The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport LEAD 1-Le loueur DAE discute avec Airbus et Boeing de 400 avions

17:20  17 mai  2018
17:20  17 mai  2018 Source:   fr.reuters.com

United Airlines discute gros porteurs avec Airbus et Boeing

  United Airlines discute gros porteurs avec Airbus et Boeing La compagnie américaine United Airlines discute avec Airbus et Boeing en vue d'une commande d'avions gros porteurs pour renouveler une flotte composée de 50 Boeing 767, a-t-on appris mardi de personnes informées de ces contacts. Airbus devrait proposer son A330neo face au 787 Dreamliner de Boeing pour une commande qui pourrait atteindre environ 14 milliards de dollars (11,8 milliards d'euros) aux prix catalogue, ont ajouté les sources.Les deux constructeurs ont refusé de s'exprimer sur le sujet.

A 321, 212 sièges - Vols intercontinentaux Airbus A 330-200, 208 sièges Airbus A 340-300, 275 sièges Airbus A 380, 516 sièges Boeing 777-200, 280 sièges *Les plans de cabine sont disponibles uniquement pour les vols effectués par Air France **Le plan n'est pas disponible actuellement.

Depuis la fin des années 1990, Boeing et Airbus s'affrontent essentiellement dans le domaine des avions civils, et de plus en plus dans le domaine de la défense. Boeing est également concurrent d' Airbus Defence and Space, autre filiale de groupe Airbus , dans d'autres domaines

Dubai Aerospace Enterprise (DAE), l'un des principaux loueurs d'avions au monde, discute avec Airbus et Boeing au sujet d'une commande de 400 appareils monocouloirs et est prêt à développer sa flotte par le biais d'acquisitions si les discussions n'aboutissent pas, a déclaré jeudi son directeur général à Reuters.

L'acquisition d'un concurrent permettrait du même coup à DAE d'accéder à la liste des appareils qu'il aura pu commander.

DAE, entreprise publique des Emirats arabes unis, est intéressé par des Airbus de la famille A320neo et par des 737MAX de Boeing, à la suite de l'achat l'an passé du loueur dublinois AWAS, qui lui a permis de porter sa flotte à 400 avions environ, a précisé Firoz Tarapore.

LEAD 1-Iran-La France fera "tout" pour protéger ses entreprises

  LEAD 1-Iran-La France fera La France et les Européens vont "tout faire" pour protéger les intérêts de leurs entreprises, ont déclaré mercredi des sources à l'Elysée, au lendemain de l'annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran.Le département du Trésor a annoncé que les Etats-Unis allaient rétablir une large palette de sanctions concernant l'Iran après des périodes transitoires de 90 à 180 jours.

AIRF.PA , qui a démissionné vendredi à la suite de 15 jours de grève chez Air France qui ont coûté près de 400 millions d'euros à la compagnie. United Airlines discute gros porteurs avec Airbus et Boeing .

Les besoins en avions n’ ont jamais été aussi forts, le marché aussi porteur. De quoi contenter les géants Airbus et Boeing . Il faut dire que les compagnies aériennes chinoises auront besoin à elles seules de 4 400 appareils sur ces 20 prochaines années

Il a ajouté que si accord il y avait, il ne serait pas forcément partagé à égalité entre les deux avionneurs, et précisé que pour l'heure les conditions de prix ne le satisfaisaient pas.

Une telle commande représenterait une quarantaine de milliards de dollars (autour de 34 milliards d'euros) au prix catalogue mais les clients obtiennent le plus souvent une remise.

Boeing a refusé de s'exprimer sur le sujet. Airbus n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires.

Les deux constructeurs ont déjà des carnets de commandes pleins pour plusieurs années et dégager encore des capacités de production risque d'être difficile s'il faut le faire pour honorer une grosse commande.

(Alexander Cornwell Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Le loueur DAE discute avec Airbus et Boeing de 400 avions .
Dubai Aerospace Enterprise (DAE), l'un des principaux loueurs d'avions au monde, discute avec Airbus et Boeing au sujet d'une commande de 400 appareils monocouloirs et est prêt à développer sa flotte par le biais d'acquisitions si les discussions n'aboutissent pas, a déclaré jeudi son directeur général à Reuters. L'acquisition d'un concurrent permettrait du même coup à DAE d'accéder à la liste des appareils qu'il aura pu commander.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!