Monde Irak: le calvaire des femmes suspectées de liens avec l’Etat islamique

13:40  17 avril  2018
13:40  17 avril  2018 Source:   RFI

Irak : une française condamnée à la perpétuité pour terrorisme (Vidéo)

  Irak : une française condamnée à la perpétuité pour terrorisme (Vidéo) Djamila Boutoutaou, 29 ans, a été condamnée à la prison à perpétuité pour son appartenance à l'État islamique. Française, elle a été jugée en Irak, sans que son avocat ou sa famille ne soit prévenus. Non Stop Zapping vous montre les images.La justice irakienne a tranché : Djamila Boutoutaou, 29 ans, a été condamnée à la perpétuité pour son appartenance à l'État islamique. La jeune femme, mère de deux enfants, assuraient pourtant avoir rejoint les rangs de l'organisation contre son gré. Elle prétendait avoir été enrôlée de force par son mari, avant de fuir avec ses deux enfants pour se rendre d'elle-même à la police.

La procédure contre les deux femmes démarre le 23 mars 2017. Le parquet fédéral a été alerté par une annonce Europol faisant état de Elle soutient encore, selon l’arrêt, qu’il n’est nullement établi que la personne à qui elle a versé de l’argent en Turquie contribue au financement de l ’ Etat islamique .

L'organisation Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie est "presque totalement défaite", la "jihadisme Des Femmes " : Pourquoi Rejoignent-elles L'ei ?. Six personnes suspectées d 'avoir un lien avec l 'organisation terroriste État islamique ont été arrêtées lors d'une opération menée à travers l'Europe .

Des femmes et des enfants irakiens dans un camp de réfugiés à Hammam al-Alil à l'ouest de Mossoul, avril 2017. (Image d'illustration)© CHRISTOPHE SIMON / AFP Des femmes et des enfants irakiens dans un camp de réfugiés à Hammam al-Alil à l'ouest de Mossoul, avril 2017. (Image d'illustration)

En Irak, les femmes et les enfants soupçonnés d'avoir été en lien avec l'organisation Etat islamique sont aujourd'hui encore victimes de châtiments collectifs, d'exploitation sexuelle, enfermés dans des camps de déplacés, privés d'aide humanitaire.

Dans un rapport intitulé « Les condamnés: femmes et enfants isolés, coincés et exploités en Irak », l'organisation des droits de l'homme révèle avoir enquêté dans huit camps de déplacés.

L'enquête montre par exemple que les femmes sont souvent privées de papiers d'identité et rejetées pas leur communauté d'origine, c'est ce qu'explique Lynn Maalouf, directrice de recherche Moyen-Orient d'Amnesty. « Soit ces femmes se voient confisquer leurs papiers d’identité, tout simplement par les autorités des camps, soit alors elles les ont perdus en prenant la fuite lors des combats. Ces femmes-là aujourd’hui, elles nous ont toutes fait état de problèmes pour pouvoir renouveler leurs papiers. Ce qui fait que, même si on leur permet de sortir des camps, elles vont devoir passer par les checkpoints, et sans leurs papiers d’identité, elles ne pourront plus arriver là où elles voudraient arriver, vers leur région d’origine, si c’était leur destination. »

Premier match officiel en Irak depuis presque 30 ans

  Premier match officiel en Irak depuis presque 30 ans Le peuple irakien va enfin pouvoir regoûter aux joies des matchs internationaux. Ce mardi, le club d'Al-Zawraa, basé à Bagdad, reçoit les Libanais d'Al-Ahed en Coupe AFC, l'équivalent asiatique de la Ligue Europa, chez lui en Irak. C'est la première fois depuis le début des années 1990 qu'une équipe irakienne est autorisée à accueillir son adversaire à domicile en match officiel, et non sur terrain neutre, .

Abidjan - Une jeune fille de 18 ans, Jinan, enlevée, battue, vendue et violée par le groupe Etat islamique (EI), a raconté son calvaire d’esclave sexuelle en Irak dans un livre qui va paraitre vendredi en France.

Le gouvernement irakien et le gouvernement de la région du Kurdistan (KRG) organisent des milliers de procès de personnes suspectées d ’appartenance à l’organisation Etat Islamique en Irak et au Levant (également connue sous les noms d’ Irak : Le calvaire des femmes détenues par l ’ État islamique .

L’effet boomerang

Il y a d’autres problèmes aussi pour celles qui arrivent à sortir des camps de déplacés et qui voudraient revenir chez elles. « Il y a des actes de vengeance, il y a beaucoup de cas où des maisons sont détruites, des familles qui sont stigmatisées, il y a même des décisions au niveau des autorités tribales comme quoi les femmes ne peuvent rentrer que si elles se remarient, ou alors que les femmes et leurs filles ont le droit de rentrer, mais pas les fils, poursuit Lynn Maalouf. C’est un effet boomerang : des familles qui essaient de sortir des camps de déplacés pour retrouver leur maison, mais qui se voient revenir dans les camps parce qu’elles ont trouvé qu’il n’y avait pas de possibilité de rester dans leur communauté ».

Bagdad a déclaré en décembre la « victoire » contre le groupe Etat islamique (EI), dont le « califat » autoproclamé s'étendait depuis 2014 à cheval sur la Syrie et l'Irak.

Daech obligé de passer par les cagnottes en ligne pour se financer .
La conférence internationale sur la lutte contre le financement du terrorisme, mercredi et jeudi à Paris, abordera les nouveaux modes de récolte et de transfert de fonds des organisations djihadistes, à commencer par Daech. La conférence internationale sur la lutte contre le financement du terrorisme, mercredi et jeudi à Paris, abordera les nouveaux modes de récolte et de transfert de fonds des organisations djiha Du matériel de camping acheté avant de clôturer un compte épargne et un compte courant.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!