Sport Après sa carrière, Andy Murray aimerait devenir entraîneur de foot

22:45  11 janvier  2017
22:45  11 janvier  2017 Source:   RMC Sport

Man City : Guardiola annonce arriver "à la fin de sa carrière"

  Man City : Guardiola annonce arriver Le temps de Pep Guardiola entraineur est-il compté ? A en croire ses déclarations du jour, au micro de NBC puis en conférence de presse après la victoire de City face à Burnley (2-1), le technicien espagnol, seulement âgé de 45 ans, n’entend pas étirer sa carrière pendant des décennies. L’homme qui a élevé le niveau du Barça des années 2010 à une maîtrise quasi inégalée, ponctuée de 13 titres en quatre ans, s’est ainsi livré à une étonnante confession sur son avenir.« Je ne resterai pas sur un banc jusqu’à mes 60 ans »« Je serai à Manchester City les trois prochaines années. Peut-être plus. Mais j’arrive à la fin de ma carrière de coach, a confié Guardiola au micro de NBC.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs. Andy Mailly-Pressoir.

Sanchez et Verratti doivent t-il quitter leurs clubs pour franchir un palier lex41 1 05:12:44. Le 11 type 2016 de la CAF HarryArter 11 05:11:28. Celui qui a le plus de chances de devenir un top player ? WorldCupBrazil 0 05:03:01. Valbuena DOIT redevenir en EDF Toni-Kroos_8 12 04:51:38.

Andy Murray est l’une des plus grandes stars du tennis mondial. Mais il se passionne aussi pour d’autres sports. Et notamment pour le football. Au point qu’il envisage d’en faire son métier une fois qu’il aura rangé sa raquette. « Après ma carrière, j’aimerais faire quelque chose dans le foot, j’en consomme beaucoup », a révélé l’Ecossais de 29 ans, grand fan des Hibernians d'Edimbourg, dans une interview accordée au Times.

  Après sa carrière, Andy Murray aimerait devenir entraîneur de foot © Fournis par BFMNews

Il n’est évidemment pas question de voir Murray, crampons au pied, porter les couleurs du Barça, de la Juventus ou de Liverpool. L’actuel numéro 1 mondial se voit plus aux commandes d’une équipe. Sur le banc donc. « J’aimerais me faire la main en entraînant à un certain niveau », assure le Britannique.

Guardiola veut raccrocher

  Guardiola veut raccrocher Pep Guardiola envisage de prendre sa retraite prochainement. L'entraîneur de Manchester City souhaite aller au bout de son contrat avec le club anglais puis pense à prendre du recul. Manchester City sera-t-il le dernier club entraîné par Pep Guardiola ? "J'y serai les trois prochaines années, peut-être plus, a répondu le principal intéressé dans une interview accordée à NBC. Mais j'arrive à la fin de ma carrière d'entraîneur, j'en suis sûr. Je ne resterai pas sur un banc jusqu'à mes 60, 65 ans. Je sens que le processus de ma fin de carrière est déjà enclenché.

Sous l'hôpital, la carrière est bichonnée par des bénévoles Par Léa Charron.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Victoire sur le PSG et autres fiertés de ma vie d’ entraîneur virtuel.

L’aide de Sir Alex Ferguson

Pour se mettre à jour, il pourra compter sur son illustre compatriote Sir Alex Ferguson, le coach légendaire de Manchester United, dont il est très proche. « Ferguson m’a beaucoup parlé de sa longévité au club, explique Murray. Ce qu’il a réalisé sur une aussi longue période a été quelque chose d’incroyable. Ses équipes étaient toujours dans le haut du panier. Même quand ils ne jouaient pas bien, ils trouvaient toujours un moyen de gagner. »

En attendant d’épouser son nouveau destin au pays du ballon rond, Andy veut déjà prendre du bon temps auprès des siens : « Je ne pense pas que je ferai ça juste après la fin de ma carrière. J’aimerais passer un peu de temps avec ma famille et voir mon enfant, ou mes enfants, grandir ». Il sera ensuite temps de postuler à Old Trafford.

Tsonga fidèle au rendez-vous .
En dominant l’Américain Jack Sock (7-6 [4], 7-5, 6-7 [8], 6-3), Jo-Wilfried Tsonga s’invite pour la huitième fois de sa carrière en 8es de finale de l’Open d’Australie. © Panoramic sport24 Il avait suffi de 1h45 à Jo-Wilfried Tsonga pour s’imposer au deuxième tour contre Dusan Lajovic, ce fut, et c’était attendu, plus compliqué ce vendredi contre Jack Sock. Tête de série numéro 23, récent vainqueur du tournoi d’Auckland, l’Américain au coup droit ravageur constituait un sérieux test pour le 12 mondial.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!