Monde La peine de mort recule dans le monde selon Amnesty International

09:10  12 avril  2018
09:10  12 avril  2018 Source:   Le Figaro

La peine de mort recule dans le monde, selon Amnesty International

  La peine de mort recule dans le monde, selon Amnesty International La peine de mort recule dans le monde, selon Amnesty InternationalLa peine de mort continue de reculer dans le monde, alors que la Guinée et la Mongolie s'ajoutent à la liste des pays qui l'ont abolie, selon le rapport annuel d'Amnesty International publié jeudi 12 avril.

Le Monde Télérama Le Monde diplomatique HuffPost Courrier international La Vie L'Obs. La Chine a de nouveau exécuté en 2016 plus de condamnés à mort que le reste des pays de la planète, affirme Amnesty International (AI).

Condamnations à mort et exécutions en 2016. Consultez le dernier rapport d’ Amnesty International sur la peine capitale dans le monde .

L'organisation de défense des droits de l'homme a présenté à Paris les statistiques annuelles sur les exécutions capitales, en légère baisse en 2017.

figarofr: Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International. © Hassan Ammar/AP Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

La tendance abolitionniste se confirme. Amnesty International a recensé au moins 933 exécutions dans 23 pays en 2017, soit 4% de moins qu'en 2016 et 39% de moins qu'en 2015 (année ou l'organisation avait relevé le chiffre le plus élevé depuis 1989, soit 1634 exécutions).

L'an passé encore, c'est en Chine qu'ont été exécutés le plus grand nombre de prisonniers, mais il s'avère impossible d'obtenir une comptabilité précise, ces données étant classées secret d'État. Ce cas mis à part, quatre pays seulement sont responsables de près de 84 % des exécutions recensées: l'Iran, l'Arabie Saoudite, l'Irak et le Pakistan.

La triste listes des pays qui ont le plus exécuté de gens en 2017

  La triste listes des pays qui ont le plus exécuté de gens en 2017 La Chine, quant à elle, refuse de communiquer ses chiffres. Un rapport publié, ce jeudi 12 avril, par Amnesty International rend compte du nombre d’exécutions dans le monde en 2017: 993 personnes ont été exécutées dans vingt-trois pays différents, un chiffre en baisse de 4% par rapport à l’année précédente (1.032 exécutions).Cependant, ces données ne prennent pas en compte les mise à mort ordonnées en Chine car ces chiffres restent un secret d’État. Amnesty International estime que plusieurs milliers de tués seraient à ajouter au total –la Chine demeurant le plus grand bourreau planétaire.

Dans le monde , plus de 140 pays continuent de pratiquer la torture ou les mauvais traitements. Certains l’utilisent quotidiennement. Il en ressort que la peine de mort n’a guère eu d’impact sur le taux de criminalité. Ce que demande Amnesty International .

Au moins 778 personnes ont été exécutées dans le monde en 2013. Sur son site, Amnesty International France démonte cinq idées reçues sur la peine de mort comme l'idée selon laquelle elle aurait un effet dissuasif sur les crimes violents.

Des pays comme le Bahrein, les Émirats arabes unis, la Jordanie et le Koweït ont repris les exécutions en 2017. À l'inverse, Amnesty International n'a enregistré aucune exécution dans cinq pays qui avaient appliqué la peine de mort en 2016: le Botswana, l'Indonésie, le Nigeria , le Soudan et Taïwan. Dans le même temps, deux pays ont annoncé l'abolition de la peine capitale pour tous les crimes. Il s'agit de la Guinée et de la Mongolie. De son côté, le Guatemala est devenu abolitionniste pour les crimes de droit uniquement alors que la Gambie a signé un traité international l'engageant à ne pas procéder à des exécutions et à s'orienter vers l'abolition de la peine de mort.

En 2017, 106 pays avaient aboli la peine de mort dans leur législation pour tous les crimes et 142 sont abolitionnistes en droit ou en pratique.

USA: L'activité dans le secteur manufacturier recule plus que prévu en mars

  USA: L'activité dans le secteur manufacturier recule plus que prévu en mars L'activité dans le secteur manufacturier américain a reculé plus que prévu au mois de mars, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiés lundi. © REUTERS/Ann Saphir USA: L'ACTIVITÉ DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER RECULE PLUS QUE PRÉVU EN MARS Son indice ISM s'est établi à 59,3 en mars, contre 60,8 confirmé en février et un consensus le donnant à 60,0. La barre des 50 sépare croissance et contraction de l'activité.Le sous indice des nouvelles commandes est tombé à son plus bas niveau depuis août à 61,9 contre 64,2 le mois précédent.

Liberté d'expression. Peine de mort et torture. Réfugiés et migrants. Amnesty a besoin de vous. L'action d' Amnesty International fonctionne grâce à vos dons. La prévention et l’éducation sont des priorités pour faire reculer les discours et pratiques racistes ou discriminants.

L’ONG Amnesty International a publié mercredi son rapport annuel sur la peine de mort dans le monde .

Au Moyen-Orient, 27% de ces mises à mort sont liées à des affaires de drogue

Bien que le recours à la peine de mort a connu un léger recul en 2017, le bilan reste particulièrement alarmant au Moyen-Orient et en Égypte, qui compte le plus grand nombre de peines de mort prononcées. L'Iran, l'Arabie Saoudite et l'Irak sont les trois pays procédant au plus grand nombre d'exécutions, totalisant à eux seuls 92% des exécutions dans la région. Au Moyen-Orient, 27% de ces mises à mort sont liées à des affaires de drogue.

Pour la neuvième année consécutive, les États-Unis ont été le seul pays des Amériques à exécuter des prisonniers. Le nombre d'exécutions (23 en 2017) et de sentences (41 en 2017) a légèrement augmenté par rapport à 2016, mais il est resté dans les moyennes historiquement faibles enregistrées ces dernières années. Huit États ont appliqué la peine de mort, contre cinq en 2016.

En Europe, la Biélorussie est la dernière nation à appliquer la peine de mort. Au moins, deux exécutions ont eu lieu dans ce pays en 2017 alors que six personnes attendent leurs exécutions. Présente à Paris lors de la présentation des statistiques annuelles d'Amnesty International, Aliaksandra Yakavistskaia , fille d'un condamné à mort exécuté en novembre 2016, a dénoncé les pratiques du gouvernement envers les prisonniers condamnés à mort et leurs familles, pointant du doigt des procès inéquitables et se tenant à huis clos.

Le "papa" d’Une famille formidable est mort .
Joël Santoni, le créateur d"Une famille formidable" (TF1) est décédé à l’age de 74 ans. Une famille formidable vient de perdre son papa. Joël Santoni, le créateur de la célèbre série de TF1 est décédé à l’âge de 74 ans. C’est Roméo Sarfati, l’interprète de Nicolas dans le feuilleton qui a confirmé la triste nouvelle. "Joel Santoni, notre formidable chef de famille, nous a quittés. Merci pour tout et bon voyage mon Jojo !" écrit l’acteur sur son compte Twitter. Une annonce tragique alors que la série venait à peine de fêter ses 25 ans.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!