Tech & Science Sites de piratage: découvrez la liste noire des autorités américaines

11:10  24 décembre  2016
11:10  24 décembre  2016 Source:   BFMTV

Piratage: le site de rencontres Ashley Madison va payer 1,6 million de dollars

  Piratage: le site de rencontres Ashley Madison va payer 1,6 million de dollars Les opérateurs du site de rencontres Ashley Madison sont tombés d'accord pour payer une pénalité de 1,6 million de dollars après le retentissant piratage dont il a été victime il y a un an, selon les autorités américaines mercredi. L'entreprise canadienne Ruby, qui gère Ashley Madison, a accepté de payer cette pénalité car le site n'avait pas assez protégé les données confidentielles de ses utilisateurs.Plus de 36 millions d'entre eux, issus de 46 pays, avaient vu leurs données volées et mises en ligne publiquement, ce qui avait conduit à un certain nombre de cas de chantage et même à des suicides.

Site en Maintenance technique. snterra.com.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. ACF et SPEAK dénoncent l’impunité et l’obstruction à la justice des autorités

Pour la douzième année consécutive, après avoir consulté les majors et les représentants des ayants droit, le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a diffusé sa liste mondiale des sites permettant ou facilitant le piratage de contenus (films, albums musicaux, jeux, logiciels…) mais aussi ceux donnant accès à des contrefaçons.

Dans son rapport, l’instance se félicite tout d’abord de la fermeture de plusieurs sites de téléchargement comme Kickass Torrent, torrentz.eu ou encore du site ukrainien d’hébergement de fichiers ex.ua.

L'USTR a répertorié plus de 20 sites impliqués dans le piratage et la contrefaçon de marques déposées. Il précise toutefois que cette liste n'est pas le reflet d'actions légales en cours mais a pour but d’inciter les autorités internationales à agir.

Yahoo : le milliard de comptes, vendu 300 000 dollars

  Yahoo : le milliard de comptes, vendu 300 000 dollars Le géant de l'Internet Yahoo a annoncé le 14 décembre 2016 avoir été victime du plus gros piratage de l'Histoire. Réalisé en 2013 par des auteurs inconnus, il aurait permis à des hackers de récupérer les informations de près d'un milliard de comptes. Le géant de l'Internet Yahoo a annoncé le 14 décembre 2016 avoir été victime du plus gros piratage de l'Histoire. Réalisé en 2013 par des auteurs inconnus, il aurait permis à des hackers de récupérer les informations de près d'un milliard de comptes. Ces comptes auraient été vendus sur le DarkWeb.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Apple vs FBI : les autorités américaines ont-elles tenté de nous…

ATLAS enseigne de meubles, salle de bain, cuisines, salons, canapés, literie liste des magasins - Meubles ATLAS.

Le "stream ripping" dans le collimateur

Nouveauté de l’année, la liste intègre youtube-mp3.org, un site de stream ripping, une pratique qui consiste à réaliser une copie pérenne de contenus diffusés en streaming et qui cause "de plus en plus de préjudices aux créateurs".

  Sites de piratage: découvrez la liste noire des autorités américaines © Fournis par BFMNews

Ensuite, sans surprise, on trouve dans cette liste des sites de liens torrents dont le plus célèbre d’entre eux, The Pirate Bay, ainsi que des sites autorisant le téléchargement direct. Il y a également des hébergeurs de fichiers et des sites privés profitant de failles dans la législation de leur pays d’hébergement pour donner accès à des fichiers piratés.

Enfin, sur cette liste, on peut découvrir des sites "divers", comme le réseau social russe VKontakte accusé de favoriser le piratage ou des plates-formes asiatiques proposant des contrefaçons.

Pour voir la liste complète, rendez-vous sur 01net.com

Le réseau d'électricité américain visé par des pirates informatiques russes .
Alors que la Russie est mise en cause par l'Administration Obama pour des cyberattaques pendant la campagne électorale américaine, le réseau électrique des États-Unis a été la cible de pirates informatiques russes. "Un code associé à l'opération de piratage informatique baptisée Grizzly Steppe par l'administration Obama a été détecté à l'intérieur du système d'un fournisseur d'électricité du Vermont", révèle le Washington Post sur son site internet, sans indiquer de date.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!