Sport Ligue des champions: le PSG s'écroule, première manche royale pour le Real

00:35  15 février  2018
00:35  15 février  2018 Source:   AFP

Ligue des champions: Le Real prend une option

  Ligue des champions: Le Real prend une option Le Real Madrid a battu le Paris Saint-Germain 3-1 mercredi soir, en huitièmes de finale aller de Ligue des champions. Il y avait encore 1-1 à 10 minutes de la fin, mais Cristiano Ronaldo puis Marcelo ont inscrit les deux buts décisifs. Ce Real-PSG n’était donc pas qu’un mirage, une vaine chimère dont on avait presque l’impression qu’elle n’aurait jamais vraiment lieu, tant l’attente autour de ce huitième de finale a été exceptionnellement démesurée. Le Paris Saint-Germain est bel et bien venu à Santiago-Bernabeu, et il en repart avec la grande peur d’une deuxième élimination de suite en huitièmes de finale de Ligue des champions.

PSG Ligue des Champions Real Madrid. Ligue 1 Conforama La Liga Bundesliga Serie A Premier League UEFA Ligue des champions UEFA Ligue Europa Turquie Super Lig Domino's Ligue 2.

FOOTBALL – Le Paris Saint-Germain sait désormais qui il pourra affronter en 8e de finale de la Ligue des champions . Antoine Griezmann montre comment la pression d’une première sélection a rattrapé Kylian Mbappé. Après le PSG , on sait à quoi va ressembler le prochain maillot du FC

L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé contre le PSG, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu © Fournis par AFP L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé contre le PSG, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu

Le roi n'est pas tombé de son trône: le Real Madrid a livré un match époustouflant face au Paris SG, avec un doublé de Cristiano Ronaldo, pour prendre un net avantage (3-1) dans le choc des huitièmes aller de la Ligue des champions, mercredi au Santiago Bernabeu.

L'affiche a tenu toutes ses promesses! Adrien Rabiot a ouvert le score du plat du pied pour le PSG (33e), mais Cristiano Ronaldo a donc répondu par un doublé (45e sur penalty, 83e), soit ses 115e et 116e buts de sa carrière dans l'épreuve reine (100 et 101 pour le même club, autre record). Et Marcelo a enfoncé le clou (87e), trois semaines avant le retour à Paris le 6 mars.

Gagner la C1 n’est pas une obligation pour Cavani

  Gagner la C1 n’est pas une obligation pour Cavani La Ligue des champions obnubile dirigeants et supporters parisiens. Une obsession néfaste selon Edinson Cavani. © Icon Sport Edinson Cavani but Depuis l’arrivée de puissants investisseurs qataris à la tête du club, en 2011, le PSG n’a jamais franchi l’écueil des quarts de finale de la Ligue des champions – objectif suprême ouvertement visé par l’état-major parisien. En recrutant cet été Neymar et Kylian Mbappé, Nasser Al-Khelaïfi et ses supérieurs ont voulu marquer les esprits et nourrir davantage encore leurs ambitions.

Suivant Le Real s ' écroule contre Tottenham. Marcelo : "Une bonne chose de jouer contre le PSG ". Précédent Ligue des Champions : Le petit bijou de Banega. Ligue 1 Conforama La Liga Bundesliga Serie A Premier League UEFA Ligue des champions UEFA Ligue Europa Turquie

Ligue des Champions - PSG / Maxwell : "Un beau défi face au Real " pic.twitter.com/aW29WeGnt9. Ligue 1 Conforama La Liga Bundesliga Serie A Premier League UEFA Ligue des champions UEFA Ligue Europa Turquie Super Lig Domino's Ligue 2.

"On a montré que le Real Madrid n'est jamais mort", s'est réjoui Sergio Ramos, défenseur et capitaine du Real Madrid, au micro de beIN Sports. "C'est énervant, car on répète toujours les mêmes choses mais on se fait encore avoir. C'est facile de mettre beaucoup de buts à Dijon, en championnat, mais c'est dans ces matches-là qu'il faut être bon", s'est désolé Rabiot sur la même chaîne.

- 'Jusqu'à la mort' -

Avec ce succès, le Real Madrid, méconnaissable ces dernières semaines, a rappelé pourquoi il restait sur deux Ligue des champions d'affilée, et 12 au total, un sacré record.

Marcelo fête son but pour le Real avec son entraîneur Zinédine Zidane, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu © Fournis par AFP Marcelo fête son but pour le Real avec son entraîneur Zinédine Zidane, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu

Le latéral Marcelo avait promis que son équipe irait "jusqu'à la mort" avec l'entraîneur Zinedine Zidane, et le Real l'a démontré mercredi. A titre personnel, le Brésilien était là pour écoeurer le PSG, vaillant jusque là, en inscrivant le 3e but madrilène.

La malédiction de Messi contre Chelsea

  La malédiction de Messi contre Chelsea Alors qu’il se déplace à Stamford Bridge mardi soir avec ses coéquipiers du Barça en huitième de finale aller de la Ligue des champions, Lionel Messi va tenter de briser sa malédiction contre Chelsea. Sur le papier, comme l’avoue aisément Antonio Conte, le FC Barcelone part grand favori face à Chelsea en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Sauf que les affrontements entre les deux formations ne se déroulent pas toujours comme prévu.Et ce n’est pas Lionel Messi qui dira le contraire.

Matias - 16 décembre 2017 21:23 mega fan de Roustan TV. mais petit correctif Mendieta ancien coureur de demi fond donc lui aussi SA qualité première était de courir !!!! 2017 EN MUSIQUE.. 12/12. Un psg - real royal ..

Les compétitions. Premier League " Bundesliga " Ligue 1 " Primera Division " Serie A " Ligue 2 " National 1 " UEFA Champions League 550 vote(s). Le PSG est fixé sur le tirage au sort de la Ligue des Champions . Unai Emery et les siens ont hérité du Real Madrid pour les huitièmes de finale.

Dès les premières minutes, le ton de ce duel spectaculaire était donné: la joute entre le "champion" et l'"aspirant", selon les mots de la presse espagnole, a débuté par une bordée de sifflets à l'encontre des ex-Barcelonais, Neymar et Dani Alves, un pressing très haut du Real et quelques fautes vicieuses pour bien chauffer le Santiago Bernabeu, plein comme un oeuf.

Preuve de la domination madrilène, c'est le gardien parisien Alphonse Areola qui a été le grand acteur de la première période parisienne, malgré l'ouverture du score de Rabiot. Il s'est interposé en un contre un face au grand Cristiano Ronaldo (28e), face au meilleur buteur français en Ligue des champions Karim Benzema (44e), et capté plusieurs ballons chauds dans sa surface. Il est aussi parti du bon côté sur le penalty de Cristiano Ronaldo, mais ce dernier l'avait trop bien tiré.

Adrien Rabiot, buteur pour le PSG face au Real, félicité par Presnel Kimpembe, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu © Fournis par AFP Adrien Rabiot, buteur pour le PSG face au Real, félicité par Presnel Kimpembe, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu

Ce penalty a été provoqué par le jeune Argentin Giovani Lo Celso (21 ans), pour une faute maladroite sur Toni Kroos. Titularisé au milieu de terrain en l'absence de Thiago Motta, il a vécu un baptême du feu compliqué, qui nuance le bilan des choix forts de son entraîneur Unai Emery.

Hand: Paris et Nantes pour la première place de groupe en Ligue des champions

  Hand: Paris et Nantes pour la première place de groupe en Ligue des champions Le Paris SG et Nantes auront la première place de leur groupe dans le viseur samedi à domicile contre les Allemands de Flensbourg (17h30) et en Croatie à Zagreb (20h00), lors de la 12e journée de la Ligue des champions de handball. Les Parisiens sont les plus proches du but. Avec dix victoires, ils caracolent en tête avec cinq points d'avance sur leur rival du jour, la seule équipe qui les ait battus sur la scène continentale cette saison. Un match nul leur suffit pour s'assurer la "pole position" et la qualification directe pour les quarts de finale.

Le PSG a hérité de l'adversaire tant redouté, en piochant le Real Madrid pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions . Le PSG , de son côté, regrettera peut-être d’avoir fini premier de son groupe en voyant le tirage du Bayern Munich, qui jouera contre le Besiktas Istanbul.

Premier League. Bundesliga. Ligue des champions . Le PSG ne pouvait pas imaginer un pire tirage. Avec le Real Madrid, Paris a hérité de l'épouvantail du chapeau 2. La mission s'annonce bien délicate pour les hommes d'Unai Emery.

L'entraîneur du Paris SG, qui sera en fin de contrat cet été et ne bénéficie pas d'une confiance illimitée de ses dirigeants, a joué son va-tout mercredi en laissant Motta à Paris, puis en faisant débuter son capitaine et défenseur central Thiago Silva sur le banc. Deux cadres historiques du PSG qatari.

- Coaching gagnant pour 'Zizou' -

Mais si Lo Celso a été en difficulté à un poste qui n'est pas le sien, Presnel Kimpembe a affiché la même assurance que lors de ses débuts européens, face à Barcelone il y a un an jour pour jour, et dégagé la sérénité d'un vieux routier du foot... Jusqu'à une mauvaise relance plein axe à l'origine du deuxième but de 'CR7', sur un centre de Marco Asensio (83e).

Ligue des champions: 8es de finale: Adrien Rabiot, buteur pour le PSG face au Real, félicité par Presnel Kimpembe, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu © Fournis par AFP Adrien Rabiot, buteur pour le PSG face au Real, félicité par Presnel Kimpembe, le 14 février 2018 au stade Santiago Bernabeu

'Zizou' a eu plus de réussite concernant son coaching: Isco, titularisé en lieu et place de Gareth Bale, a été un vrai poison jusqu'à sa sortie (79e), Nacho a relativement bien muselé un Neymar décevant, son 4-4-2 a causé bien des soucis au PSG à chaque début de mi-temps et les entrées en jeu ont fait de vrais différences.

Pour le reste, le "sommet du foot mondial" annoncé par Emery a bien eu lieu. Alors qu'un sommet de la peur pouvait être redouté entre un PSG au passif continental défavorable en déplacements (défaite à Munich contre le Bayern en décembre, "remontada" en huitième de finale la saison dernière à Barcelone) et un Real en manque de confiance en 2018, le match a été très ouvert.

Et le résultat préserve encore une petite part de suspense pour la manche retour au Parc des Princes. L'"aspirant" aura-t-il du répondant? Il en faudra en tout cas pour évincer de tels "champions".

Rabiot, énervé après Real-PSG : «C’est facile de mettre des 8-0 contre Dijon…» .
L’international français du PSG n’a pas mâché ses mots à l’issue de la défaite contre Madrid mercredi soir (3-1).22h40, pelouse de Santiago-Bernabeu mercredi soir. Adrien Rabiot en finit tout juste après 90 minutes intenses face au Real Madrid et il donne, au micro de beIN Sports, son premier ressenti sur la défaite des siens (3-1) . A chaud, le milieu de terrain livre le fond de sa pensée. Avec des mots durs mais justes et empreints de frustration. Un an après la «remontada» du Barça, le PSG sort d’un nouveau rendez-vous européen la tête basse, même si les deux situations n’ont rien de comparable. Pour autant, le principal intéressé se lâche.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!