Sport Le président de Sika demande à St-Gobain de renoncer à son offre

16:05  17 avril  2018
16:05  17 avril  2018 Source:   fr.reuters.com

François Hollande et son "sacrifice" de renoncer à un second mandat (VIDEO)

  François Hollande et son Venu pour faire la promotion de son livre Les leçons du pouvoir au JT de 20h de France 2, l'ancien Chef de l'Etat a fait des pronostiques insolites. Selon lui, les résultats de l'élection présidentielle de 2017 auraient été très différents s'il n'avait pas renoncé à se représenter.Son franc-parler teinté d'une spontanéité parfois maladroite a fait de lui le Président le plus débonnaire de la Ve République, après Jacques Chirac. Plutôt discret depuis la fin de son quinquennat, François Hollande a fait son grand retour sur la scène médiatique mardi soir, sur le plateau du JT de 20h de France 2. Face à Anne-Sophie Lapix, il s'est livré à une interview confession à l'occasion de la publication de son livre Les leçons du pouvoir. La grève de la SNCF, la première année de son successeur Emmanuel Macron, les femmes de sa vie et sa rupture avec Valérie Trierweiler Tous les sujets ont été abordés. A commencer par sa décision de ne pas briguer le sommet de l'Etat une seconde fois. "Un devoir" et "un sacrifice en connaissance de cause" sur lequel François Hollande est revenu, non sans une certaine émotion.⋙ François Hollande dévoile les raisons de sa rupture avec Valérie Trierweiler (VIDEO)"J'aurais pu mettre mon intérêt personnel en avant, avoir cette obsession d'être candidat pour être candidat", déclare pourtant François Hollande. Et ce, "quelles que soient les conséquences".

Le président du groupe suisse Sika a de nouveau demandé mardi au français Saint - Gobain de renoncer à son offre de prise de contrôle.

Alors que Sika a ensuite acquis auprès de Saint - Gobain et SWH 6,97% de son propre capital pour 2,08 milliards de francs suisses (1 Paul Hälg, le président du spécialiste de la chimie pour le secteur de la construction, avait une nouvelle fois demandé en avril à Saint - Gobain de renoncer à son offre

LE PRÉSIDENT DE SIKA DEMANDE À ST-GOBAIN DE RENONCER À SON OFFRE © REUTERS/Arnd Wiegmann LE PRÉSIDENT DE SIKA DEMANDE À ST-GOBAIN DE RENONCER À SON OFFRE

Le président du groupe suisse Sika a de nouveau demandé mardi au français Saint-Gobain de renoncer à son offre de prise de contrôle.

"Je l'ai dit lors des quatre dernières assemblées générales annuelles et je le répète une nouvelle fois aujourd'hui: Sika n'a pas besoin de Saint-Gobain", a déclaré Paul Hälg devant les actionnaires du spécialiste de la chimie pour le secteur de la construction.

"Cette offre hostile n'est pas dans l'intérêt de Sika. Elle donnerait à Saint-Gobain le contrôle de Sika, un contrôle que le groupe français n'exploiterait qu'à son propre avantage. Et toutes les autres parties prenantes finiraient par en payer le prix", a-t-il ajouté.

St-Gobain va quasi-doubler sa production de verre en Chine

  St-Gobain va quasi-doubler sa production de verre en Chine Saint-Gobain a annoncé mercredi prendre une participation de 50% dans une ligne de production de verreplat du groupe chinois JJG, située à Zibo, lui permettant de doubler quasiment sa production de verre de base en Chine. Le spécialiste des matériaux de construction dispose déjà d'une unité de production de verre plat de 100.000 tonnes par an en Chine. La ligne dans laquelle il prend une participation présente une capacité totale d’environ 160.000 tonnes par an.

« Nous avons été sollicités par la famille fondatrice de Sika , qui souhaitait vendre ses parts, et notre offre a été jugée la plus concurrentielle », explique Laurent Guillot, directeur financier de Saint - Gobain , interrogé lundi matin par Le Monde, pour justifier cette opération.

Le chimiste suisse Sika a écarté vendredi la menace d'une prise de contrôle par Saint - Gobain et relevé ses objectifs financiers à la suite d'un profit en forte hausse. Son bénéfice net a augmenté de 21

Saint-Gobain a signé fin 2014 avec la famille Burkard, un accord de cession du contrôle du groupe suisse pour 2,3 milliards d'euros mais la direction de Sika et plusieurs de ses actionnaires ont multiplié depuis les procédures judiciaires pour empêcher la mise en oeuvre de cet accord, qui court jusqu'à fin juin mais pourrait être prolongé.

En début de journée, Sika a publié un chiffre d'affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes et dit prévoir une croissance de ses bénéfices sur l'ensemble de l'année.

La cotation de Sika sur le marché suisse a été suspendue jusqu'à la fin de l'AG.

(John Revill; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

La BCE envisage de renoncer à des règles sur le stock de prêts non remboursés .
par Francesco Canepa et Balazs Koranyi La Banque centrale européenne (BCE) envisage de renoncer à imposer des règles qui auraient obligé les banques à constituer des réserves supplémentaires pour couvrir leur stock de prêts non remboursés, au vu des réactions pour le moins négatives que son initiative suscite.Les banques de la zone euro, en particulier celles de Grèce, d'Italie et du Portugal, ploient sur un encours de créances douteuses (NPL) de 759 milliards d'euros que la BCE veut voir se dégonfler et ces nouvelles règles étaient censées grandement l'y aider.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!