Sport Les notes de Lyon à Besiktas : Gonalons et Lopes en héros, Lacazette buteur maudit

20:35  21 avril  2017
20:35  21 avril  2017 Source:   Sport24

L’OL prend aussi cher que le Besiktas

  L’OL prend aussi cher que le Besiktas L’UEFA a décidé de sanctionner Lyon autant que le Besiktas après les débordements observés au Parc OL, jeudi dernier, en quart de finale aller de la Ligue Europa. A la moindre récidive, les deux clubs seront exclus de toute compétition européenne.Au moindre accroc constaté dans le cadre d’un match de Coupe d’Europe – et ce sur les deux années à venir – l’OL comme le Besiktas sera tout bonnement exclu de toute compétition continentale, un sursis ayant provisoirement épargné les deux protagonistes concernés. L’UEFA sanctionne ainsi le comportement des supporters turcs, à l’origine de l’envahissement de terrain qui a retardé le coup d’envoi de trois quarts d’heure.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active, mais ne appartager. com /colocation- lyon /o/h160122163047504 - www.appartager.com.

Découvrez les notes attribuées par notre envoyé spécial à Istanbul aux Lyonnais, qualifiés pour les demi-finales de la Ligue Europa aux tirs au but face à Besiktas jeudi soir.

sport24 © Panoramic sport24

Envoyé spécial à Istanbul,

Anthony Lopes (7,5)  : L’un des héros du match. Déjà inspiré sur plusieurs coups dans le jeu, avec plusieurs parades salvatrices, l’international portugais a repoussé les tirs au but de Mitrovic et Tosic, ouvrant ainsi la voie de la qualification. A noter une sortie hasardeuse qui aurait pu permettre à Talisca de marquer, et une tentative de drible imprudente qui aurait pu mal finir… Un poil fébrile par moment, donc, mais décisif.

Une plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre Aulas !

  Une plainte pour Mis en cause par Jean-Michel Aulas suite aux incidents de Bastia-Lyon, le directeur de la sécurité du SCB a décidé d’attaquer le président de l’OL en justice. © Icon Sport Aulas - OL Au lendemain de l’agression des joueurs de l’OL par des supporters corses dimanche à Armand-Cesari, des incidents qui ont conduit les délégués à arrêter la rencontre de la 33e journée de Ligue 1 entre Bastia et Lyon, les deux camps se renvoient la balle. Un match qui devrait, cette fois, se terminer au tribunal.

Oups Cet album est périmé ou a été désactivé. C'est le vôtre ? Contactez vite focale31 ! Ici, notre moteur de recherche pour trouver modèles ou photographes ! Je visite focale31

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Christophe Jallet (4,5)  : Les offensives turques sont souvent passées par les côtés, et l’ancien Parisien n’a pas toujours été en mesure de les juguler à droite… Il a souffert face à Babel.

Nicolas Nkoulou : (5)  : On attendait Yanga-Mbiwa aux côtés de Diakhaby en défense centrale. C’est finalement Nkoulou que Genesio a sorti de son chapeau. Relancé à Bastia après plusieurs semaines d’absence, l’ex-Marseillais a fait le travail, avec de nombreuses interceptions, peu d’erreurs. 

Mouctar Diakhaby (6,5)  : Hyperactif, puissant et solide dans les duels, malgré quelques imprécisions, le jeune défenseur de l’OL a fait forte impression en Turquie. Souvent aux avant-postes sur les coups de pied arrêtés, il a bien failli faire trembler les filets. Il s’en est fallu de peu, mais s’est rattrapé aux tirs au but.

Bastia-Lyon: "Une soirée dramatique", selon Aulas

  Bastia-Lyon: Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, a réagi dimanche soir aux incidents qui ont conduit à l’arrêt du match entre Bastia et Lyon. © Icon Sport Jean-Michel Aulas Il a fallu attendre 20h, après une première tentative avortée, pour que le bus des joueurs de l’OL puisse quitter le stade Armand-Cesari, dimanche soir. Le match de la 33e journée de Ligue 1 entre Bastia et Lyon avait été arrêté une heure plus tôt, suite à l’agression des Gones sur la pelouse par certains supporters corses. "Une soirée dramatique", dixit Jean-Michel Aulas sur RMC.

Bonjour, Kalligo.com, le magazine en ligne dédié aux assistant(e)s, est désormais fermé. Merci de votre fidélité pendant ces 7 années et à bientôt sur bruneau.fr. Natacha de Kalligo.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Jérémy Morel (4,5)  : A l’image de son homologue à droite, Morel a souffert face à la technique de Quaresma. Et il est lâche au marquage sur le deuxième but de Talisca. Buteur de la délivrance à l’aller, l’ex-Marseillais a été remplacé juste avant la séance de tirs au but par Rybus. Et l’intéressé a converti son tir.

Maxime Gonalons (7,5)  : Suspendu à l’aller, Gonalons a fait un bien fou au retour. Sans parler du tir au but décisif, celui qui envoie Lyon en demies, le capitaine a montré la voie en multipliant les courses, en donnant le ton en termes d’agressivité. Un peu trop à la 32 , avec un jaune sans conséquence pour les matches à venir. Passeur décisif pour Lacazette, il a offert aux Turcs le corner qui leur a permis d’ouvrir le score.

Lucas Tousart (6)  : Le choix d’associer Gonalons et Tousart au milieu, avec Tolisso plus haut sur le terrain, s’est avéré payant pour Genesio. Ledit Tousart a apporté sa hargne et son goût pour le combat. Il fallait ça.

Ligue Europa : OL, après le K.-O., le sursaut ?

  Ligue Europa : OL, après le K.-O., le sursaut ? Encore sous le coup de la déroute face à Lorient (1-4), l’Olympique Lyonnais doit pourtant se relever sans attendre pour sauver sa saison et bien négocier sa demi-finale aller de Ligue Europa face au Besiktas jeudi, au Parc OL (21h05). Quatre jours sont passés, mais les Lyonnais restent encore groggys.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

Le Château et son domaine. Découvrir le domaine. La Collection Boutique en ligne. Accéder à la boutique.

Mathieu Valbuena (6)  : S’il a manqué de tranchant, Petit Vélo n’a pas ménagé sa peine. Toujours disponible, il a fait du bien par sa technique. Et a converti son tir au but. Précieux sur coups de pied arrêtés.

Corentin Tolisso (5,5)  : Positionné plus haut mais moins en vue qu’à l’aller, l’international tricolore est à créditer d’une belle déviation pour Lacazette, et de quelques percutions intéressantes. Mais il a manqué de justesse trop souvent. Et de réussite devant le but, à plusieurs reprises. Peu (beaucoup) mieux faire. Même s’il convient de souligner qu’il a eu les nerfs assez solides pour marquer lors de la séance de tirs au but.

Maxwell Cornet (4)  : Pas en réussite quoique volontaire, à l’image de ce tir qui a terminé très loin du cadre, l’Ivoirien n’a pas fait trembler l’arrière garde stambouliote. Encore moins en vue en seconde période qu’en première, il était remplacé par Fekir (77 ), qui n’a guère brillé mais a marqué son tir au but.  

Alexandre Lacazette (6)  : S’il inscrit un but qui permet finalement à Lyon de s’en sortir et qu’il a montré tout son talent jeudi soir, avec de la vitesse, de l’intelligence dans son placement et de la classe, Lacazette a manqué trois occasions franches. Deux qui ont terminé sur les montants, un face à face avec le gardien. Le tout avec une blessure aux ischios qui l’a privé de prolongation… Remplacé par Ghezzal pour les 30 minutes bonus. Lequel a eu la bonne idée de marquer lors de la séance de tirs au but.

Soirée record pour Cavani !

  Soirée record pour Cavani ! Auteur de l’ouverture du score, mardi, lors du match en retard de la 31e journée de Ligue 1 face à Metz (3-2), Edinson Cavani en a profité pour établir un nouveau record personnel.Un but qui a non seulement montré la voie aux Parisiens, Blaise Matuidi devant néanmoins jouer les sauveurs dans le temps additionnel après que Metz a égalisé malgré pourtant deux buts de retard à l’entame du dernier quart d’heure, mais qui a également permis à l’ancien Napolitain d’atteindre la barre des 30 buts en Ligue 1 cette saison. De quoi conforter son statut de meilleur buteur du championnat, avec désormais six buts d’avance sur Alexandre Lacazette, et de battre son record personnel.

Site en maintenance

En maintenance.


Ligue Europa : La solution pour l’OL ? Mettre à nu les hooligans ! .
Au lendemain des graves incidents, qui ont émaillé le quart de finale de Ligue Europa entre Lyon et Besiktas au Parc OL, les dirigeants lyonnais, sans fuir leurs responsabilités, pointent du doigt les limites de la loi pour maîtriser ce qui, selon eux, en l’état n’est pas maîtrisable. "Le foot devient secondaire." Moins de vingt-quatre heures après le lamentable spectacle de ce quart de finale de Ligue Europa entre Lyon et le club turc de Besiktas, le terrain et le football étaient malheureusement encore bien loin des préoccupations de Christophe Jallet et des Lyonnais ce vendredi, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse de l’OL.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!