Sport L'Inde et Arabie Saoudite construisent une méga-raffinerie

01:05  12 avril  2018
01:05  12 avril  2018 Source:   RFI

L'Arabie saoudite ouvre son premier cinéma depuis près de 40 ans

  L'Arabie saoudite ouvre son premier cinéma depuis près de 40 ans Un cinéma ouvrira le 18 avril à Ryad, la capitale saoudienne, pour la première fois depuis près de 40 ans, ont annoncé mercredi les autorités saoudiennes. L'Arabie saoudite a signé un accord avec le groupe américain AMC pour l'ouverture de 30 à 40 cinémas dans une quinzaine de villes durant les cinq prochaines années.Les hommes et les femmes ne seront pas séparés dans les salles, à la différence de ce qui se passe dans la plupart des lieux publics du royaume sunnite ultraconservateur.Le premier film projeté sera le film de super-héros de Marvel "Black Panther", apprend-on de source proche du dossier.

Shell et Saudi Aramco ont signé une lettre d’intention, selon laquelle l’ Arabie Saoudite prendra en charge Port Arthur, la plus grande raffinerie aux Etats-Unis, et 26 terminaux de distribution, ainsi que l’utilisation de la marque Motiva.

L' Arabie saoudite a annoncé son intention de construire une nouvelle ville ultramoderne à ses frontières avec la Jordanie et l'Egypte et alimentée par les seules énergies renouvelables. Un projet colossal de 500 milliards de dollars.

44 milliards de dollars, c'est le coût estimé de la nouvelle méga-raffinerie qui va être construite au sud de Bombay, la capitale économique de l'Inde. Contrat faramineux signé entre un consortium pétrolier indien et le géant saoudien Saudi Aramco.

Pour l'Inde, pays de plus de 1,2 milliard d'habitants, et qui importe massivement son pétrole, l'enjeu est crucial.

Le logo de la compagnie pétrolière nationale indienne Indian Oil Corporation. © Eric PIERMONT / AFP Le logo de la compagnie pétrolière nationale indienne Indian Oil Corporation.

Pour répondre aux immenses besoins énergétiques, le nouveau complexe pétrochimique devra traiter 1,2 million de barils de bruts par jour.

Après trente ans d'interdiction, un cinéma va ouvrir en Arabie saoudite

  Après trente ans d'interdiction, un cinéma va ouvrir en Arabie saoudite La levée de cette interdiction fait partie des réformes engagées sous la houlette du prince héritier Mohammed ben Salmane visant à diversifier l'économie encore trop dépendante du pétrole. © Fournis par Francetv info Pop corn en Arabie Saoudite. Le premier cinéma du pays doit ouvrir à Ryad le 18 avril, quelques mois après la levée de l'interdiction frappant ce secteur depuis plus de trois décennies, ont annoncé mercredi 4 avril les autorités locales.

Shell et Saudi Aramco ont signé une lettre d’intention, selon laquelle l’ Arabie Saoudite prendra en charge Port Arthur, la plus grande raffinerie aux États-Unis, et 26 terminaux de distribution, ainsi que l’utilisation de la marque Motiva.

L' Arabie saoudite a annoncé son intention de construire une nouvelle ville ultramoderne à ses frontières avec la Jordanie et l'Egypte et alimentée par les seules énergies renouvelables. Un projet colossal de 500 milliards de dollars.

Le consortium indien, composé de l'Indian Oil Corporation, de Bharat Petroleum et Hindustan Petroleum détiendra la moitié des parts. L'autre revenant à Saudi Aramco.

La nouvelle raffinerie sera située dans l'État du Maharashtra, à quelque 200 kilomètres au sud de Bombay, la capitale économique du pays. Le groupe saoudien détiendra 50% des parts, l'autre moitié allant au consortium indien, a précisé le ministre saoudien du Pétrole Khalid Al-Falih cité par l'agence Press Trust of India (PTI).

Longtemps premier fournisseur de l'Inde en hydrocarbures, l'Arabie saoudite est aujourd'hui devancée par l'Irak. Ce nouveau projet lui permettra de consolider sa position.

Aramco, qui projette d'entrer en Bourse prochainement, ambitionne de doubler ses capacités de raffinage en dix ans. C'est-à-dire de passer à 10 millions de barils par jour contre 5 millions à l'heure actuelle. Un projet phare du jeune prince héritier Mohammed ben Salman.

Déjà mardi, Aramco signait un protocole d'accord avec Total, le pétrolier français, pour l'extension d'une usine de pétrochimie, une des plus grandes au monde, à Jubail, dans l'est de l'Arabie Saoudite.

Le pétrole termine en hausse de près de 3% à New York .
Les cours du pétrole ont terminé en hausse de près de 3% mercredi sur le marché new-yorkais Nymex, portés par une baisse des stocks de pétrole brut et d'essence aux Etats-Unis et par des propos de sources disant que l'Arabie saoudite serait ravie de voir le baril atteindre les 100 dollars. Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,95 dollar, soit 2,93%, à 68,47 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 1,87 dollar (+2,61%) à 73,45 dollars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!