Sport Zidane, le seul perdant de la soirée

12:05  10 janvier  2017
12:05  10 janvier  2017 Source:   Sports.fr

Zidane, c'est historique

  Zidane, c'est historique Zinedine Zidane achève ce mardi sa première année à la tête du Real Madrid. Et le bilan du Français sur le banc merengue est pour le moins exceptionnel. © Reuters Zinedine Zidane pensif Zinedine Zidane pouvait difficilement imaginer des débuts plus réussis dans la carrière d’entraîneur. "Je pense que tout va bien se passer. Je ferai en tout cas tout mon possible pour qu’à la fin de l’année, on ait gagné quelque chose", avait certes assuré le Français au moment de sa présentation, le 4 janvier dernier.

Le Leumbeul de Ngoné Ndiaye Guéweul à la soirée

Et la soirée cauchemardesque des Madrilènes s’est poursuivie avec la

Alors que Madrid pensait s’offrir un doublé Cristiano Ronaldo-Zinédine Zidane aux Fifa Awards, lundi soir, l’entraîneur français a été devancé par Claudio Ranieri. Bien déçu…

zidane-pf © Reuters zidane-pf

"Ce n’était pas moi contre Zidane", a seulement rétorqué Claudio Ranieri devant les journalistes. Si l’entraîneur italien, au sourire d’enfant du haut de ses 65 ans, s’est étalé sur l’incroyable sacre de Leicester qui lui a permis de recevoir le titre d’entraîneur de l’année, lundi lors des Fifa Football Awards 2016, son dauphin français est resté muet après la cérémonie.

"Ce qui m’intéresse le plus, c’est mon équipe"

Le coach du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions, a filé comme une flèche devant les médias amassés devant le tapis rouge de l’évènement. Seule la chaîne officielle de la Casa blanca est parvenue à l’arrêter. "Je suis enchanté d’être ici, mais ce qui m’intéresse le plus, c’est mon équipe, qu’elle continue à bien jouer", a ainsi lancé "Zizou" au sujet de cet échec, félicitant au passage Cristiano Ronaldo, premier "The Best" de l’histoire.

Car le sacre de Ranieri devant Zidane (22,6% contre 16,56%) est bien une surprise pour la presse madrilène. Le mode de scrutin (calé sur celui du meilleur joueur avec le vote des sélectionneurs, capitaines, médias et internautes) aurait dû mettre en valeur le coach de l'une des équipes les plus aimées dans le monde. Enfin, pensait-on… De tous les Merengues venus en Suisse, le jeune technicien est finalement le seul à repartir bredouille, alors que Sergio Ramos, Marcelo, Toni Kroos, Luka Modric et "CR7" figurent dans le onze de l’année. 

"Zidane l’aurait mérité car il a gagné la Ligue des champions, mais Fernando Santos et Ranieri ont aussi fait de grandes choses", a d’ailleurs lancé Ronaldo après sa victoire, lui qui a donné son premier choix à son sélectionneur. Sergio Ramos, lui, a voté pour Zinedine Zidane (avec Simeone en 2e et Luis Enrique en 3e), mais cela n’a pas suffi.

Zidane se mue en défenseur de Benzema et Navas .
Une défaite et les critiques arrivent… Comme si après 40 matches sans le moindre revers, le Real Madrid n’avait pas le doit de chuter à l’extérieur contre son dauphin. L’exigence est logique mais Zidane a dédramatisé et défendu Benzema et Navas.Deux jours plus tard, la première conférence de presse de Zizou a permis de confirmer la tendance. A savoir un nécessaire besoin de dédramatiser les conséquences de ce premier revers. Avec le quart de finale aller de Coupe d’Espagne face au Celta Vigo au programme mercredi à Santiago-Bernabeu. Un Zidane qui n’a pas souhaité dévoiler si Cristiano Ronaldo jouera mais qui a confirmé sa volonté de poursuivre avec sa politique des rotations.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!