Monde Syrie : la défense aérienne abat des missiles au-dessus de Homs

09:15  17 avril  2018
09:15  17 avril  2018 Source:   francetvinfo.fr

Syrie: un aéroport militaire frappé après une attaque chimique présumée

  Syrie: un aéroport militaire frappé après une attaque chimique présumée Des missiles ont frappé un aéroport militaire syrien ce lundi 9 avril matin faisant plusieurs morts, a rapporté l’agence officielle syrienne Sana, qui a affirmé qu’une « attaque américaine est soupçonnée », avant de retirer toute référence à Washington. Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier Le Pentagone n’a pas tardé à démentir les informations de Sana, indiquant que les États-Unis « ne mènent pas de frappe aérienne en Syrie » en ce moment. Ce n’est d’ailleurs que ce lundi 9 avril que Donald Trump réunit son état-major militaire.

La défense aérienne syrienne "a abattu des missiles qui étaient entrés dans l'espace aérien au - dessus de la province de Homs " qui couvre le centre de la Syrie , a annoncé mardi 17 avril l'agence de presse officielle Sana.

SYRIE - Israël comme les Etats-Unis ont nié en être à l'origine

  Syrie : la défense aérienne abat des missiles au-dessus de Homs © Fournis par Francetv info

L'agence officielle syrienne a affirmé que des missiles avaient été interceptés mardi par la défense aérienne dans le pays, trois jours après des frappes occidentales menées en représailles à une attaque chimique présumée.

La défense aérienne syrienne "a abattu des missiles qui étaient entrés dans l'espace aérien au-dessus de la province de Homs" qui couvre le centre de la Syrie, a annoncé mardi 17 avril l'agence de presse officielle Sana. La télévision officielle syrienne n'a pas identifié l'origine des missiles mais a dénoncé une "agression".

Une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a fait état de fortes explosions entendues près de la base aérienne d'Al-Chaayrate, dans la province de Homs, et dans la région de Qualamoun, près de Damas, où deux autres bases aériennes sont situées. Toutefois, selon le dirigeant de cette ONG, Rami Abdel Rahman, aucune base aérienne n'a été touchée.

Syrie : le régime met ses hommes en état d'alerte

  Syrie : le régime met ses hommes en état d'alerte Dans l'anticipation de frappes américaines ou françaises, l'armée syrienne a commencé à évacuer les plus importantes de ses bases aériennes, transférant sur les bases russes son armement le plus sophistiqué et renforçant sa coopération avec la Russie et l'Iran.Alors que la pression militaire monte contre la Syrie, Bachar el-Assad a placé ses forces armées «en état d'alerte» pour les trois jours à venir dans les aéroports et les bases militaires du pays, croit savoir l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé à Londres.

La défense aérienne syrienne «a abattu des missiles qui étaient entrés dans l'espace aérien au - dessus de la province de Homs » qui couvre le centre de la Syrie , a annoncé mardi l'agence de presse officielle Sana.

Damas ( Syrie ) - La défense aérienne syrienne "a abattu des missiles qui étaient entrés dans l'espace aérien (syrien) au - dessus de Homs ", dans l'ouest de la Syrie , a annoncé mardi l'agence de presse officielle Sana.

Le Pentagone dément toute implication des États-Unis et de leurs alliés

"Je ne suis pas au courant d'un tel incident", a affirmé un porte-parole de l'armée israélienne, interrogé par l'AFP sur des rumeurs selon lesquelles il pourrait s'agir d'une attaque israélienne. Israël a déjà mené dans le passé des frappes en Syrie.

La base militaire d'Al-Chaayrate, considérée par le Pentagone comme une source d'approvisionnement possible en armements chimiques, avait été frappée en avril 2017 par 59 missiles Tomahawk lors d'une opération américaine, en représailles à une attaque au gaz sarin attribuée aux forces syriennes.

À Washington, le Pentagone a démenti toute implication des États-Unis ou de la coalition qu'ils dirigent dans la région. "Il n'y a pas d'opérations des États-Unis ou de la coalition dans cette zone", a déclaré Heather Babb, porte-parole du Pentagone.

États-Unis: Un missile balistique intercontinental testé depuis la Californie .
Malgré la fin de la Guerre froide, les Etats-Unis ont encore des centaines de missiles Minuteman III disséminés dans des silos de lancement dans tout le pays ... © U.S. Air Force/SIPA Un missile balistique intercontinental Minuteman III lancé depuis une base aérienne en Californie en août 2017. Ce test, le premier depuis le début de l’année aux États-Unis, était prévu de longue date. L’US Air Force a annoncé mercredi avoir testé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III lancé depuis la base de Vandenberg, en Californie.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!