Sport Dopage: à un mois de la Coupe du monde, la Russie pas tirée d'affaire

10:31  17 mai  2018
10:31  17 mai  2018 Source:   msn.com

Dopage: Antidoping Norway prône de remplacer le TAS par une instance judiciaire classique

  Dopage: Antidoping Norway prône de remplacer le TAS par une instance judiciaire classique L'organisme norvégien de lutte contre le dopage Antidoping Norway prône de remplacer le Tribunal arbitral du sport (TAS) par une instance judiciaire classique plus apte à combattre des dérives s'apparentant à celles des milieux criminels, a déclaré son chef mardi. Dans une contribution envoyée à l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui veut refondre le code mondial antidopage, Antidoping Norway s'est prononcé pour la mise en place d'une sorte de Cour suprême appelée à trancher les affaires de dopage en dernière instance en s'inspirant de la justice civile, en lieu et place des mécanismes d'arbitrage du TAS.

A un mois de la Coupe du monde de football, l'Agence mondiale antidopage (AMA) maintient la pression sur la Russie , exigeant toujours qu'elle reconnaisse ses fautes dans le plus grand scandale de dopage de l 'histoire du sport. L' affaire ressemble à une impasse.

A un mois de la Coupe du monde de football, l'Agence mondiale antidopage (AMA) maintient la pression sur la Russie , exigeant toujours qu'elle reconnaisse ses fautes dans le plus grand scandale de dopage de l 'histoire du sport. L' affaire ressemble à une impasse.

Logo de l'Agence mondiale antidopage au siège de l'organisation, à Montréal, le 20 septembre 2016 © Fournis par AFP Logo de l'Agence mondiale antidopage au siège de l'organisation, à Montréal, le 20 septembre 2016

A un mois de la Coupe du monde de football, l'Agence mondiale antidopage (AMA) maintient la pression sur la Russie, exigeant toujours qu'elle reconnaisse ses fautes dans le plus grand scandale de dopage de l'histoire du sport.

L'affaire ressemble à une impasse. Sans cet aveu par les autorités russes qu'un système de dopage institutionnel a bien existé entre 2011 et 2015, touchant tous les sports et des centaines d'athlètes, l'AMA refuse de lever la suspension de l'agence russe antidopage Rusada.

Dopage: la Russie a transmis des "preuves" à l'AMA démentant Rodtchenkov

  Dopage: la Russie a transmis des La Russie a indiqué vendredi avoir transmis à l'Agence mondiale antidopage (AMA) des "preuves" démentant, selon ses services d'enquête, certaines accusations de Grigori Rodtchenkov, le lanceur d'alerte à l'origine du scandale de dopage d'Etat.Le Comité d'enquête, service chargé des principales affaires en Russie et dépendant directement du Kremlin, a affirmé vendredi dans un communiqué avoir "réuni des preuves objectives démentant les dépositions mensongères de Rodtchenkov concernant la livraison des tests antidopage au laboratoire de Sotchi", ville hôte des Jeux olympiques d'hiver 2014.

Il estime qu’il faudrait être « naïf » de ne pas croire que la Russie puisse violer les règles antidopage sur ce Mondial, après avoir sciemment orchestré le système de dopage d’État des JO de Sotchi. 69 mardi 31 juillet Les klaxons intempestifs après la Coupe du monde sanctionnés.

Soupçonnée de dopage par des médias allemand et anglais, la Russie rejette tout en bloc à travers la voix de son médecin Eduard Bezuglov, que nous sommes allés rencontrer à Novogorsk, le C'est une Coupe du monde , on parle de foot, je ne suis pas là pour répondre à des supputations farfelues. »

Le comité exécutif de l'AMA, réuni mercredi à Montréal, est resté sur cette position, ont indiqué plusieurs de ses participants.

"Il n'y a pas eu besoin de vote (...), rien n'a changé", a confirmé le directeur général de l'AMA, Olivier Niggli, à quelques journalistes après la réunion, sans livrer plus de détails. Le sujet doit être abordé jeudi lors d'un conseil de fondation de l'agence. Tout comme un autre scandale, plus récent, celui des accusations contre le président démissionnaire de la fédération internationale de biathlon (IBU), le Norvégien Anders Besseberg, d'avoir touché des pots-de-vin pour protéger les intérêts russes dans ce sport.

- "prise en sandwich" -

La mise à l'index de Rusada est hautement symbolique pour la Russie, qui s'apprête à accueillir la Coupe du monde de football (14 juin-15 juillet). Pour cette compétition, la FIFA a déjà fait savoir qu'"aucun russe ne (serait) impliqué dans la mise en oeuvre du programme antidopage" et que les analyses auraient lieu hors de Russie.

Mondial 2018: visa refusé pour le journaliste à l'origine du scandale sur le dopage russe

  Mondial 2018: visa refusé pour le journaliste à l'origine du scandale sur le dopage russe Le journaliste allemand Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un vaste scandale de dopage en Russie, s'est vu refuser l'entrée dans le pays à l'occasion de la Coupe du monde de football, a-t-il indiqué jeudi au SID, filiale sportive de l'AFP."Manifestement, la découverte du système de dopage d'Etat a une telle portée que la Russie pense devoir prendre de telles mesures. Cela parle pour soi", a-t-il indiqué au SID.

Si tous les stades ne sont pas livrés, la Russie fait plutôt figure de bon élève, à six mois de l 'échéance. Toute Coupe du monde qui se respecte a une mascotte, une ambassadrice Quand on songe à l'état d'avancement du Brésil il y a quatre ans, la Russie semble bien plus proche des clous.

Russie -Arabie Saoudite, premier match de la Coupe du monde et du Groupe A Antoine Griezmann s'en fiche un peu de la Coupe du monde , lui fait des documentaires Le Monde jeudi 14 juin 2018 à 17:43. En parlant de dopage , si un joueur se fait choper, c'est toute l'équipe qui se fait éliminer?

Mais les conséquences sont aussi concrètes dans un autre sport : le retour à la conformité de Rusada est en effet l'un des critères pour que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) autorise à nouveau la Russie à participer à ses compétitions, comme les championnats d'Europe, en août à Berlin.

En athlétisme, la Russie a déjà été privée des JO de Rio-2016 et des Mondiaux-2017 à Londres, l'IAAF n'acceptant qu'une sélection d'athlètes neutres triés sur le volet. La Russie, qui a fait du sport un outil majeur pour réaffirmer sa puissance, a aussi été privée de drapeau et d'hymne aux jeux Olympiques de Pyeongchang, où le CIO a imposé une sélection d'athlètes neutres.

Depuis sa suspension en novembre 2015, Rusada a engagé des réformes et répond désormais à tous les critères exigés par l'AMA en termes de bonne gouvernance. Elle a ainsi été autorisée en juin 2017 à mener à nouveau ses programmes antidopage, sous supervision internationale.

Journaliste allemand interdit de Mondial: Berlin proteste et en appelle à Poutine

  Journaliste allemand interdit de Mondial: Berlin proteste et en appelle à Poutine Le gouvernement allemand a appelé lundi Vladimir Poutine à autoriser la venue au Mondial de foot du journaliste Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un scandale de dopage en Russie et déclaré persona non grata par Moscou. "Nous considérons que cette décision d'invalider la (demande) de visa de Monsieur Seppelt est une erreur, nous appelons la direction de l'Etat à permettre à ce correspondant allemand de se rendre (en Russie) pour couvrir la coupe du monde", a indiqué le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert.

La Coupe du Monde ne serait pas forcément une bonne affaire . Attention, en effet, depuis plusieurs mois à la flambée des prix – phénomène qui serait même amplifié durant la Coupe du monde .

SONDAGE EXCLUSIF - Macron touche le fond après l' affaire Benalla. Le cri des députés à Ils contribuent tout d'abord à rappeler au monde entier que la Russie n'est pas aussi isolée qu'on le La coupe du monde aura bien lieu et il faut bien sûr espérer qu'elle se déroule dans les meilleures

Mais l'AMA attend toujours l'acceptation claire par Moscou des conclusions accablantes de l'enquête McLaren. Ces travaux avaient levé le voile en 2016 sur un système à grande échelle, reposant sur la falsification des résultats des contrôles au laboratoire de Moscou et sur le trucage d'échantillons d'urine aux JO de Sotchi en 2014, avec la bénédiction de rouages de l'Etat, notamment le ministère des Sports.

Mercredi, le directeur général de Rusada, Iouri Ganous, a donné un nouveau gage de bonne volonté en demandant aux autorités de son pays d'ouvrir les portes du laboratoire antidopage de Moscou à l'AMA, la seconde condition posée par l'agence pour lever les sanctions. En vain pour l'instant.

"Rusada fait preuve de bonne volonté mais se retrouve prise en sandwich entre l'AMA et le pouvoir russe", observe l'un des patrons de l'Institut des organisations antidopage (iNADO), le Canadien Doug Mac Quarrie. "Les premières victimes, ce sont les athlètes russes honnêtes. Mais pour avancer, il faut que la Russie accepte de reconnaître ses fautes", ajoute-t-il à l'AFP.

Dopage : les footballeurs russes innocentés .
La Fifa n'a trouvé "aucun élément" permettant d'établir "une violation des règles antidopage" chez les joueurs russes susceptibles de participer au Mondial-2018 en Russie, a annoncé l'instance mardi 22 mai.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-104098-dopage-a-un-mois-de-la-coupe-du-monde-la-russie-pas-tiree-daffaire/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!