Sport Pochettino regrette les conséquences du Brexit sur son mercato

15:50  10 août  2018
15:50  10 août  2018 Source:   sofoot.com

Sanofi a fait des réserves de médicaments en cas de non-accord sur le Brexit

  Sanofi a fait des réserves de médicaments en cas de non-accord sur le Brexit Sanofi fait depuis plus d'un an des réserves supplémentaires de médicaments afin d'être prêt à faire face aux éventuelles conséquences d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne sans le moindre accord entre les deux parties, rapporte mardi le Wall Street Journal, citant une source. Les réserves ont été augmentées dans tous les domaines thérapeutiques - à 14 semaines d'approvisionnement contre 10 en temps normal - à l'exclusion des médicaments qui sont constamment dans une situation de pénurie, poursuit le journal.Sanofi n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande commentaire.

En conséquence du Brexit , la livre sterling a vu son cours s'effondrer. » Travail, visa, santé: les conséquences pratiques du Brexit . • Ryan air, esayJet, quel impact du Brexit pour ces compagnies qui ont basé leur stratégie sur l'Europe?

La banque britannique HSBC se réorganise en Europe avant le Brexit prévu fin mars 2019. C'est la filiale française qui reprend la direction des filiales européennes jusqu'ici Mais pour l'instant, HSBC ne remet pas sur le tapis sa menace de transférer ses activités londoniennes vers la France.

  Pochettino regrette les conséquences du Brexit sur son mercato © Fournis par Newsweb

C'est peu dire que c'est le calme plat à Tottenham, qui n'a pas recruté le moindre joueur lors d'un mercato estival. Une première pour un club de Premier League.

Après un dernier échec pour enrôler hier le joueur d'Aston Villa Jack Grealish, Tottenham a donc réalisé un mercato vierge. Pour le coach Mauricio Pochettino, la raison de cette situation inédite se situe non seulement dans le coût du nouveau stade des Spurs (près d'un milliard de livres), mais elle est aussi le fait du Brexit.

Même si l'Argentin s'est avoué satisfait d'avoir conservé ses cadres, il pointe du doigt la chute de la livre sterling par rapport à l'euro depuis neuf mois : ainsi, le prix des joueurs évoluant hors d'Angleterre aurait augmenté de 30%. « Je suis désolé pour le peuple anglais », a-t-il confié à Sky Sports.

Sanofi fait des réserves au Royaume-Uni en cas de hard Brexit

  Sanofi fait des réserves au Royaume-Uni en cas de hard Brexit Sanofi a dit mercredi avoir pris des dispositions pour augmenter ses capacités de stockage au Royaume-Uni pour faire face à l'éventualité d'une sortie de l'Union européenne sans accord à l'issue des négociations sur le Brexit. Le groupe pharmaceutique français s'est dit confiant dans sa capacité à garantir aux patients britanniques l'accès à tous ses traitements quelle que soit l'issue des pourparlers."L'incertitude dans les négociations sur le Brexit fait que Sanofi a toujours préparé un scénario dans lequel il n'y aurait pas d'accord", a déclaré le groupe dans une déclaration transmise par courriel.

Personne ne peut dire exactement quelles seront les conséquences économiques du Brexit . Heureusement, Guillaume Meurice a croisé des économistes anglais au

VLOG #44 : Top 5 des conséquences du Brexit - Продолжительность: 10:24 J'suis pas content TV 79 100 просмотров. L'impact du # Brexit sur les marchés ? - Продолжительность: 16:12 Thami Kabbaj 11 874 просмотра.

Anticipant un élan de critiques concernant l'inactivité de son mercato, l'ancien Parisien a fait l'apologie de la stabilité et souligné le courage des choix de sa direction : « Je ne sens pas de panique. Vous avez besoin d'être intelligent sur la manière d'installer vos principes, votre stratégie et d'essayer de gagner. »

Les hommes de Pochettino débutent leur saison ce samedi à Newcastle. Espérons que les résultats des Spurs ne poussent pas le coach argentin à faire son propre Brexit dans quelques mois.

Nigel Farage revient en campagne pour un « vrai Brexit » .
L’ancien leader du parti eurosceptique UKIP annonce dans une tribune son soutien à une campagne pour un « Brexit dur ». © Vincent Kessler / REUTERS Nigel Farage, membre du Parlement européen et militant du Brexit, au Parlement européen, à Strasbourg, le 13 mars. Nigel Farage veut revenir en campagne pour défendre un « vrai Brexit ». C’est ce qu’annonce l’ancien chef de file du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), dans une tribune au Daily Telegraph, samedi 18 août.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!