERS/Toby Melville. A la demande du Royaume-Uni, le Conseil de sécurité de l ' ONU va se réunir en urgence ce mercredi 14 mars 2018 pour discuter de l' affaire Skripal .

Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie a de son côté dénoncé "une campagne ordonnée, préparée à l'avance" contre elle. "On accuse sans preuve", a déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassili Nebenzia, pour lequel "il s'agit de discréditer la Russie". Au lendemain du refus de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) d'inclure la Russie dans son enquête, Vassili Nebenzia a exigé des réponses à une série de questions.

"Nous sommes dans le théâtre de l'absurde", a lancé le diplomate russe. "Nous avons dit à nos collègues britanniques 'Vous jouez avec le feu et vous le regretterez'".

La situation autour de l'affaire Skripal "crée une menace pour la paix et la sécurité dans le monde", a aussi assuré  Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. "Nous insistons pour que soit menée une enquête substantielle et responsable".

Devant l'OIAC, Moscou avait proposé en vain que la Russie mène une enquête conjointe avec la Grande-Bretagne, avec la médiation de cette organisation internationale.

Mondial-2018: les organisateurs plus inquiets par l'affaire Skripal que par les retards

  Mondial-2018: les organisateurs plus inquiets par l'affaire Skripal que par les retards Le président du Comité d'organisation de la Coupe du monde, Alexeï Sorokine, s'est dit mercredi plus inquiet par les conséquences de l'affaire Skripal, l'ex-espion russe empoisonné en Grande-Bretagne, que par de possibles retards dans les préparatifs du Mondial. "Notre principal problème réside plus dans la géopolitique que dans les infrastructures", a-t-il affirmé au quotidien Kommersant, ajoutant que "n'importe quel incident, qu'il arrive naturellement ou qu'il soit créé artificiellement, est utilisé pour mettre la pression sur les organisateurs de la Coupe du monde".

Une réunion consacrée à l ' affaire de l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, a été organisée par la Russie. Face à un front commun occidental et visé par des sanctions britanniques , le ministère russe des Affaires étrangères a invité ce 21 mars tous les

Mercredi, Moscou n’est pas parvenu à convaincre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) de l’inclure dans l’enquête sur l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal .

Origine du Novitchok ?

Néanmoins, selon le "Times", les services de Londres auraient localisé le laboratoire russe - situé sur la base militaire de Chikhany - où cet agent innervant aurait été fabriqué, qui serait sous la supervision du renseignement extérieur russe.

La Russie s'estime confortée dans ses dénégations par les déclarations du laboratoire spécialisé britannique qui a analysé la substance utilisée contre l'ex-espion. S'il l'a identifiée comme étant du Novitchok, un agent innervant de type militaire de conception soviétique, le laboratoire a reconnu ne pas avoir de preuve que la substance utilisée contre les Skripal ait été fabriquée en Russie.

Ce vendredi, une porte-parole britannique a indiqué qu'un chat et deux cochons d'Inde appartenant à l'ex-espion russe Sergueï Skripal, empoisonné en Grande-Bretagne, ont été trouvés morts. La porte-parole n'a pas précisé si ces animaux étaient morts d'une intoxication subie lors de l'empoisonnement des Skripal ou bien de faim après être restés sans nourriture dans la maison.

(avec AFP)

Skripal était surveillé depuis au moins 5 ans par les services russes, selon Londres .
L'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, empoisonnés début mars en Angleterre par un agent innervant, étaient tous deux surveillés depuis au moins cinq ans par le renseignement russe, a affirmé vendredi le conseiller national à la sécurité britannique. © Fournis par AFP Des enquêteurs britanniques devant la maison de Sergueï Skripal à Salisbury, en Angleterre, le 26 mars 2018 "Selon nos informations, l'intérêt des services de renseignement russes pour les Skripal remonte au moins à 2013, lorsque des comptes emails appartenant à Ioulia Skripal ont été visés par les cyberspécialistes du Gru", le service de ren

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-88971-affaire-skripal-russes-et-britanniques-dos-a-dos-a-lonu/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!