The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport Pétrole: l'Opep revoit en hausse sa prévision de production aux Etats-Unis

15:50  14 mars  2018
15:50  14 mars  2018 Source:   afp.com

Les États-Unis vont nourrir la planète en pétrole

  Les États-Unis vont nourrir la planète en pétrole La production américaine de pétrole devrait couvrir à elle seule 80% de la hausse la demande au cours des trois prochaines années . La progression de l'offre du Canada, du Brésil et de la Norvège étant en mesure de couvrir le reste... © Reuters Les Etats-Unis vont nourrir la planète en pétrole Le manque d'investissements inquièteAu-delà de 2020, l'AIE s'inquiète du manque d'investissements. L'industrie pétrolière doit encore se remettre d'une baisse sans précédent des investissements en 2015 et 2016, et l'AIE voit peu, voire aucune, augmentation des dépenses en amont hors des États-Unis en 2017 et 2018.

Revue de presse : actualites D'afrique. Pétrole : L ’ Opep revoit en hausse sa prévision de production aux États - Unis . La nouvelle Tribune [14/03/2018].

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole ( Opep ), qui continue de limiter sa production de brut, a de nouveau revu à la hausse mercredi sa prévision de production de pétrole aux Etats - Unis pour 2018.

L'Opep revoit en hausse sa prévision de production de pétrole aux Etats-Unis © Fournis par AFP L'Opep revoit en hausse sa prévision de production de pétrole aux Etats-Unis

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui continue de limiter sa production de brut, a de nouveau revu à la hausse mercredi sa prévision de production de pétrole aux Etats-Unis pour 2018.

Le cartel a revu en hausse de 0,28 million de barils par jour (mbj) son estimation de la production non-Opep cette année: elle devrait atteindre 59,53 mbj, soit une croissance de 1,66 mbj sur un an.

Cette nouvelle réévaluation à la hausse fait suite à une production plus importante que prévu au premier trimestre et à un changement de prévisions pour plusieurs pays, dont les Etats-Unis au premier chef.

Le pétrole termine en baisse de 1% à New York

  Le pétrole termine en baisse de 1% à New York Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi sur le marché new-yorkais Nymex, les investisseurs s'inquiétant des perspectives de hausse de l'offre aux Etats-Unis, du maintien par l'OPEP de sa discipline de production et de positions sur les marchés à terme suggérant un renforcement de la pression vendeuse. Le contrat avril sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 68 cents, soit 1,1%, à 61,36 dollars le baril.Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 54 cents (0,82%) à 64,95 dollars.

Paris (awp/afp) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole ( Opep ), qui continue de limiter sa production de brut, a légèrement revu à la hausse jeudi sa prévision de production de pétrole aux Etats - Unis pour 2018.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole ( Opep ), qui continue de limiter sa production de brut, a de nouveau revu à la hausse mercredi sa prévision de production de pétrole aux Etats - Unis pour 2018.

L'Opep prévoit en effet que le pays, où les réserves de pétrole de schiste abondent, pompera plus que ce qui était anticipé jusqu'alors.

Les pays producteurs de l'Opep, associés à dix autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, s'étaient pour leur part mis d'accord fin 2016 pour limiter leur production afin de contenir la chute des cours.

Le prix du baril s'est ainsi raffermi dernièrement. Mais avec des cours plus avantageux, il devient aussi plus tentant de produire du pétrole, notamment pour les compagnies indépendantes américaines, quitte à menacer le rééquilibrage du marché.

Les pays de l'Opep continuent en revanche de faire preuve de discipline. Leur production a décliné de 77.000 barils par jour entre janvier et février, selon des sources secondaires (indirectes).

Le pétrole termine en légère hausse à New York

  Le pétrole termine en légère hausse à New York Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi sur le Nymex après avoir baissé une partie de la séance, les chiffres des stocks américains publiés dans la journée n'ayant pas apporté de direction claire au marché. Les stocks de brut ont augmenté de cinq millions de barils, leur plus forte hausse depuis la fin janvier et bien plus que l'augmentation attendue de deux millions, mais ce chiffre a été contre-balancé par un recul plus important que prévu des réserves d'essence et de produits distillés."Le marché n'a pas vraiment poussé à la baisse.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois revu à la hausse ses L ' Opep a ainsi souligné que "la hausse de la production aux États - Unis demeure préoccupante" L'organisation a en outre légèrement relevé sa prévision de croissance mondiale à 3,8% en 2018

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole ( Opep ), qui continue de limiter sa production de brut, a légèrement revu à la hausse jeudi sa prévision de production de pétrole aux Etats - Unis pour 2018.

Le Venezuela - qui connaît de graves troubles politiques - les Emirats arabes unis et l'Irak ont moins produit tandis que le Nigeria et l'Angola pompaient plus de pétrole.

Du côté de la demande, l'Opep a très légèrement relevé à la hausse sa prévision de croissance pour cette année.

Les besoins en or noir devraient être solides, notamment en Chine, alors que la croissance économique mondiale est attendue à 3,8% cette année comme l'an dernier, selon le cartel.

"La dynamique saine de l'économie mondiale, ainsi que les efforts entrepris par les pays membres et non membres de l'Opep dans le cadre de leur déclaration de coopération, soutiennent le rééquilibrage des fondamentaux du marché du pétrole", souligne l'Opep.

Le pétrole termine en hausse à New York, le Brent repasse $70 .
Les cours du pétrole ont terminé vendredi en nette hausse sur le marché new-yorkais Nymex, couronnant une semaine à l'issue de laquelle ils ont signé leur plus forte progression hebdomadaire depuis huit mois. Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,58 dollar, soit 2,46%, à 65,88 dollars le baril.Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 1,54 dollar (+2,23%) à 70,45 dollars, repassant pour la première fois depuis le 2 février au-dessus des 70 dollars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!