Sport La FFR ouvre une enquête en interne

22:10  14 février  2018
22:10  14 février  2018 Source:   Sports.fr

XV de France: la Fédération lance une enquête interne après la soirée d'Edimbourg

  XV de France: la Fédération lance une enquête interne après la soirée d'Edimbourg La Fédération française de rugby (FFR) a annoncé mercredi soir qu'elle allait lancer une "enquête interne" pouvant aboutir à des "sanctions" afin de "faire la lumière" sur la soirée de certains joueurs du XV de France à Edimbourg, après la défaite face à l'Ecosse dimanche.L'audition de plusieurs joueurs par la police écossaise ainsi que "d'autres (évènements) survenus dans cette même soirée ont gravement porté atteinte à l’image de la France et de son équipe de rugby", a souligné la FFR dans son communiqué. Huit joueurs ont été exclus mardi du groupe retenu pour affronter l'Italie vendredi 23 à Marseille.

La FFR ouvre une enquête interne suite à une affaire de harcèlement - AFP.

La FFR a annoncé avoir ouverte une enquête interne à ce sujet. " La FFR est mobilisée pour faire la lumière sur cette affaire dans le strict respect de la loi et des droits de chacun. Une enquête interne a été diligentée", a-t-elle annoncé ce jeudi après-midi.

La nuit bien trouble qui a suivi la défaite du XV de France en Ecosse va faire l’objet d’une enquête diligentée par la Fédération française de rugby même.

Le XV de France a trouvé le moyen de faire passer au second plan son improbable crise de résultats. Et pas de la meilleure façon ! Bien trop mouvementée, la nuit qui a suivi le revers enregistré en Ecosse dimanche a conduit plusieurs Tricolores au poste – sur fond de sombre affaire d’agression sexuelle et bagarre de rue. Une pierre de plus dans le jardin de la FFR et d’un Bernard Laporte qui ce mercredi a décidé de lancer une enquête en interne, "afin de faire la lumière sur le déroulé de la soirée".

Scandale Oxfam : une nouvelle enquête sur 26 comportements sexuels inappropriés

  Scandale Oxfam : une nouvelle enquête sur 26 comportements sexuels inappropriés L'ONG britannique Oxfam enquête sur ces nouveaux cas rapportés depuis la révélation de nombreux abus commis par certains de ses employés déployés en Haïti après le séisme meurtrier de 2010. © JUSTIN TALLIS/AFP Un «charity shop» Oxfam, à Londres. Le scandale n'en finit pas d'enfler chez Oxfam. Après les révélations qui ont ébranlé l'ONG britannique, une enquête a été ouverte en interne sur vingt-six nouveaux cas de comportements sexuels inappropriés.

Ce mercredi, le ministère des sports a indiqué à l'AFP l'ouverture d' une enquête interne sur les pressions supposément exercées par le président de la fédération française de rugby ( FFR ) auprès de sa commission de discipline afin d'amoindrir les sanctions infligées au club de Montpellier.

Le ministère des Sports va ouvrir une enquête interne sur les pressions supposément exercées par le président de la fédération française de rugby La ministre Laura Flessel devait appeler le patron de la FFR dans la soirée pour l'informer de cette enquête confiée à l'inspection jeunesse et sports.

Bernard Laporte © D.R. Bernard Laporte

"Pour ce faire, il (le président de la fédération, Bernard Laporte) demande au secrétaire général de la FFR, M. Christian Dullin, de constituer le plus rapidement possible une commission ad hoc. Cette commission devra rendre un rapport qui permettra, le cas échéant sur des faits établis, de saisir les organes compétents de la FFR à des fins de sanctions personnalisées, peut-on lire dans un communiqué fédéral publié dans la soirée. Appartenir à l’une de nos équipes de France est un honneur et exige de chacun de ses membres un comportement exemplaire et digne dont la FFR est la garante."

Remonté après ses joueurs concernés - Rémi Lamerat et Arthur Iturria - le président clermontois, Eric de Cromières, ne demande pas autre chose. "On ne peut pas porter un jugement a priori. Il doit y avoir une enquête, je suppose, pour savoir ce qui s'est  passé. On ne s'est donc pas encore penché sur une éventuelle sanction", souffle l’intéressé, sollicité par L’Equipe. En attendant, Jacques Brunel, le sélectionneur des Bleus, a d’ores et déjà pris ses responsabilités en excluant pas moins de huit éléments de sa sélection (Rémi Lamerat, Félix Lambey, Anthony Belleau, Louis Picamoles, Jonathan Danty, Teddy Thomas, Arthur Iturria et Alexandre Lapandry).

Après Edimbourg, le rugby français défend une "3e mi-temps" avec modération .
Exclusion, enquête interne et image écornée: la virée nocturne arrosée de certains joueurs du XV de France à Edimbourg, après la défaite face à l'Ecosse (32-26), secoue le rugby français, qui défend un usage modéré de la fête, indissociable de la vie de groupe. "Par ce comportement inapproprié, ils n'ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent." En excluant, mardi, huit joueurs (Thomas, Picamoles, Iturria, Danty, Macalou, Belleau, Lamerat, Lambey) pour être sortis après une deuxième défaite consécutive dans le Tournoi des six nations, le sélectionneur Jacques Brunel a envoyé un signal fort.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-77983-la-ffr-ouvre-une-enquete-en-interne/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!