Sport Metz-OL - Hinschberger: "Aulas en a fait des tonnes"

12:10  06 janvier  2017
12:10  06 janvier  2017 Source:   RMC Sport

L'OL vainqueur sur tapis vert à Metz ?

  L'OL vainqueur sur tapis vert à Metz ? L'affaire Metz-Lyon va connaître son dénouement jeudi en commission de discipline: match à rejouer, ou tout simplement gagné par l'OL ?La Ligue 1 va peut-être se voir relancée sur tapis vert jeudi, après les décisions de la commission de discipline. En effet, on va savoir ce qu'il advient du sort de la rencontre Metz-Lyon, qui avait été arrêtée début décembre pour un jet de pétard sur Anthony Lopes.

Copyright © Videos Football - PSG - OM - OL - Barça - Real Madrid - Manchester United - Liverpool - Arsenal - Manchester City - Leicester - Juventus Turin - Milan AC - Bayern Munich - Borussia Dortmund - Lionel Messi - Cristiao Ronaldo - Dimitri Payet - AS Monaco - Equipe de France.

Lecture en cours video. Les réactions après Metz /Guingamp.

  Metz-OL - Hinschberger: © Fournis par BFMNews

C’est avec un certain abattement que Philippe Hinschberger a appris les décisions de la commission de discipline de la LFP. Réunie ce jeudi à Paris, cette dernière a décidé de faire rejouer à huis clos le match entre Metz et Lyon interrompu le mois dernier après des jets de pétards sur Anthony Lopes, transporté à l’hôpital. Mais elle a également infligé un retrait de deux points au club lorrain, qui perd une place au classement et se retrouve 19e. Une sanction que ne comprend pas le coach messin.

« Si on prend bêtement les faits, quand le match s’est arrêté, on avait trois points. Aujourd’hui, on nous enlève deux. Donc ça nous fait cinq points de moins, a réagi Hinschberger dans l’After sur RMC. J’ai envie de raisonner comme ça. Faire rejouer le match à huis clos et nous enlever deux points, c’est un peu difficile à comprendre. Je ne vois pas pourquoi on tape sur le sportif. »

Aulas charge L’Equipe

  Aulas charge L’Equipe Avant même la décision de la commission de discipline de la Ligue au sujet des incidents survenus lors du match Metz-Lyon, Jean-Michel Aulas a accusé L’Equipe de «dicter sa loi».Mais la commission de discipline de la Ligue en a décidé autrement ce jeudi. Après la mise en instruction du dossier, la LFP a en effet choisi de faire rejouer le match à huis-clos, infligeant par ailleurs au FC Metz trois points de pénalité dont un avec sursis au classement. Une décision que les Lyonnais, Jean-Michel Aulas en tête, auront bien du mal à digérer, eux qui se voyaient déjà se rapprocher du podium de la Ligue 1 grâce à ces trois points.

English. Français. OL 2–0 ASSE: regrets éternels !

Nos systèmes ont détecté un trafic exceptionnel sur votre réseau informatique. Cette page permet de vérifier que c'est bien vous qui envoyez des requêtes, et non un robot. Nizhniy Ol 'shanets.

Hinschberger : « Je trouve ça assez dangereux »

Le coach des Grenats regrette également l’attitude de l’OL et de Jean-Michel Aulas dans cette affaire : « La pression qu’a mis l’Olympique Lyonnais, par l’intermédiaire de son président (Jean-Michel Aulas, ndlr), qui a demandé des sanctions exemplaires, je ne trouve ça pas cool du tout. Il en a fait des tonnes. Il faudrait que chacun se rappelle que ça peut arriver à n’importe qui. Un pétard, c’est la moitié d’un stylo bille donc vous pouvez le rentrer n’importe où. Je déplore aujourd’hui l’absence de solidarité du football français. Je ne le souhaite à personne mais ça peut arriver dans tous les stades. Aujourd’hui, on est le petit FC Metz. Est-ce qu’on aurait agi de la même façon avec un grand club ? Le sentiment qui va prédominer demain dans le vestiaire, ce sera le dégoût. »

Au-delà de sa déception, Hinschberger estime que cette décision peut créer un précédent et donner des idées à certaines personnes mal intentionnées : « Donner des sanctions par rapport à des gens qui font arrêter un match, ça ouvre des portes. Bien sûr il faut punir et faire tout ce qu’on peut pour que ça n’arrive pas. Mais ça ouvre des portes énormes. Je trouve ça assez dangereux ».

Sports - Coupe de la Ligue, PSG-Metz : l'occasion est trop belle .
En quête de confiance, Paris se nourrit de victoires comme un fauve passe son temps à se repaître de ses proies. Et la chasse s'annonce encore bonne. Après Bastia et son équipe b qui est venu encaisser sans trop broncher sept buts samedi en Coupe de France (7-0), c'est au tour de Metz de se présenter porte d'Auteuil en victime expiatoire. A quatre jours de son déplacement en championnat chez le leadeur niçois, Philippe Hinschberger a clairement choisi sa priorité et laissé une dizaine de joueurs à la maison. « A Paris, on a peut-être 5 ou 10 % de chances de se qualifier, glisse l'entraîneur messin.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!