Sport JO-2018: Bescond au paradis, doublé pour Dahlmeier en poursuite

17:14  12 février  2018
17:14  12 février  2018 Source:   AFP

JO-2018: la biathlète suédoise Oeberg, l'or à 22 ans

  JO-2018: la biathlète suédoise Oeberg, l'or à 22 ans La Suédoise Hanna Oeberg a remporté jeudi l'individuel dames (15 km) de biathlon des Jeux de Pyeongchang, son premier titre majeur à 22 ans, devant la Slovaque Anastasia Kuzmina (à 24 sec 7/10e) et l'Allemande Laura Dahlmeier (à 41 sec 2/10e). Auteur d'un sans-faute au tir, elle succède à la Bélarusse Darya Domracheva. Pour Dahlmeier, il s'agit de sa troisième médaille en Corée, après l'or dans les deux premières épreuves de la discipline (poursuite, sprint).La première Française, Anaïs Chevalier, a terminé 28e (à 3 min 57 sec 7/10e), trois rangs devant Anaïs Bescond, bronzée sur la poursuite mais seulement 31e jeudi à 4 min 03 sec 7/10e.

Les écarts sont conséquents, avec plus de 24 sec d'avance pour Dahlmeier sur sa dauphine Olsbu par exemple, ce qui laisse déjà supposer un nouveau triomphe de l'Allemande lundi prochain sur la poursuite . Justine Braisaz était 10e, Anaïs Chevalier 16e, et Anaïs Bescond 19e.

Marie Dorin pointait à la 4e place, à 33 sec de Dahlmeier , alors qu'il restait une dizaine de concurrentes à franchir la ligne. Justine Braisaz était 10e, Anaïs Chevalier 16e, et Anaïs Bescond 19e. biathlon JO - 2018 Laura Dahlmeier .

La biathlète Anaïs Bescond en bronze à l'issue de la poursuite 10 km, à Pyeongchang, le 12 février 2018 © Fournis par AFP La biathlète Anaïs Bescond en bronze à l'issue de la poursuite 10 km, à Pyeongchang, le 12 février 2018

Formidable Anaïs Bescond: la Française a décroché à 30 ans la première médaille olympique de sa carrière avec le bronze sur la poursuite dames remportée lundi par l'Allemande Laura Dahlmeier, sacrée pour la deuxième fois en deux jours et véritable reine des épreuves de biathlon à Pyeongchang.

Personne n'avait vu venir la native d'Aunay-sur-Odon, dans le Calvados, mais contre toute attente, "Nanasse" est parvenue à déjouer tous les pronostics pour offrir à la France son deuxième podium des JO après l'or de Perrine Laffont en ski de bosses dimanche.

Bescond s’offre le bronze !

  Bescond s’offre le bronze ! Quelle performance ! Anaïs Bescond a offert une première médaille au biathlon tricolore lors des Jeux Olympiques de Pyeongchang. La Française a terminé à la 3e place d’une poursuite remportée par Laura Dahlmeier. Pour une première, c’est énorme ! Anaïs Bescond a bien choisi son jour pour monter sur le podium des Jeux Olympiques. Une médaille qui vient la récompenser au terme d’une course d’une grande intensité. Si Laura Dahlmeier s’est offert le doublé après son premier titre lors du sprint, c'est à l'arraché, derrière, que Kuzmina a devancé une Bescond qui a tout donné et pourra brandir très fièrement sa médaille olympique.

Les écarts sont conséquents, avec plus de 24 sec d'avance pour Dahlmeier sur sa dauphine Olsbu par exemple, ce qui laisse déjà supposer un nouveau triomphe de l'Allemande lundi prochain sur la poursuite . Justine Braisaz était 10e, Anaïs Chevalier 16e, et Anaïs Bescond 19e. © 2018 AFP.

JO 2018 : Revivez la cérémonie d'ouverture de Pyeongchang. article. Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 10 février 2018 à 13h28. L'Allemande Laura Dahlmeier , auteur d'un sans-faute, a été sacrée championne olympique de sprint ce samedi à 19- Anaïs Bescond (FRA) à 1'14"6 (2). Publicité.

Celle qui fait figure d'ancienne chez les Bleues avec Marie Dorin était plutôt destinée à briller en relais, spécialité où elle a obtenu la plupart de ses meilleurs résultats aux Mondiaux (quatre 2e places en relais, une médaille d'or et d'argent en relais mixte) mais elle a su saisir sa chance pour s'octroyer enfin sa part de lumière personnelle après 11 années de présence sur le circuit.

Comme par hasard, c'est d'ailleurs dans les bras de Dorin qu'elle s'est jetée en premier à l'arrivée. Sans doute la solidarité des doyennes, qui savent la valeur d'un tel exploit.

La Normande, qui a découvert le biathlon à la faveur d'un déménagement familial dans le Jura quand elle était jeune, avait tourné autour du podium aux Jeux de Sotchi en 2014 avec deux 5e places (Individuel, sprint). Elle a enfin réussi son coup, terminant même sur les talons de la Slovaque Anastasiya Kuzmina, médaillée d'argent.

JO-2018: Bescond au paradis, doublé pour Dahlmeier en poursuite

  JO-2018: Bescond au paradis, doublé pour Dahlmeier en poursuite Formidable Anaïs Bescond: la Française a décroché à 30 ans la première médaille olympique de sa carrière avec le bronze sur la poursuite dames remportée lundi par l'Allemande Laura Dahlmeier, sacrée pour la deuxième fois en deux jours et véritable reine des épreuves de biathlon à Pyeongchang. Personne n'avait vu venir la native d'Aunay-sur-Odon, dans le Calvados, mais contre toute attente, "Nanasse" est parvenue à déjouer tous les pronostics pour offrir à la France son deuxième podium des JO après l'or de Perrine Laffont en ski de bosses dimanche.

Elle enlève le 3e médaille d'or de sa carrière devant Norvégienne Marit Bjoergen, double tenante du titre olympique dans cette épreuve. L'Allemande Laura Dahlmeier s'offre le 1er titre olympique de biathlon, le sprint dames. La Corée du Sud, pays-hôte des JO - 2018 , a obtenu son premier titre

Le 20/01/ 2018 à 13:56Mis à jour Le 20/01/ 2018 à 17:00. 0. Longtemps en course pour le podium, Anaïs Bescond (9e) a raté le coche. Vidéo - Reine de la poursuite , Dahlmeier monte en puissance. 02:41. Dahlmeier , qui s'était élancée en 2e position à 12 secondes de la Norvégienne - son

Dotée d'un "gros caractère" et "grosse bosseuse", selon l'entraîneur de tir des Bleues Jean-Paul Giachino, Anaïs Bescond a toujours affiché de grosses qualités physiques et musculaires, très utiles sur le relais quand il s'agit de tout donner sans trop calculer mais aussi sur l'Individuel, épreuve sur laquelle elle a conquis l'argent aux Mondiaux-2016.

Il lui manquait la consécration olympique, qui arrive certes sur le tard mais récompense sa "patience" après un exercice 2016-2017 totalement raté.

- 'J'ai tout donné' -

Anaïs Bescond sur la ligne d'arrivée de la poursuite 10 km de Pyeongchang, le 12 février 2018 © Fournis par AFP Anaïs Bescond sur la ligne d'arrivée de la poursuite 10 km de Pyeongchang, le 12 février 2018

Il lui en a fallu de l'assurance et de la patience justement pour se frayer une place parmi les trois meilleures dans une course rendue délicate par un vent très aléatoire sur le pas de tir. Partie en 19e position après un sprint raté dimanche, elle a méthodiquement refait son retard sans paniquer pour atteindre le nirvana.

JO-2018: la biathlèle slovaque Kuzmina médaillée de la mass start

  JO-2018: la biathlèle slovaque Kuzmina médaillée de la mass start La Slovaque Anastasiya Kuzmina a remporté samedi la médaille d'or de la mass start (12,5 km), la dernière épreuve en individuel de biathlon des Jeux de Pyeongchang chez les dames, devant la Bélarusse Darya Domracheva et la Norvégienne Tiril Eckhoff. Auteur d'un 19/20 au tir, Kuzmina empoche sa troisième médaille en Corée du Sud, après l'argent dans l'individuel et la poursuite. Il s'agit également de son troisième titre olympique à 33 ans: elle avait gagné les sprints de Vancouver-2010 et Sotchi-2014.La première Française, Marie Dorin Habert, a terminé 9e à 57 sec 9/10e.

Justine Braisaz était 10e, Anaïs Chevalier 16e, et Anaïs Bescond 19e. 15H03 JO d'hiver 2018 : ce qu'il faut retenir de la première journée ! 14H37 JO - 2018 : Dorin frôle l'exploit, Dahlmeier portée par le vent.

Les écarts sont conséquents, avec plus de 24 sec d'avance pour Dahlmeier sur sa dauphine Olsbu par exemple, ce qui laisse déjà supposer un nouveau triomphe de l'Allemande lundi prochain sur la poursuite . Justine Braisaz était 10e, Anaïs Chevalier 16e, et Anaïs Bescond 19e.

"Je suis super contente, a déclaré la Française, qui n'a commis qu'une petite erreur au tir, tout comme Dahlmeier. J'ai tout donné et je vais vraiment savourer ça. Je ne me rends pas vraiment compte. Je m'en rendrai compte quand j'aurai la médaille autour du cou, là ça sera vrai, réel."

"Cette piste me plaît beaucoup mais ce n'était pas gagné d'avance de monter sur le podium. J'ai eu beaucoup de difficultés la saison dernière à l'approche des Mondiaux. J'avais donc vraiment à coeur de réussir une grosse performance ici. Les JO c'est le Graal et avec mes repères de l'année dernière, j'ai réussi à faire une très belle course", a-t-elle ajouté.

Cette poursuite aura également confirmé la mainmise de Laura Dahlmeier sur ses consoeurs. Deux jours après son titre sur le sprint, l'Allemande de 24 ans a de nouveau écrasé ses adversaires et est bien partie pour refaire le coup des Mondiaux-2017, où elle avait glané cinq titres.

La tenante du Gros Globe de cristal, minée par les pépins physiques, a pourtant connu un début de saison mitigé. Mais elle s'était visiblement préparée pour ce grand rendez-vous olympique. Le calvaire n'est pas prêt d'être terminé pour ses adversaires.

Fourcade, une réponse en or ! .
Et de trois ! Martin Fourcade s’est offert un 3e titre olympique ce lundi en s’adjugeant la poursuite avec une maestria retrouvée. Avec 19 sur 20 au tir, il a pu maîtriser aisément à ski pour l’emporter largement. Le patron est bien là. © Fournis par Sports.fr Martin Fourcade. (Reuters) Le poing levé, Martin Fourcade savoure déjà. A peine sa dernière balle lâchée que le Français sait déjà que le titre olympique de la poursuite ne peut plus lui échapper. De fait, à une balle près lors du premier tir couché, c’est une course parfaite livrée par le Pyrénéen, particulièrement remonté après la déception du sprint.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!