Sport LEAD 1-La justice russe bloque l'accès à l'application Telegram

17:25  13 avril  2018
17:25  13 avril  2018 Source:   Reuters

Moscou veut restreindre l'accès à l'application Telegram

  Moscou veut restreindre l'accès à l'application Telegram Roskomnadzor, l'agence russe de régulation des télécommunications, a annoncé vendredi avoir lancé une procédure visant à restreindre l'accès à l'application de messagerie instantanée Telegram après le refus de sa maison-mère de fournir ses clés de cryptage aux autorités. Neuvième application de messagerie la plus utilisée dans le monde, Telegram est très employée dans l'espace de l'ancienne Union soviétique et au Moyen-Orient. Elle comptait en mars 200 millions d'utilisateurs.Comme d'autres applications, Telegram permet à ses utilisateurs de communiquer en utilisant un cryptage qui ne peut être lu par une tierce partie.

La décision de la justice russe sera suivie de près par les investisseurs Telegram , engagés en ce moment dans une levée de capitaux Retrait soudain de l ’ application Telegram de l ’ App Store: la cause - fr.sputniknews.com. LEAD 1 -Air France-4 nouveaux jours de grève les 17, 18, 23 et 24 avril.

Moscou veut restreindre l ' accès à l ' application Telegram . Rédaction Reuters. 2 minutes de lecture. La décision de la justice russe sera suivie de près par les investisseurs Telegram , engagés en ce moment dans une levée de capitaux via une ICO, une vente à des investisseurs

La justice russe a ordonné vendredi que l'accès à la messagerie instantanée Telegram soit bloqué en Russie, ont rapporté les agences officielles russes.

L'agence russe des télécommunications, Roskomnadzor, a annoncé la semaine dernière le lancement d'une procédure visant à restreindre l'accès à l'application, après le refus de sa maison-mère de fournir ses clés de cryptage aux autorités.

"La cour a décidé de satisfaire aux requêtes de Roskomnadzor, d'imposer des restrictions à l'accès à la messagerie Telegram et d'arrêter la fourniture des conditions techniques pour l'échange de messages", a déclaré la juge Ioulia Smolina, citée par l'agence Tass.

La Russie demande le blocage de la messagerie sécurisée Telegram

  La Russie demande le blocage de la messagerie sécurisée Telegram Telegram a refusé de donner l'accès aux clés de cryptage des messages de ses utilisateurs aux autorités russes. Celles-ci ont demandé ce vendredi le blocage de la messagerie à la justice. © ALEXANDER NEMENOV/AFP Telegram est une application de messagerie sécurisée La menace planait depuis juin 2017. Ce vendredi 6 avril, l'agence russe de régulation des médias et des télécommunications Roskomnadzor a lancé une procédure judiciaire auprès du tribunal de Moscou. Les autorités demandent à la justice de «limiter l'accès» à l'application Telegram.

L ' application Telegram est prisée pour son niveau élevé de confidentialité. Mi-octobre, la justice russe avait pourtant condamné Telegram à une amende de 800.000 roubles (18.000 euros) pour avoir refusé de coopérer avec le FSB.

Moscou veut restreindre l ' accès à l ' application Telegram . Reuters 6 avril 2018. La décision de la justice russe sera suivie de près par les investisseurs Telegram , engagés en ce moment dans une levée de capitaux via une ICO, une vente à des investisseurs privés de "jetons" (tokens) qui pourront

Aucune précision n'a été donnée sur la date d'entrée en vigueur de cette décision.

Le fondateur et PDG de Telegram, Pavel Dourov, a déclaré ne plus pouvoir garantir un accès à 100% à Telegram sans l'utilisation d'un VPN (virtual private network), qui permet aux utilisateurs de contourner des restrictions imposées par des autorités.

Pavel Tchikov, un avocat représentant Telegram, a estimé que cette décision judiciaire servirait d'avertissement aux entreprises de haute technologie quant aux dangers d'exercer leurs activités en Russie. "Ils démontrent à nouveau que le système judiciaire est voué à servir les intérêts des autorités", a-t-il dit sur son compte Telegram.

Neuvième outil de messagerie le plus utilisé dans le monde, avec 200 millions d'utilisateurs en mars, Telegram permet de communiquer en utilisant un cryptage qui ne peut être lu par une tierce partie.

La Russie bloque des millions d'adresses IP liées à Telegram

  La Russie bloque des millions d'adresses IP liées à Telegram La Russie a bloqué mardi près de dix-huit millions d'adresses IP utilisées pour contourner le blocage de la messagerie cryptée Telegram, qui a provoqué une levée de boucliers virtuels, son fondateur appelant à la "résistance numérique".L'agence de régulation des télécoms Roskomnadzor a bloqué près de dix-huit millions d'adresses IP utilisées pour accéder à Telegram - dont le blocage par les autorités russes à commencé mardi -, et le nombre allait croissant mardi après-midi, selon les agences russes.

Moscou - Le régulateur russe des télécommunications a saisi vendredi la justice pour demander le blocage de la messagerie Telegram , qui a refusé de fournir aux services de sécurité russes (FSB) Photo d'archives prise le 15 septembre 2016, montrant l ' application Telegram sur un smartphone.

Le régulateur russe des télécommunications a saisi vendredi la justice pour demander le blocage de la messagerie Telegram , qui a refusé de fournir aux services de sécurité russes (FSB) ses clés de cryptage permettant de lire les messages des utilisateurs.

Telegram est la deuxième application dont l'accès a été bloqué en Russie, après le réseau social professionnel LinkedIn en 2016, à qui il était reproché de ne pas se conformer à la législation locale en matière de stockage de données.

Cette décision de la justice russe était suivie de près par les investisseurs Telegram, engagés en ce moment dans une levée de capitaux via une ICO, une vente à des investisseurs privés de "jetons" (tokens) qui pourront être échangés comme une cryptomonnaie, une opération qui a selon lui déjà attiré 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) de promesses d'investissement. (Andrey Ostroukh, Arthur Connan, Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Collomb promet de rétablir "l'Etat de droit" dans les facultés .
Devant les députés mercredi, le ministre de l'Intérieur a promis de rétablir "l'Etat de droit" dans les facultés, dont une faible proportion est bloquée.  Gérard Collomb a promis mercredi que "l'Etat de droit" serait rétabli "partout" et "en particulier dans les facultés" qui font l'objet de blocages ou de perturbations, dans le cadre du mouvement de protestation contre la loi réformant l'accès à l'université.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!