The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Tech & Science Avec Hire, Google se lance discrètement dans les offres d’emploi

13:20  14 avril  2017
13:20  14 avril  2017 Source:   silicon.fr

Le Crédit immobilier de France s'adosse à MCS et ferme la plupart de ses sites

  Le Crédit immobilier de France s'adosse à MCS et ferme la plupart de ses sites Le Crédit immobilier de France (CIF) a annoncé mercredi un projet de restructuration de son réseau, qui sera réduit de 25 implantations actuellement à 2 d'ici la fin 2021, dans le cadre de son adossement au groupe MCS.Plus que deux services

Certains médias ont mis le doigt sur un nouveau futur service de la firme de Mountain View, mais Google n'a fait aucune annonce officielle à ce jour. Il s'agit d'un service de recherche d ' emploi baptisé Google Hire , qui s'adresse avant tout aux recruteurs.

Le fonds de capital-risque de Google compte réserver 100 millions de dollars pour des prises de participation dans des start-up européennes. Avec Hire , Google se lance discrètement dans les offres d ’ emploi .

  Avec Hire, Google se lance discrètement dans les offres d’emploi © Fournis par Silicon.fr

C’est le site Axios.com qui a déniché au hasard du web, la page Google Hire. Il s’agit d’un service de publication et de gestion d’offres d’emploi. Le site a été élaboré par la start-up BeBop, créée par la co-fondatrice de VMware, Diane Greene, une start-up acquise en 2015 par Google.

Aucune des 2 entreprises n’a fait d’annonce officielle, le site de BeBop publie désormais des offres d’emploi pointant sur le domaine hire.withgoogle.com. Axios.com définit le nouveau service de Google comme un système de suivi des offres par les demandeurs d’emploi. Le site précise aussi que Google Hire a été développé par la branche entreprise et Cloud de la firme de Mountain View, dirigée par… Diane Greene.

Google lance le fact-checking sur son moteur de recherche

  Google lance le fact-checking sur son moteur de recherche Google offre désormais aux utilisateurs de son moteur de recherche de voir, dès l'affichage des résultats d'une recherche, si une information a été vérifiée et son degré de fiabilité, nouvel outil dans son combat contre les fausses informations. Concrètement, le système est restreint aux titres de certaines informations qui ont fait l'objet de vérification par des sites spécialiés comme Snopes et PolitiFact, ou par les équipes de fact-checking de médias généralistes comme le Washington Post.

Avec Hire , Google se lance sur le marché du recrutement en concurrençant Facebook et ses toutes nouvelles pages « Emplois » ou encore LinkedIn. Les plates-formes de recrutement et d’ offres d ’ emploi , comme Linkedin, sont des espaces très fréquentés et ce depuis déjà des années.

Tout comme Facebook qui a commencé à proposer des offres d ’ emploi , Google aurait lui aussi commencé à tester un projet appelé Google Hire pour s’attaquer au marché de la gestion des offres d ’ emploi , pour les recruteurs.

Sur Google Hire, il y a pour l’instant peu d’offres disponibles. On trouve actuellement quelques postes au sein d’une filiale de Warner Bros (DramaFever) et de start-ups comme Startos Medisas et Poynt. Cependant, il est impossible de s’inscrire et de créer un compte sur la page d’accueil, ce qui laisse à penser que ce service est en accès limité à certaines personnes. Pour l’instant du moins.

Une amorce avec l’API CloudJobs

Comme le rappellent nos confrères de SiliconAngle, Google travaille depuis quelques temps sur le recrutement et les offres d’emploi. En novembre, la société américaine a lancé en version alpha une API CloudJobs, un service basé sur le Machine Learning pour « améliorer le processus de recrutement » en faisant correspondre demandes et offres d’emploi.

Le sujet de l’emploi et du recrutement titillent de plus en plus les géants de l’Internet. Avec le rachat de Linkedin par Microsoft, les lignes ont bougé. Ainsi, Facebook a lancé officiellement ses pages Emplois pour que les entreprises clientes du réseau social puissent poster leurs offres. Avec Hire, Google veut aussi sa part du gâteau de ce marché.

82% des diplômés du supérieur ont un travail un an après la fin de leurs études .
82% des diplômés du supérieur ont un travail un an après la fin de leurs études supérieures, plus de la moitié des Bac +5 (ou plus) occupaient un poste de cadre (53%). Ils étaient 55% à bénéficier d'un CDI.La situation est moins favorable pour les Bac +3 et +4 puisque 9% étaient cadres et 45% disposaient d'un CDI. Par ailleurs, leur rémunération médiane était plus faible: la moitié d'entre eux gagnaient plus de 21 600 euros bruts annuels, quand la moitié des Bac +5 et plus touchaient un salaire supérieur à 28 000 euros.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-45420-avec-hire-google-se-lance-discretement-dans-les-offres-d-emploi/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!