Sport Aléna: proposition pour un nouvel accord "sur la table"(Trudeau)

22:05  17 mai  2018
22:05  17 mai  2018 Source:   msn.com

Discussion Trudeau-Trump : "possibilité" de conclure "rapidement" un nouvel Alena (Canada)

  Discussion Trudeau-Trump : Le président américain Donald Trump et le Premier ministre canadien Justin Trudeau ont discuté lundi de "la possibilité de conclure rapidement les négociations" portant sur un nouvel Accord de libre-échange nord-américain (Alena), a indiqué Ottawa. Les deux dirigeants se sont entretenus de cet épineux dossier, qui bloquait jusqu'à présent notamment sur le dossier automobile, et "ont discuté des progrès réalisés" par les négociateurs américains, canadiens et mexicains, selon un communiqué du cabinet de Justin Trudeau.De son côté, la Maison Blanche a indiqué qu'au cours de son échange avec M. Trudeau, M.

«Être ou ne pas être ensemble, telle est la question (…) à laquelle il faudra répondre dans les deux semaines à venir», a lancé le président du Conseil européen, Donald Tusk, en rendant publiques ses « propositions pour un nouvel accord avec le Étiquettes : Brexit, éviter, propositions , table .

Accords commerciaux. ALENA : les discussions de la dernière chance pour un accord en 2018? Accords commerciaux. Ottawa a soufflé des réponses aux provinces sur l' ALENA . Le Téléjournal / 22 h. La Presse fait un nouveau changement majeur. Économie.

Le Canada, les Etats-Unis et le Mexique sont près de conclure un nouvel Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), a dit jeudi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

"Pour être franc, il y a une proposition sur la table", a déclaré le chef du gouvernement canadien à l'Economic Club de New York.

"Nous en sommes aux dernières discussions. Et nous savons que les dernières discussions dans tout accord sont extrêmement importantes", a ajouté M. Trudeau en se disant animé "d'un sentiment positif".

Négociateurs américains, canadiens et mexicains travaillent depuis août dernier à la modernisation de cet accord en vigueur depuis 1994, réclamé par Donald Trump. Pour ce dernier, l'Aléna a détruit de nombreux emplois américains.

Aléna: Washington focalisé sur "un bon accord" plus que sur une échéance

  Aléna: Washington focalisé sur Les Etats-Unis sont davantage préoccupés par le fait d'obtenir un bon accord que de tenir un délai dans les renégociations du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) avec le Canada et le Mexique, a affirmé dimanche le secrétaire au Trésor. "Le président (Donald Trump) est plus déterminé à obtenir un bon accord que préoccupé par une quelconque échéance", a déclaré Steven Mnuchin sur Fox News, alors que le temps presse pour l'administration Trump à l'approche des élections de mi-mandat le 6 novembre.

C'est le nouvel an et vous voulez adresser des vœux pour fêter cette nouvelle année. Voici quelques propositions pour souhaiter une bonne année à votre entourage, qu'il n’agisse de proches ou de collègues de travail. Toute la famille se joint à moi pour vous souhaiter une merveilleuse année 2018

À LIRE AUSSI: ALENA : Trudeau s'attend à une entente sous peu, Washington renonce à une demande-clé. «Etant donné l’importance et la complexité des litiges sur la table ainsi que les progrès limités réalisés jusqu’à présent, un accord Aléna rapide sera difficile à conclure», a estimé

L'essentiel des discussions ces dernières semaines a porté sur l'épineux dossier de l'automobile, Washington voulant imposer que les voitures fabriquées au Mexique ou au Canada soient largement composées de pièces usinées aux Etats-Unis.

"Le Mexique a mis des propositions sur la table qui vont réduire de manière significative le déficit commercial que les Etats-Unis ont avec lui et permettre de rapatrier certains emplois (...) aux Etats-Unis", a affirmé M. Trudeau.

Les discussions se poursuivent aussi sur une proposition américaine qui forcerait les parties à renégocier l'Aléna tous les cinq ans et que rejettent le Canada et le Mexique.

Sur l'automobile, "le Mexique a mis des propositions sur la table qui vont réduire de manière significative le déficit commercial que les Etats-Unis ont avec lui et permettre de rapatrier certains emplois (...) aux Etats-Unis, a dit M. Trudeau.

Ottawa, Mexico et Washington plus optimistes sur un nouveau traité commercial

  Ottawa, Mexico et Washington plus optimistes sur un nouveau traité commercial Le Canada, les Etats-Unis et le Mexique, sous forte pression pour conclure la renégociation de leur traité commercial Aléna, ont manifesté un regain d'optimisme jeudi, Ottawa affirmant qu'un "très bon accord" était possible."Pour être franc, nous en sommes au point où il y a une bonne proposition sur la table" et "il y a un très bon accord" possible, a assuré le Premier ministre canadien Justin Trudeau devant le Club économique de New York, alors que le temps presse pour les trois partenaires soumis à des échéances politiques, en particulier aux Etats-Unis.

Nous reprendrons cette conversation importante et assurerons le leadership collaboratif fédéral qui a manqué durant la décennie de pouvoir de M. Harper. Nous négocierons un nouvel Accord sur la santé avec les provinces et les territoires, qui inclura une entente de financement à long terme.

créer un nouveau compte. Placez la souris au-dessus du texte formaté pour voir paraître des explications. orthographe: à modifier à vérifier.

"Ce n'est pas fait tant que ce n'est pas fini", a-t-il cependant averti en soulignant que les négociateurs continuaient de "travailler très, très fort".

Le temps presse. Le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a exhorté l'administration Trump à faire connaître ses intentions sur l'Aléna d'ici jeudi soir si elle veut que le Congrès, actuellement contrôlé par le parti républicain, puisse voter sur un éventuel nouvel accord.

Mais avec la poursuite des négociations de l'Aléna, M. Ryan a estimé jeudi qu'il y avait encore un peu de "marge de manoeuvre" avec le calendrier législatif, ce qui "donne à l'administration et à nos partenaires commerciaux deux autres semaines pour avoir un accord".

Guerre de l'acier : encore aucun accord entre Américains et Européens .
L'Europe n'a plus que 15 jours pour trouver un terrain d'entente avec les États-Unis afin d'éviter les taxes sur l'acier et l'aluminium. Mais les deux partis campent sur leurs positions. © Carolyn Kaster/AP Donald Trump menace l'Europe d'appliquer les taxes sur l'acier et l'aluminium au 1er juin./ L'horloge tourne pour les Européens. Déjà quinze jours se sont écoulés depuis que Donald Trump leur a accordé un nouveau délai avant l'application de droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!