Sport France-Le face-à-face continue à Notre-Dame-des-Landes

14:10  16 avril  2018
14:10  16 avril  2018 Source:   fr.reuters.com

Macron veut en finir avec les "projets de désordre" à Notre-Dame-des-Landes

  Macron veut en finir avec les Emmanuel Macron a défendu dimanche l'évacuation des derniers "zadistes" de Notre-Dame-des-Landes porteurs selon lui d'un "projet de désordre" et d'idées "fumeuses" plutôt que de projets agricoles. "Nous avons rétabli l'ordre public", a assuré le président de la République lors d'une interview de plus de deux heures à BFM TV, RMC et Mediapart, évoquant l'évacuation de la route départementale traversant la "zone à défendre" de l'ancien site du projet d'aéroport abandonné, "et toute une partie autour de celle-ci ou il n'y avait aucun projet réel et uniquement des occupations illégales du do

Manuel Valls en Colère devant la décision prise par Macron concernant le projet d’aéroport à Notre Dame Des Landes Beaucoup d'élus déçus certes mais on

Les manifestants font face aux gendarmes à Notre - Dame - des - Landes , le 15 avril. Les zadistes de Notre - Dame - des - Landes veulent reconstruire les squats détruits et les soutiens abondent sur place et à Nantes notamment.

Le face-à-face entre occupants de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et gendarmes se poursuivait lundi dans l'attente des premières comparutions devant la justice de "zadistes" interpellés ces derniers jours.

Selon une porte-parole de la gendarmerie nationale, les forces de l'ordre ont ainsi détruit une des deux charpentes acheminées ce week-end dans la zone de l'ex-projet d'aéroport de Nantes. Les gendarmes s'efforçaient également de faire descendre des "zadistes" montés sur la deuxième charpente, afin de pouvoir également la démonter.

L'objectif est d'empêcher la reconstruction des édifices illégaux démolis la semaine dernière, a expliqué à Reuters la porte-parole.

Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi

  Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi "Nous répondons à cette invitation, mais [] ce ne sont pas du tout des conditions pour un véritable dialogue."Le dialogue est relancé. Après plus d'une semaine d'opérations de gendarmerie, une délégation de zadistes de Notre-Dame-des-Landes rencontrera la préfète de Loire-Atlantique mercredi 18 avril, a pu confirmer franceinfo d'après une information de Ouest-France. Nicole Klein avait écrit à la délégation du mouvement anti-aéroport, qu'elle avait déjà reçue fin février, pour leur demander de "venir [la] voir" dans la semaine et ainsi montrer des "signes de bonne volonté de rentrer dans les règles de droit".

FRANCE . Notre - Dame - des - Landes : affrontements lors de l'opération d'expulsion de la ZAD. Tweeter. En savoir plus. Dans le nord du Mozambique, faire face à la terreur d'un groupe islamiste.

À Notre - Dame - des - Landes , cette dame de 71 ans se prépare elle aussi à faire face aux gendarmes.

Les gendarmes ont également dégagé des barricades montées au cours de la nuit, a ajouté la porte-parole. "Nous sommes dans une phase de stabilisation. Pour le moment, c'est calme", a-t-elle précisé au milieu de la matinée.

Depuis le début des opérations d'évacuation de la ZAD, le 9 avril, 65 gendarmes et un nombre indéterminé de "zadistes" ont été blessés dans des affrontements sporadiques.

Un délai supplémentaire a été laissé jusqu'au 23 avril aux "zadistes" potentiellement désireux de déposer un dossier de projet agricole individuel.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a déclaré lundi matin sur Radio Classique que le gouvernement voulait "laisser la chance au dialogue".

C'est aux zadistes de "choisir s'ils veulent tomber dans la violence ou s'ils veulent un véritable projet", a-t-il dit. "Il y a des professionnels de la confrontation qui tournent de lieu en lieu, là où ça leur semble le plus excitant (...) La force doit rester à la loi."

"Ne confondons pas écologie et anarchie", lance Nicolas Hulot aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes

  Le ministre de la Transition écologique a encadré une réunion entre les zadistes et la préfète des Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, mercredi. "Ne confondons pas écologie et anarchie", a averti le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, à l'issue d'une réunion entre les zadistes de Notre-Dame-des-Landes et la préfète des Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, mercredi 18 avril, à Nantes (Loire-Atlantique).

«Tout ce qui doit être évacué sera évacué», explique Emmanuel Macron sur le cas de l'intervention des forces de l'ordre à Notre - Dame - des - Landes . France . Gel des APL en 2018 : face aux critiques, le gouvernement fait valoir qu'il n'y a «rien de caché».

Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron avait affiché sans ambiguïté sa volonté de construire l'aéroport de Notre - Dame - des - Landes pendant sa campagne. «Le peuple s'est exprimé, je suis pour respecter cette décision», déclarait-il sur France Inter

Dans l'interview qu'il a accordée dimanche soir à BFMTV, RMC et Mediapart, Emmanuel Macron a jugé illégitime la poursuite de l'occupation de la ZAD malgré l'abandon du projet d'aéroport.

Le chef de l'Etat a estimé que certains des zadistes, présents de longue date à Notre-Dame-des-Landes, s'étaient toujours refusés à formaliser une exploitation agricole, par exemple sous la forme d'une coopérative (Scop).

Il a parlé de "ces gens qui sont là depuis parfois plus dix ans, qui ont refusé, parce que leur projet n'est pas un projet agricole, c'est un projet de désordre".

Selon le procureur général de la cour d'appel de Rennes, aux moins six personnes interpellées ces derniers jours doivent être jugés en comparution immédiate lundi après-midi à Nantes et deux mineurs devaient être déférés dans la matinée pour comparaître devant le tribunal des enfants. (Emmanuel Jarry, avec Guillaume Frouin à Nantes, édité par Yves Clarisse)

Notre-Dame-des-Landes : "une très belle aventure militante", témoigne Marcel, paysan résistant bientôt régularisé .
Marcel Thébault est l'un des quatre "agriculteurs historiques" de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui vont bénéficier, dès mardi, d'une "convention d'occupation précaire".Alors que des affrontements ont repris lundi 23 avril sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, et que l'ultimatum du gouvernement pour le dépôt des dossiers de régularisation a pris fin cette nuit, une signature très symbolique doit avoir lieu mardi. Quatre "agriculteurs historiques" vont être régularisés par la préfète, via une "convention d'occupation précaire" valable jusqu'à la fin de l'année.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-92595-france-le-face-a-face-continue-a-notre-dame-des-landes/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!