Sport Troyes, c’est plus fort que le Bayern ?

20:08  30 novembre  2017
20:08  30 novembre  2017 Source:   Sports.fr

Huis-clos partiel, le PSG décide d’indemniser ses supporters

  Huis-clos partiel, le PSG décide d’indemniser ses supporters Huis-clos partiel oblige, le Parc des Princes ne fera pas le plein ce mercredi pour accueillir Troyes dans le cadre de la 15e journée de L1. Une sanction que le PSG n’accepte pas. Sitôt la sentence prononcée, le PSG avait fait part de son indignation par voie de communiqué, dénonçant alors une sanction "totalement disproportionnée", et soulignant le manque de discernement de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP): "Cette décision, prise à l’encontre de l’esprit de mesure qui devrait toujours prévaloir, sanctionne sans discernement plus de 6000 supporters parisiens pour les agissements d’une poign

Votre connexion mérite un carton jaune, merci de patienter Bafetimbi Gomis plus fort que Zlatan Ibrahimovic

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut- être été redémarré depuis votre dernière requête.

Sur l’impression très favorable laissée par l’Estac, après sa défaite concédée sur le tard mercredi, au Parc (2-0), c’est la conclusion du capitaine parisien Thiago Silva selon lequel le promu est tout bonnement "la meilleure qu’on a affrontée cette saison".

Thiago Silva Neymar: Thiago Silva peut embrasser Neymar. La star brésilienne a tiré le PSG d'une position inconfortable face cet étonnant promu troyen. © ICON SPORT Thiago Silva peut embrasser Neymar. La star brésilienne a tiré le PSG d'une position inconfortable face cet étonnant promu troyen.

C’est un hommage qui en dit long... Surtout dans la bouche du capitaine de l’équipe réputée depuis le début de la saison la plus impressionnante de toute l’Europe du football. Thiago Silva n’a pu que s’incliner devant la performance et surtout la résistance proposée mercredi, au Parc des Princes, par des Troyens qui n’auront cédé qu’à l’entame du dernier quart d’heure sur un but de l’inévitable Neymar (73e), avant que le non moins incontournable Edinson Cavani (90e) ne scelle sur le tard la victoire (2-0) du leader parisien sur ce promu auquel on promettait une correction.

A Munich, Neymar peut entrer dans l’histoire

  A Munich, Neymar peut entrer dans l’histoire Auteur de six buts déjà en Ligue des champions cette saison, Neymar a marqué lors de chacune des cinq premières journées de la phase de poules. Une nouvelle réalisation mardi face au Bayern et le Brésilien entrera dans l’histoire de la compétition. © Fournis par Sports.fr Neymar. (Reuters) Anderlecht, deux fois, le Celtic, trois fois, et le Bayern, une fois à l’aller à Paris, ont déjà craqué face à Neymar cette saison en Ligue des champions.

Nous sommes désolés, mais la page que vous recherchez n'existe pas. We're sorry, but the page you were looking for doesn't exist. Ci dispiace, ma la pagina richiesta non esiste.

Nous avons change notre domaine sur www.animalsurnet.com.

"Ils ont réussi à trouver des espaces en contre, donc ce n’était pas facile à maîtriser " Thiago Silva (défenseur et capitaine du PSG)

"Troyes a bien joué défensivement, a apprécié en expert le défenseur brésilien, avant d’avoir cette appréciation : C’est la meilleure équipe qu’on a jouée jusqu’à présent cette saison." Rien que ça, et "O Monstro", satisfait sans doute d’avoir pu fêter son 200e match avec le PSG par un succès, même plus laborieux, de s’expliquer: "Ils sont restés bien derrière, bien placés, costauds, et c’était difficile de trouver des espaces. C’est une équipe bien organisée et ils n’ont pas fait d’erreur de concentration. Ils ont réussi à trouver des espaces en contre, donc ce n’était pas facile à maîtriser. Mais à la fin, Neymar a fait la différence. On a beaucoup de qualités, beaucoup de joueurs pour faire la différence", a conclu Thiago Silva.

Jamais donc, selon le patron de sa défense, Paris n’avait à ce point été contesté cette saison, en sachant que l’équipe d’Unai Emery a déjà affronté en Ligue 1 l’OM, pourtant tout proche de faire chuter le club de la capitale au Vélodrome (2-2), mais aussi l’OL, au Parc (2-0), ou encore Monaco, à Louis-II (2-1). Sans oublier un Bayern Munich, étrillé en Ligue des champions (3-0). L’Estac peut être fière, même si ce ne sont pas les compliments de leurs adversaires qui assureront les joueurs de Jean-Louis Garcia, treizièmes du classement, du maintien visé par le club de l’Aube.

Monaco retrouve l'émotion .
Contre Troyes, l'AS Monaco a arraché bien plus que les trois points, elle a offert de l'émotion, du panache, tout ce qu'elle n'offrait plus depuis des mois.La magie du football a frappé ce samedi soir au Louis-II. Un arbitrage étrange, un Subašić grotesque, une équipe troyenne chanceuse, mais joueuse et un Monaco qui est passé de l'abattoir à l'espoir en vingt minutes. Le niveau des joueurs, les choix de l'entraîneur, la condition physique : tous les éléments rationnels qui font le football n'ont parfois aucune prise sur la force impulsée par ce qu'on aime appeler les dynamiques, sans bien savoir à quoi elles correspondent.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!