The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Tech & Science Intelligence artificielle : 24% des Français y sont «réfractaires»

20:30  06 juin  2018
20:30  06 juin  2018 Source:   lefigaro.fr

Vera, le robot recruteur... licencié par ses employeurs

  Vera, le robot recruteur... licencié par ses employeurs Après plusieurs semaines d'expérimentation, l'assistante virtuelle en ressources humaines Vera n'a finalement pas validé sa période d'essai chez L'Oréal ou Ikea. Utilisée pour trier et sélectionner les candidatures, elle n'a pas su faire l'unanimité.Après plusieurs semaines d'expérimentation, l'assistante virtuelle en ressources humaines Vera n'a finalement pas validé sa période d'essai chez L'Oréal ou Ikea. Utilisée pour trier et sélectionner les candidatures, elle n'a pas su faire l'unanimité.

Intelligence Artificielle Logique (2/3). Intelligence articielle 13 / 24 . Logique du premier ordre. Quantication existentielle. ∃ variables enonce Un ´etudiant est intelligent

Le Président Macron a récemment donné des indications sur la stratégie d’ intelligence artificielle adoptée par la France, à la suite de la publication du rapport Villani, qui souligne le caractère absolument crucial de cette transformation technologique.

L'Observatoire société et consommation (ObSoCo) publie ce mercredi une étude sur la perception et les usages de «l'IA» par les Français.

figarofr: «Ils ont une faible connaissance et acceptabilité de l'intelligence artificielle, et sont en général plus âgés et moins diplômés», explique Simon Borel. © LIONEL BONAVENTURE/AFP «Ils ont une faible connaissance et acceptabilité de l'intelligence artificielle, et sont en général plus âgés et moins diplômés», explique Simon Borel.

«Elle va surpasser l'homme», «nous voler les emplois»... L'intelligence artificielle, ou «IA», génère de nombreuses idées reçues. Mais suscite-t-elle pour autant une angoisse croissante chez les Français? Trois quarts d'entre eux ont une vision plutôt positive de cette nouvelle technologie, affirme une étude de l'Observatoire société et consommation (ObSoCo) publiée ce mercredi *. Ne cédant pas à la peur d'une intelligence artificielle qui deviendrait incontrôlable et néfaste pour l'homme, les consommateurs manifestent surtout une approche pragmatique de la question.

Cette agence funéraire veut utiliser l'intelligence artificielle pour faire communiquer avec les défunts

  Cette agence funéraire veut utiliser l'intelligence artificielle pour faire communiquer avec les défunts En Suède, une agence funéraire cherche actuellement des volontaires pour un projet un peu particulier : permettre aux gens de communiquer avec leurs proches récemment décédés. Et c’est un projet tout à fait sérieux, et scientifique, à base d’intelligence artificielle. © Morgan Fromentin, übergizmo (FR) Les scientifiques du projet veulent créer non pas des robots ou des androïdes qui seraient “des copies pleinement conscientes des proches décédés” comme on peut le lire ici ou là dans certains media mais utiliser l’intelligence artificielle dans des algorithmes pour soulager la peine des vivants.

For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language. En bref: > Le thème de l' intelligence artificielle (IA) est au cœur du Raout Presans 2017. >

MORTIERS, BÉTON OU MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION SIMILAIRES; PIERRE ARTIFICIELLE ; CÉRAMIQUES (vitrocéramiques dévitrifiées C03C 10/00); RÉFRACTAIRES ; TRAITEMENT DE LA PIERRE NATURELLE [4].

Dans les faits, la perception des avantages et inconvénients de l'intelligence artificielle dépend de plusieurs critères, comme l'âge et le niveau de diplôme. Au terme de l'enquête, L'ObSoCo a ainsi a établi quatre postures, correspondant à des profils types de consommateurs. Dans le détail, 24% sont identifiés comme «réfractaires». «Ils ont une faible connaissance et acceptabilité de l'intelligence artificielle, et sont en général plus âgés et moins diplômés», explique Simon Borel, docteur en sociologie. «Ils sont donc dans une logique d'indifférence et de critique». 29% sont classés comme «adeptes de la praticité». En clair, ils perçoivent cette technologie comme un moyen de gagner du temps, notamment pour les tâches domestiques. En revanche, ces usagers restent prudents. Ils redoutent notamment une dépendance aux technologies. Leur profil est plutôt jeune et féminin.

Canada et France veulent créer un groupe international sur l'intelligence artificielle

  Canada et France veulent créer un groupe international sur l'intelligence artificielle Le Canada et la France ont appelé mercredi à la création d'un groupe international d'étude sur l'intelligence artificielle, "une révolution dont la portée se fait chaque jour davantage sentir", à l'occasion de la visite en sol canadien du président français Emmanuel Macron. L'intelligence artificielle "influencera dans un futur proche l'ensemble des activités humaines, ouvrant des perspectives inédites en matière de bénéfices économiques et sociaux", notent les deux gouvernements dans une déclaration commune transmise à l'AFP.

Intelligence artificielle : Montréal est leader mondial en matière d' intelligence artificielle avec des universités de qualité, des incitatifs financiers Crédit d’impôt remboursable pour le développement des affaires électroniques : couvre jusqu’à 30 %, incluant 24 % remboursable, des salaires, jusqu’à

24 novembre 2017. Watson, l' intelligence artificielle de IBM | Getty Images. Ce qu’ils recherchent dans le véhicule intelligent est notamment l’amélioration de la sécurité (58%), l’amélioration des performances environnementales (39%), des primes d’assurances réduites (34%) et une

«L'intelligence artificielle est appréhendée de manière triviale»

19% des sondés sont, eux, considérés comme «écolonomes». Ce qui signifie qu' «ils sont en recherche d'économies matérielles par le biais de l'intelligence artificielle et sensibles aux enjeux environnementaux et écologiques», détaille le sociologue. L'IA va donc leur servir à optimiser leurs ressources énergétiques, par exemple. Ils sont en moyenne plus diplômés et disposent de revenus plus élevés. Enfin, on trouve les «technophiles» (28%), qui sont majoritairement des hommes. «L'IA est perçue comme un moyen d'augmenter les capacités mentales et physiques», soutient Simon Borel. «En revanche, ils craignent que si cette technologie tombe en panne ou est piratée on n'assiste à un black-out total». «Finalement, l'intelligence artificielle est appréhendée de manière triviale», constate Christophe Benavent, directeur scientifique du pôle numérique à l'ObSoCo.

Google promet de ne pas utiliser l'intelligence artificielle pour des armes

  Google promet de ne pas utiliser l'intelligence artificielle pour des armes Le patron de Google, Sundar Pichai, a énoncé une série de principes éthiques sur l'usage de l'intelligence artificielle."Aujourd'hui, nous partageons nos principes", écrit le patron de la firme, Sundar Pichai. Jeudi 7 juin, Google a publié(lien en anglais) une série de principes éthiques sur l'usage de l'intelligence artificielle. Dans ce document, le géant du web développe sept objectifs à suivre, mais pas seulement. Google y détaille aussi les pratiques que la société s'interdit. Elle s'est notamment engagé à ce que ses travaux ne servent pas à fabriquer des armes "ou quoi que ce soit qui puisse causer des blessures".

FRANCE 24 . Dominée durant une bonne heure, la Juventus Turin est finalement parvenue à renverser Tottenham à Londres (1-2) et arrache sa qualification en quarts de finale de la C1. Google aide le Pentagone à analyser ses vidéos de drones militaires grâce à une intelligence artificielle .

Les systèmes d’ intelligence artificielle ont démontré, depuis longtemps, que dans certains cas, ils pouvaient &ec Dernières émissions. 24 /05/2018 C'est pas du vent.

Mais concrètement, quels usages de l'IA les Français ont-ils? Une très grande majorité l'utilise pour rechercher des informations. Près des trois quarts des personnes interrogées ont notamment traduit un texte en langue étrangère avec cette technologie. Si de plus en plus d'entreprises développent des assistants personnels, les Français ne semblent pas encore y recourir massivement. Dans les douze derniers mois, 42% ont posé une question à un assistant vocal personnel et seuls 10% ont commandé un service - comme un taxi - par ce biais, note l'étude.

À l'avenir, les usages de l'IA devraient encore être amenés à évoluer. 74% des sondés souhaiteraient la voir se développer pour prévenir des risques naturels, 72% pour l'aide et le soutien aux personnes âgées et 67% pour prévenir les menaces sur les individus. Exit, en revanche, le développement d'assistants personnalisés en produits d'épargne et crédits (66% s'y opposent). «Ce résultat est à relativiser», tempère Simon Borel. «Plus les revenus sont élevés, plus la réticence est moindre».

* Méthodologie: enquête réalisée par Internet auprès d'un échantillon représentatif de 4000 personnes.

Uber dépose un brevet d'intelligence artificielle pour détecter les passagers ivres .
VIDÉO - L'entreprise pourrait ainsi trier les passagers et laisser ses conducteurs choisir de prendre ou non ceux qui ont abusé de l'alcool.Celui qui commande un Uber, c'est celui qui ne boit pas. Afin d'éviter les désagréments de fin de soirée, et les passagers trop alcoolisés, la société de VTC a déposé une demande au bureau américain des brevets et des marques de commerce, rendu publique la semaine dernière. L'entreprise veut utiliser l'intelligence artificielle pour détecter les utilisateurs qui ont trop bu.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-112689-intelligence-artificielle-24-des-francais-y-sont-refractaires/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!