Monde Mali : une attaque "sans précédent" contre les Casques bleus et les forces françaises à Tombouctou

09:45  15 avril  2018
09:45  15 avril  2018 Source:   Franceinfo

Attaque de Tombouctou : au Mali, "une professionnalisation du terrorisme"

  Attaque de Tombouctou : au Mali, Un casque bleu burkinabé est mort dans l'attaque qui a visé samedi les camps de l'ONU et de la force française Barkhane à Tombouctou, dans le nord du Mali. Sept français ont également été blessés. L'attaque ayant visé samedi 15 avril les camps de la Minusma (la Mission de l'ONU au Mali) et de la force française Barkhane à Tombouctou, dans le nord du Mali, a fait un mort parmi les casques Bleus, un militaire burkinabé. Six soldats de la Minusma ainsi que sept soldats français sont également blessés. Quinze assaillants ont été tués.

Des tirs de roquettes, des assaillants déguisés en Casques bleus montés à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu Les camps de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou ont été la cible, samedi 14 avril, d' une attaque " sans précédent " qui a fait au moins un mort et une

« Les opérations militaires françaises à Tombouctou se poursuivaient et un coup dur est porté aux islamistes », a assuré la source. Mali : l’ONU appelle à une réponse «coup pour coup» après l’ attaque de Kidal. Kidal : 2 casques bleus tués lors de 4 attaques coordonnées.

L'ONU s'est dite victime d'une "importante attaque complexe" associant "mortiers", "échanges de tirs" et "attaque au véhicule suicide".

  Mali : une attaque © Fournis par Francetv info

Des tirs de roquettes, des assaillants déguisés en Casques bleus montés à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu... Les camps de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou ont été la cible, samedi 14 avril, d'une attaque "sans précédent" qui a fait au moins un mort et une vingtaine de blessés. L'assaut s'est produit peu après 14 heures (16 heures à Paris) sur le site aéroportuaire de cette ville légendaire du nord du Mali où sont cantonnés des Casques bleus de la Minusma et des hommes de l'opération française Barkhane.

Mali: l'ONU demande au Canada d'accélérer le déploiement de ses hélicoptères

  Mali: l'ONU demande au Canada d'accélérer le déploiement de ses hélicoptères L'émissaire de l'ONU au Mali, Mahamat Saleh Annadif, a demandé mercredi au Canada d'accélérer le déploiement des hélicoptères promis à sa force de paix Minusma afin qu'il n'y ait pas de "trou" avec le départ en juin des engins allemands qu'ils sont censés remplacer.Le Canada a promis de nous fournir "six hélicoptères" alors que "notre déficit d'appareils est de 12", a-t-il précisé lors d'une rencontre avec des médias à l'ONU à New York. "Nous manquons d'hélicoptères de transport, de combat", a rappelé le responsable de la Minusma.

Quatre Casques bleus des Nations Unies et trois membres des Forces armées maliennes (FAMa) ont été blessés lundi à la suite d' une attaque contre un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Tombouctou , dans le nord du pays.

Deux casques bleus de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) ont été tués et trente autres blessés, le 12 février Il y a quelques jours une attaque revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a visé une base de policiers nigérians de la Minusma, installée dans un ancien hôtel à Tombouctou .

Alors que les deux camps essuyaient une "dizaine de tirs de roquettes", des hommes portant des Casques bleus ont tenté de "s'infiltrer" dans la zone militaire à bord de deux véhicules piégés, a précisé dans un communiqué le ministère malien de la Sécurité. L'un des véhicules portait les couleurs des Forces armées maliennes (FAMas) et l'autre le sigle "UN" des Nations unies. Le premier "a explosé", tandis que le second "a pu être immobilisé".

"Une attaque qu'on n'avait jamais connue"

Selon la Minusma, un de ses Casque bleus a été tué lors d'"échanges de tirs". Une dizaine d'autres ont été blessés. Le ministère malien a indiqué que l'attaque avait également fait une "dizaine" de blessés "côté Barkhane". "Les combats ont pris fin vers 18h30", plus de quatre heures après leur début, selon le ministère. Bamako et la Minusma ont assuré que la situation était à nouveau "sous contrôle". Sur Twitter, la force de l'ONU a évoqué une "importante attaque complexe" associant "mortiers", "échanges de tirs" et "attaque au véhicule suicide".

Mali : 30 jihadistes tués le 1er avril par les forces françaises et maliennes

  Mali : 30 jihadistes tués le 1er avril par les forces françaises et maliennes Lors d'un affrontement avec plusieurs dizaines de combattants au Mali, près de la frontière du Niger, 30 jihadistes ont été tués par les forces françaises et maliennes le 1er avril, a indiqué jeudi l'armée française. Trente jihadistes ont été tués dimanche au Mali par des forces françaises et maliennes lors d'une confrontation avec une soixantaine de combattants dans la zone d'Akabar, près de 1/1 DIAPOSITIVES © Ludovic Marin, AFP

Le bilan provisoire fait état de sept blessés, soit quatre Casques bleus et trois membres des Forces Armées maliennes (FAMa). Cette attaque survient moins de deux semaines après celle du 3 mai, qui avait fait un mort et neuf blessés parmi les Casques bleus de la MINUSMA à Tombouctou .

Un homme a péri en tentant de commettre un attentat suicide à Tombouctou , dans le nord-ouest du Mali , au cours d'un incident impliquant les Casques bleus suédois de l'ONU au Mali , dans la nuit de lundi à mardi, selon des sources de sécurité.

"C'est la première fois qu'il y a eu une attaque de cette envergure contre la Minusma à Tombouctou", a relevé une source sécuritaire étrangère. "C'est une attaque qu'on n'avait jamais connue", a confirmé un responsable du gouvernorat de Tombouctou.

Déployée au Mali en juillet 2013, la Minusma, qui compte environ 12.500 militaires et policiers, est actuellement la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines. Elle avait, avant l'attaque de samedi, perdu plus de 160 Casques bleus, dont 102 dans des actes hostiles, ce qui représente plus de la moitié des soldats de l'ONU tués sur cette période dans le monde.

Jean-Luc Mélenchon compare les frappes en Syrie à l’attaque de Pearl Harbor (Vidéo) .
Lors d’un débat à l’Assemblée Nationale concernant l’intervention militaire de la France en Syrie, Jean-Luc Mélenchon a comparé les frappes françaises à l’attaque de Pearl Harbor. Non Stop Zapping vous en dit plus.Ce samedi 14 avril à l’aube, l’armée française a envoyé des frappes sur la Syrie en représailles -selon le gouvernement- à une attaque chimique présumée du régime syrien à Douma, le 7 avril dernier. Une intervention lancée sans l’accord de l’ONU, et qui suscite de vifs débats à l’Assemblée Nationale. Ce lundi, Jean-Luc Mélenchon, président de la France Insoumise, a en effet déploré l’intervention militaire de la France dans "le pire nid de frelons de la planète".

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-92144-mali-une-attaque-sans-precedent-contre-les-casques-bleus-et-les-forces-francaises-a-tombouctou/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!