Sport JO-1996: un ex-médecin d'Armstrong accuse de dopage les pistards espagnols

16:05  17 avril  2018
16:05  17 avril  2018 Source:   afp.com

Biathlon: le président de l'IBU a caché 65 cas de dopage russes

  Biathlon: le président de l'IBU a caché 65 cas de dopage russes , est accusé d'avoir caché 65 cas de dopage russes, rapporte jeudi le journal norvégien Verdens Gang (VG), des allégations que l'intéressé rejette.M. Besseberg et la secrétaire générale de l'IBU, l'Allemande Nicole Resch, font actuellement l'objet d'une enquête qui a donné lieu cette semaine à des perquisitions au siège de l'organisation à Salzbourg (Autriche) et en Norvège, a indiqué la Fédération mercredi.

Un médecin espagnol passé par l‘équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé devant le Tribunal arbitral du sport pour sa participation au système de dopage de l’US Postal, a admis en 2016 devant le TAS avoir fourni de l’EPO, des hormones de croissance et des corticoïdes aux pistards espagnols .

DOPAGE - Un médecin espagnol passé par l'équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé TAS avoir fourni de l'EPO, des hormones de croissance et des corticoïdes aux pistards espagnols . daté du 15 juillet 1996 , quatre jours avant le début des Jeux d'Atlanta, listant une série de dépenses en

Photo du siège du Tribunal arbitral du sport à Lausanne, prise le 6 février 2012 © Fournis par AFP Photo du siège du Tribunal arbitral du sport à Lausanne, prise le 6 février 2012

Un médecin espagnol passé par l'équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'existence d'un programme de dopage dans l'équipe d'Espagne de cyclisme sur piste entre 1993 et 1998 auquel il a participé, écrit mardi El Pais.

Selon le quotidien espagnol, Luis Garcia del Moral, suspendu à vie par l'Agence antidopage américaine (USADA) pour sa participation au système de dopage de l'US Postal, a admis en 2016 devant le TAS avoir fourni de l'EPO, des hormones de croissance et des corticoïdes aux pistards espagnols.

Biathon dopage: démission du président de la Fédération internationale

  Biathon dopage: démission du président de la Fédération internationale Le président de la Fédération internationale de biathlon, le Norvégien Anders Besseberg, soupçonné d'avoir caché des cas de dopage de sportifs russes et visé pour ce motif par une enquête, a démissionné de ses fonctions, a annoncé jeudi l'IBU.L'Agence mondiale antidopage (AMA) a lancé une enquête sur les agissements des dirigeants de l'IBU, suspectés d'avoir accepté de l'argent pour protéger des biathlètes russes dopés. Dans la foulée des perquisitions au siège de l'instance en Autriche, à Salzbourg, et en Norvège avaient eu lieu mardi.

Nouvelles accusations de dopage contre Lance Armstrong . Ce médecin du sport, spécialiste de la lutte antidopage, renchérit : "depuis que la lutte antidopage existe, depuis. JO - 1996 : un ex - médecin d ' Armstrong accuse de dopage les pistards espagnols .

JO - 1996 : un ex - médecin d ' Armstrong accuse de dopage les pistards espagnols . Luis Garcia del Moral, suspendu à vie par l'Agence antidopage américaine et ancien médecin de Lance Armstrong notamment, affirme avoir aidé les pistards espagnols à se doper notamment lors des JO de 1996 à

Entre 1993 et 1998, "j'étais responsable de l'équipe nationale de cyclisme sur piste, mais pas des contrôles médicaux", aurait-il affirmé lors de cette audition.

Questionné sur l'existence d'un programme de dopage à cette époque dans l'équipe espagnole, Luis Garcia del Moral a répondu "oui", selon le journal espagnol qui ne précise pas comment il a eu accès au contenu des échanges.

Luis Garcia del Moral répondait, écrit El Pais, aux questions de l'avocat de Johan Bruyneel, ancien directeur sportif de l'équipe US Postal, qui a contesté devant le TAS sa suspension de dix ans par l'USADA.

Six cyclistes espagnols avaient participé aux épreuves de cyclisme sur piste aux Jeux olympiques d'Atlanta 1996. Aucun n'avait obtenu de médaille.

JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols

  JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols Luis Garcia del Moral, suspendu à vie par l'Agence antidopage américaine et ancien médecin de Lance Armstrong notamment, affirme avoir aidé les pistards espagnols à se doper notamment lors des JO de 1996 à Atlanta. © Action Images/Reuters JO 1996 : ex-médecin de Lance Armstrong, il accuse de dopage les pistards espagnols Un médecin espagnol passé par l'équipe US Postal de Lance Armstrong a révélé devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'existence d'un programme de dopage dans l'équipe d'Espagne de cyclisme sur piste entre 1993 et 1998 auquel il a participé, écrit mardi El Pais.

Le médecin Luis Garcia del Moral a révélé devant le TAS avoir administré de l'EPO et des hormones de croissance aux pistards espagnols des Jeux d'Atlanta en 1996 avec le soutien du Dr Michele Ferrari.

Un ex - médecin d ' Armstrong accuse de dopage les pistards espagnols aux JO - 1996 . Lance Armstrong décline le Tour des Flandres pour "raisons familiales".

Contactée par l'AFP, la Fédération espagnole de cyclisme (RFEC) a assuré être en train de préparer une réponse.

Luis Garcia del Moral aurait également dit avoir collaboré avec le médecin italien de Lance Armstrong, Michele Ferrari, également suspendu à vie par l'USADA.

Selon El Pais, il aurait justifié ses révélations avec un document comptable daté du 15 juillet 1996, quatre jours avant le début des Jeux d'Atlanta, listant une série de dépenses en "pharmacie" et un versement à Michele Ferrari.

Juan Serra, président de la RFEC à l'époque, a assuré à El Pais n'avoir "jamais engagé Ferrari", alors qu'il avait dit le contraire en 1996.

Après avoir travaillé pour l'équipe d'Espagne, Luis Garcia del Moral a rejoint en 1999 l'US Postal pour cinq ans pendant lesquels Lance Armstrong a remporté ses cinq premières victoires en Tour de France (annulées depuis).

Dopage: l'Italie, pays le plus sanctionné en 2016, devant la France .
L'Italie est le pays où l'Agence mondiale antidopage (AMA) a recensé le plus de violations des règles antidopage en 2016, devant la France et les Etats-Unis, selon un rapport publié jeudi. L'AMA a répertorié en 2016 147 cas de violations des règles antidopage, ou cas de dopage, provenant de sportifs italiens, 86 pour des sportifs français et 76 pour des sportifs américains.La Russie, au coeur d'un retentissant scandale de dopage, occupe la 6e position de ce classement avec 69 cas.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!