Sport Ligue Europa : Marseille trop court

00:50  17 mai  2018
00:50  17 mai  2018 Source:   liberation.fr

Ligue 1 : pourquoi le match Guingamp/Olympique de Marseille va-t-il être décalé ?

  Ligue 1 : pourquoi le match Guingamp/Olympique de Marseille va-t-il être décalé ? La Ligue de football professionnel a accédé à la requête des dirigeants de l'Olympique de Marseille de jouer un jour plus tôt que les autres, à Guingamp, en ouverture de la 37ème journée de championnat . L'union nationale autour de l'Olympique de Marseille prend corps à quelques jours de la finale de la Ligue Europa contre l'Atlético de Madrid, le mercredi 16 mai à Lyon. Dans un communiqué diffusé le lundi 7 mai, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé que son bureau a "décidé à l’unanimité d’avancer le match EA Guingamp – Olympique de Marseille au vendredi 11 mai à 20h45".

Ligue Europa : Marseille - RB Leipzig L'OM en position favorable. Par : William BUZY et Jeremy SATIS. Sarr déborde côté droit et centre vers Mitroglou, qui est trop court pour reprendre de la tête.

Sur un corner, le Portugais reprend victorieusement du pied droit et trompe un Walke trop court ! Vainqueur 2-0 lors de la demi-finale aller de Ligue Europa , Marseille se rend ce jeudi à Salzbourg, méfiant, mais avec l’ambition de décrocher une qualification pour une cinquième finale européenne.

L'attaquant français de l'Atletico Madrid Antoine Griezmann exulte après la victoire 3-0 contre Marseille en finale de l'Europa League, le 16 mai 2018 à Lyon © Philippe DESMAZES L'attaquant français de l'Atletico Madrid Antoine Griezmann exulte après la victoire 3-0 contre Marseille en finale de l'Europa League, le 16 mai 2018 à Lyon

L'OM s'est incliné 3-0 en finale contre l'Atletico Madrid pour lequel Griezmann a marqué deux buts. Un résultat logique.

L’Olympique de Marseille s’est incliné face à l’Atletico Madrid (0-3) en finale de la Ligue Europa et c’est finalement une affaire de logique pure et dure : le gros a bouffé le petit. En somme : à ce niveau, le mythe du petit Poucet a ses limites, même quand ses supporters les plus fervents brûlent des cierges par paquets de mille; mais qui dans les cieux s’intéresse vraiment à la petite Coupe d’Europe ? Le match : Valère Germain, l’attaquant marseillais, foire un face-à-face (3e) en frappant fort en haut des cages. De là, l’OM a fait comme à son habitude face à plus grand que lui : tendre une barre de fer aiguisée aux deux bouts et attendre sagement la rouste en se dénudant.

Ligue Europa : Marseille se prépare pour la finale

  Ligue Europa : Marseille se prépare pour la finale Est-ce que la tension monte à l'approche du match de la finale de l'Europa Ligue. ? "Les joueurs de l'Olympique de Marseille sont arrivés en toute discrétion ici même, au stade d'entrainement Robert-Louis-Dreyfus. Je vous confirme qu'ici à Marseille la tension monte. Ce match est l'objet de toutes les conversations . La plupart des supporters sont déjà en route pour Lyon. Les autres iront regarder le match demain à la fan zone du stade vélodrome" précise Estelle Mathieu, en duplex pour France 3. 22 000 personnes assisteront à la finale à Marseille "22 000 personnes pourront assister à cette finale entre l'Olympique de Marseille et l'Atlético de Madrid. Alors pour l'heure, les joueurs marseillais ont pris l'avion en direction de Lyon. Après une courte période de repos les joueurs iront au stade où un entrainement est prévu en fin d'après-midi" rapporte la journaliste.

Ligue Europa : Marseille - Braga Festival de l'OM, doublé de Germain. Par : Thomas FEDERICI. Au second poteau, Ocampos est un peu trop court pour finir !

Sur un centre de Thauvin, Germain est trop court mais pas Ocampos, qui ne peut redresser la course du ballon au deuxième poteau ! Marseille peut-il gagner la Ligue Europa ?

Cette fois-ci, la défaite a pris la forme d’une bourde de débutants : Steve Mandanda (gardien) balance dans l’axe (ce qui est fortement déconseillé dès la petite enfance) pour André-Franck Zambo Anguissa (milieu défensif maladroit, mais jusque-là impeccable), lequel rate son contrôle. L’occasion faisant le larron, Antoine Griezmann a gambadé jusqu’à arriver seul face au but. Il a pris son temps pour ajuster (1-0, 21e). L’international français a récidivé juste après la mi-temps, quasiment dans la même position que Germain (2-0, 49e). Entre-temps, Dimitri Payet, le meilleur joueur marseillais du moment - le leader technique - est sorti sur blessure (31e), en larmes (mais avec un bisou de Griezmann pour l’accompagner). Double coup dur pour le meneur de jeu : sa petite chance de disputer la Coupe du Monde en Russie cet été s’est peut-être envolée. Gabi terminera le boulot d’une frappe croisée à la fin (3-0, 88e minute).

Europa League: pas de miracle pour Marseille, corrigé par l'Atlético Madrid

  Europa League: pas de miracle pour Marseille, corrigé par l'Atlético Madrid La montagne était trop haute: Marseille, privé rapidement sur blessure de son capitaine Dimitri Payet, s'est incliné en finale de l'Europa League, sur un doublé d'Antoine Griezmann pour l'Atlético Madrid (3-0), mercredi à Lyon. La logique sportive a été respectée et l'"Atléti" a brisé le rêve marseillais d'un deuxième sacre européen, 25 ans après la Ligue des champions de l'OM. Griezmann a marqué aux 21e et 49e minutes, et entre-temps, Payet a quitté le terrain (31e), blessé et en pleurs, à la veille de l'annonce de la liste des Bleus de Didier Deschamps pour le Mondial.

EN COURS : Mis à jour 02/11/2017 à 23:03. Marseille balance beaucoup trop de longs ballons et Guimaraes reste solide. L'Actu Ligue Europa . Avec l’Europe, l’OM «a fait son retour dans le cœur des gens» pour Bernard Tapie.

Pronostics pour les matchs du Mercredi 16/05/2018. Ligue Europa / Marseille - Atletico Madrid. Pliskova tient bien la cadence en fond de court certes mais n'est pas plus à l'aise que cela lorsqu'il faut se déplacer avec son grand gabarit.

Madrid : une équipe rompue aux finales. En 2012, ils avaient déjà remporté la Ligue Europa. En 2014 et 2016, ils ont échoué en finale de la Ligue des champions, le trophée continental le plus prestigieux. Depuis sept ans et l’arrivée sur son banc de Diego Simeone (Argentin nerveux, brillant et défrisé), l’Atletico en fait baver à tout le monde, y compris aux très gros de son championnat - Barcelone et le Real Madrid. Ses hommes savent tout faire, à commencer par défendre. Les attaquants marseillais étant ce qu’ils sont (vaillants au possible, mais limités chaque fois que le niveau monte d’un cran), l’Atletico n’a sué que d’une aisselle. Dit autrement : le 2e du championnat espagnol (le meilleur du monde) a étouffé balayé le 4e de Ligue 1 (qui n’a pas battu plus grand que lui depuis des lunes).

Il ne reste plus qu’un défi à l’OM : terminer sur le podium de Ligue 1, laquelle s’achève ce week-end. Jacques-Henry Eyraud, son président, a averti à moult reprises : de toute façon, cette finale n’était pas prévue (le bonus). La certitude : «se battre» - soit mettre du cœur, la marque de fabrique de ce Marseille-là - ne suffit pas en football sans la maîtrise technique. C’est beau, courageux, attendrissant, émouvant, inspirant. Mais ça ne suffit pas pour gagner un trophée. Dommage.

Ligue Europa : défaite de l'Olympique de Marseille en finale .
La cité Phocéenne est triste au lendemain de la défaite de l'Olympique de Marseille 0-3 en finale de la Ligue Europa, face au club espagnol de l'Atlético de Madrid. Ce jeudi 17 mai, dans les Bouches-du-Rhône, malgré les déconvenues de la veille, les Marseillais se veulent philosophes. La une des quotidiens régionaux n'est pas celle qu'ils espéraient. Pourtant, avant le match, les supporter y croyaient et avaient commencé la fête sur le Vieux-Port. La deuxième mi-temps, un long calvaire Pour les supporters marseillais, l'euphorie de début de match a laissé place à l'abattement, après le premier but Griezmann. La deuxième mi-temps est un long calvaire ; la défaite est sèche et sans appel. Reste les souvenirs d'une belle épopée en 2018. Défaite ou victoire, les supporters sont toujours fiers d'être marseillais.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!