Sport JO-1996: un ex-médecin d'Armstrong accuse de dopage les pistards espagnols

16:05  17 avril  2018
16:05  17 avril  2018 Source:   AFP

JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols

  JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols Luis Garcia del Moral, suspendu à vie par l'Agence antidopage américaine et ancien médecin de Lance Armstrong notamment, affirme avoir aidé les pistards espagnols à se doper notamment lors des JO de 1996 à Atlanta. © Action Images/Reuters JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols Un médecin espagnol passé par l'équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'existence d'un programme de dopage dans l'équipe d'Espagne de cyclisme sur piste entre 1993 et 1998 auquel il a participé, écrit mardi El Pais.

www.cyclisme- dopage .com. Page introuvable !

Un ancien médecin du cyclisme a accusé la Néerlandaise Leontien van Moorsel, 47 ans, de dopage . Il m'a donné des conseils sur mon alimentation et mes programmes d'entraînement. Je suis très reconnaissant envers le docteur Janssen.

Photo du siège du Tribunal arbitral du sport à Lausanne, prise le 6 février 2012 © Fournis par AFP Photo du siège du Tribunal arbitral du sport à Lausanne, prise le 6 février 2012

Un médecin espagnol passé par l'équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'existence d'un programme de dopage dans l'équipe d'Espagne de cyclisme sur piste entre 1993 et 1998 auquel il a participé, écrit mardi El Pais.

Selon le quotidien espagnol, Luis Garcia del Moral, suspendu à vie par l'Agence antidopage américaine (USADA) pour sa participation au système de dopage de l'US Postal, a admis en 2016 devant le TAS avoir fourni de l'EPO, des hormones de croissance et des corticoïdes aux pistards espagnols.

Cyclisme: Armstrong ou le dopage tous azimuts

  Cyclisme: Armstrong ou le dopage tous azimuts Symbole des années de plomb du cyclisme, Lance Armstrong, qui en a fini jeudi avec la justice américaine en payant 5 millions de dollars, a utilisé toute une panoplie de produits dopants. . Dopage en stockEPO, transfusions sanguines, hormones de croissance, testostérone, corticoïdes: l'éventail des substances utilisées par le Texan pour assurer son emprise sur le peloton lui a valu d'être accusé par l'agence antidopage de son pays (USADA), à l'origine de sa chute en 2012, d'avoir utilisé "le système de dopage le plus sophistiqué, le plus efficace et le plus professionnel que le sport a jamais connu".

Elle contient des flavonoïdes et de l’azote organique, et possède de puissantes propriétés vasodilatatrices qui ont conduit l’industrie pharmaceutique à examiner ses nombreux avantages pour la santé.

Quand la jeune fille Jasmine Beever a brusquement perdu connaissance, elle a été conduite à l’hôpital. Elle a été réanimée fort heureusement grâce au travail exceptionnel des médecins à l’hôpital, mais est morte dramatiquement quelques jours après

Entre 1993 et 1998, "j'étais responsable de l'équipe nationale de cyclisme sur piste, mais pas des contrôles médicaux", aurait-il affirmé lors de cette audition.

Questionné sur l'existence d'un programme de dopage à cette époque dans l'équipe espagnole, Luis Garcia del Moral a répondu "oui", selon le journal espagnol qui ne précise pas comment il a eu accès au contenu des échanges.

Luis Garcia del Moral répondait, écrit El Pais, aux questions de l'avocat de Johan Bruyneel, ancien directeur sportif de l'équipe US Postal, qui a contesté devant le TAS sa suspension de dix ans par l'USADA.

Six cyclistes espagnols avaient participé aux épreuves de cyclisme sur piste aux Jeux olympiques d'Atlanta 1996. Aucun n'avait obtenu de médaille.

Dopage: Armstrong s'offre un épilogue judiciaire à 5 millions de dollars

  Dopage: Armstrong s'offre un épilogue judiciaire à 5 millions de dollars La star déchue du cyclisme Lance Armstrong en a fini avec la justice américaine: il a accepté jeudi de payer cinq millions de dollars d'indemnisation à l'un de ses anciens sponsors qui lui réclamait 100 millions de dollars, au titre de dédommagement pour avoir eu recours au dopage. "Je suis heureux d'avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie": à 46 ans, cinq ans après ses aveux face à la prêtresse de la télévision américaine Oprah Winfrey, Armstrong a sans doute définitivement tourné la page de ses années dopage.

Le médecin personnel de Michael Jackson a décidé de contre-attaquer suite à sa condamnation à payer des dommages et intérêts à la famille de la star décédée. Des dommages et intérêts astronomiques avaient été demandés par la famille …

La béatification de Mgr Pierre Claverie, ancien évêque d’Oran, des moines de Tibhirine et de 11 autres religieux tués en Algérie entre mai 1994 et août 1996 est imminente. Le Vatican a reconnu samedi dernier leur martyre.

Contactée par l'AFP, la Fédération espagnole de cyclisme (RFEC) a assuré être en train de préparer une réponse.

Luis Garcia del Moral aurait également dit avoir collaboré avec le médecin italien de Lance Armstrong, Michele Ferrari, également suspendu à vie par l'USADA.

Selon El Pais, il aurait justifié ses révélations avec un document comptable daté du 15 juillet 1996, quatre jours avant le début des Jeux d'Atlanta, listant une série de dépenses en "pharmacie" et un versement à Michele Ferrari.

Juan Serra, président de la RFEC à l'époque, a assuré à El Pais n'avoir "jamais engagé Ferrari", alors qu'il avait dit le contraire en 1996.

Après avoir travaillé pour l'équipe d'Espagne, Luis Garcia del Moral a rejoint en 1999 l'US Postal pour cinq ans pendant lesquels Lance Armstrong a remporté ses cinq premières victoires en Tour de France (annulées depuis).

Le biathlon perd sa tête et entre en crise .
Moins de 24 heures après les premières révélations sur la dissimulation présumée de cas de dopage de sportifs russes par certains de ses dirigeants, la fédération internationale de biathlon (IBU) a fait le ménage à son sommet. Par un communiqué diffusé jeudi sur son site, elle prend acte de la décision de son président, Anders Besseberg, "d'abandonner ses fonctions le temps de l'enquête".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!