Sport «Droit de rêver», «sérieux prétendant», «une équipe qui fait peur» : la presse s’enflamme pour Monaco

20:35  20 avril  2017
20:35  20 avril  2017 Source:   Sport24

Monaco ne veut pas du costume de favori

  Monaco ne veut pas du costume de favori L'AS Monaco aborde avec une certaine prudence son quart de finale de Ligue des champions face au Borussia Dortmund."C'est une confrontation très équilibrée, estime Fabinho. Ce sont deux équipes qui se ressemblent beaucoup, sur la jeunesse et le jeu offensif qu'elles pratiquent. Mais s'il doit y avoir un favori, c'est Dortmund, pour leur expérience en Ligue des champions." Même son de cloche du côté de Leonardo Jardim, son entraîneur: "C'était déjà le cas avant Manchester City (où Monaco était parfois donné favori, ndlr). Ce n'est pas mon opinion. Ils ont plus d'expérience internationale que nous, et peut-être plus de joueurs que nous aussi, numériquement.

Notre site est en cours de maintenance. Revenez dans quelques instants il sera accessible.

J'accepte de recevoir les newsletters Presse . Oui. J'accepte de recevoir les offres partenaires de Gares & Connexions.

Qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des champions après sa victoire contre Dortmund mercredi soir (3-1), l’AS Monaco continue de charmer la presse française. Mais pas que.

sport24 © Panoramic sport24

Où s’arrêtera donc l’AS Monaco ? Pas en quarts de finale en tout cas. Pour la première fois depuis 2010 et l’Olympique Lyonnais, un club français s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions mercredi soir.«Avec panache», titre Le Parisience jeudi matin avant de préciser dans ses pages sports que les Monégasques ont terminé le travail face à Dortmund «comme des grands».

«Falcao et les siens sont sûrs de leur force sans jamais être hautains, prétentieux, suffisants ou méprisants, peut-on lire. Les Français les aiment parce qu’ils franchissent les obstacles avec une facilité désarmante. Ils étaient impressionnants en 2004 (…) Ils ont désormais renversants, spectaculaires, enthousiasmants».

Quand Monaco trouvait Aubameyang "pathétique"

  Quand Monaco trouvait Aubameyang Devenu un véritable crack à Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang retrouvera mardi soir un club de Monaco où il n’était pas parvenu à s’imposer, en 2010-2011. Pour Monaco, la principale menace sera Pierre-Emerick Aubameyang, mardi soir au Signal Iduna Park. Un joueur qui, il y a sept ans, a brièvement évolué à l’ASM. Prêté par l’AC Milan, l’attaquant gabonais n’avait alors que 21 ans et n’était pas encore le remarquable buteur qu’il est devenu par la suite. Son bilan sur le Rocher était aussi maigre que lui: 23 matches, 2 buts. Pas suffisant aux yeux du staff qui, fin janvier 2011, l’a rendu au club lombard.

Site Officiel du château de Fontainebleau : histoire, présentation des circuits, appartements, renseignements pratiques, réservation, tarifs, horaires, conditions d'accès et éléments de confort de visite.

Server Maintenance. Press .

Pour Ouest-France, «Monaco s’invite à la table des cadors européens». «Il se passe un drôle de truc sur le Rocher, où une bande de gamins insolents réinventent l’Europe buissonnière, souligne le quotidien. Monaco vit un vertige magnifique, que sa fougue, son talent et sa force collective ont tout fait pour provoquer. Il nous entraîne derrière lui».

A tel point que la France a des étoiles plein les yeux et voit en Monaco un possible successeur à l’OM, seul club français à l’heure actuelle à avoir soulevé la Coupe aux grandes oreilles en 1993.

«Tout est permis», plante L’Equipepour qui «l’ASM peut rêver d’un exploit en demi-finales»quel que soit l’adversaire (Real Madrid, Atlético Madrid, Juventus Turin, NDLR). Monaco-Matinest plutôt du même avis avec «le droit de rêver»qui barre sa Une.

Ligue des champions : Monaco s'impose à Dortmund en résistant (3-2)

  Ligue des champions : Monaco s'impose à Dortmund en résistant (3-2) C’est dans un contexte particulier, 24 heures après l’attaque du bus du Borussia Dortmund, que Monaco est venu s’imposer lors du quart de finale aller de la Ligue des champions (3-2). Les Monégasques ont profité d’un hors-jeu non sifflé de Kylian Mbappé en première période et d’un but d’attaquant contre son camp du défenseur Sven Bender. Malgré un retour des Allemands en deuxième période par l’intermédiaire d’Ousmane Dembélé, le jeune prodige de l’ASM a réalisé le doublé à 10 minutes de la fin. Un but synonyme de victoire malgré la réduction du score du club allemand, signé Shinji Kagawa. Une victoire qui place le club français dans une position favorable pour le match retour, au Stade Louis II, le 19 avril prochain. &#

Maintenance Mode. News360xLe site Internet News360x est momentanément indisponible en raison d'un problème technique. Le site sera de nouveau accessible très prochainement. Please try back again soon.

Site en travaux. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Contact : developpement-reseau@ladafrance.fr.

La Dépêche du Midiva encore plus loin et annonce que «Monaco s’affiche comme un sérieux prétendant» : «Pour la 4e fois de son histoire – record pour un club français – l'ASM rejoint le dernier carré de la Ligue des champions, et c'est royalement mérité».

Chauvine la presse française ? Elle n’est en tout cas pas la seule à s’extasier devant les performances des joueurs de la Principauté. De l’autre côté des Pyrénées, on commence vraiment à prendre cette équipe au sérieux. Si Marcapréfère faire sa Une sur la chute du FC Barcelone en quarts de finale après son nul concédé au Camp Nou contre la Juventus Turin (0-0), le quotidien espagnol ne manque pas d’alerter ses lecteurs sur le potentiel de l’AS Monaco : « Jardim a une grande équipe, de grands joueurs et de l'artillerie pour attaquer l' Europe.»

Car «Monaco, ce n’est pas seulement Mbappé même si le nouveau joyau du football continental a presque tout (…)Il faudra compter avec Monaco. L'équipe de Mbappé ne peut laisser indifférente. Elle semble ne pas avoir de limites».Le jeune international français a encore impressionné son monde mercredi soir avec un nouveau but, son 5 dans la compétition. A seulement 18 ans et 120 jours. Un record de précocité salué par Asavec un titre sans aucune ambiguïté : «Mbappé fait le show à la tête d’un Monaco qui fait peur».

PSG - Nice-PSG. Emery : «Le titre ? Nous n'avons pas les cartes en main» .
Présent en conférence de presse ce samedi, Unai Emery a demandé à son équipe de continuer le travail en Ligue 1. Tout en rappelant que Monaco avait son destin en main. Le PSG ira à Nice pour gagner. Et rien d'autre. Voilà le message qu'a souhaité transmettre ce samedi Unai Emery en conférence de presse, à la veille du déplacement sur la Côte-d'Azur. S'il se dit «optimiste» quant aux chances de son équipe, le technicien espagnol n'oublie toutefois pas que le PSG n'a pas les «cartes en main» pour le titre en Ligue 1. Comment avez-vous préparé ce choc face à Nice ?UNAI EMERY.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!