Tech & Science La thérapie par cellule souche, pour les animaux aussi

17:05  10 octobre  2017
17:05  10 octobre  2017 Source:   AFP

Les selfies, un danger pour les animaux sauvages (ONG)

  Les selfies, un danger pour les animaux sauvages (ONG) De plus en plus de touristes se prennent en photo avec des animaux sauvages, une tendance qui met notamment en danger des espèces de la forêt amazonienne, alertent des militants écologistes. Un rapport de l'ONG World Animal Protection indique une augmentation de 292% du nombre de selfies avec des animaux sauvages publiés sur Instagram ces trois dernières années.Plus de 40% des clichés analysés montrent des personnes "se comportant de façon inappropriée avec les animaux".

ou Créer un nouveau compte.

Des cellules souches pour soigner l'arthrose de son chien: plusieurs petites entreprises françaises parient sur le développement de la thérapie cellulaire pour les animaux, surfant sur les progrès de la recherche médicale humaine © Fournis par AFP Des cellules souches pour soigner l'arthrose de son chien: plusieurs petites entreprises françaises parient sur le développement de la thérapie cellulaire pour les animaux, surfant sur les progrès de la recherche médicale humaine

Des cellules souches pour soigner l'arthrose de son chien: plusieurs petites entreprises françaises parient sur le développement de la thérapie cellulaire pour les animaux, surfant sur les progrès de la recherche médicale humaine.

Près de 1.500 animaux, chevaux et chiens principalement, ont déjà été soignés de cette manière en France, selon les trois principales jeunes pousses actives sur ce marché.

Maladies de l'œil : une période faste pour les thérapies géniques

  Maladies de l'œil : une période faste pour les thérapies géniques Spark Therapeutics, qui a reçu un avis favorable du comité d'experts de la FDA, devrait devenir la première société à pouvoir commercialiser une thérapie génique traitant une maladie oculaire rare. Une annonce qui pourrait bien profiter aux biotechs françaises Horama, qui vient de lancer un nouvel essai clinique, et Gensight. Après une première étude clinique lancée contre l'amaurose congénitale de Leber, Horama prépare un nouvel essai pour lutter contre une autre maladie entraînant la cécité.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Le premier agenda des loisirs en Belgique. Plus de 9000 activités pour tous: familles et enfants! Brocantes, Fêtes, Stages, Concerts, Spectacles.

Celui-ci est désormais prêt à décoller, estiment ces entreprises qui comptent pour l'instant moins d'une poignée de salariés, mais sont en train de lever des fonds pour faire entrer la production à l'échelle industrielle et faire baisser les coûts.

"Maintenant, on sait que le marché existe", explique à l'AFP Hervé Barbeau, de Normandy Biotech, une des trois jeunes pousses françaises actives sur le marché. Désormais, "il faut grossir pour proposer des prix abordables".

"Le marché est en forte croissance, avec de plus en plus de demande et une offre qui se diversifie", affirme Thibault Lataillade, qui dirige StemT, une autre de ces jeunes pousses.

La thérapie cellulaire consiste à injecter chez le malade des cellules vivantes pour restaurer l'activité d'un tissu ou d'un organe, grâce à leur propriétés anti-inflammatoires et régénératives.

Deux prisonniers soupçonnés d'avoir projeté un attentat depuis leur cellule

  Deux prisonniers soupçonnés d'avoir projeté un attentat depuis leur cellule Les deux hommes ont été mis en examen le 6 octobre dernier. Ils étaient placés sous surveillance par la DGSI. Ils auraient envisagé de commettre une attaque à leur libération. © afp.com/PATRICK KOVARIK Un gardien à la prison de Fresnes, le 20 septembre 2016. (Photo d'illustration) La semaine dernière, les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont placé en garde à vue deux individus, soupçonnés d'avoir préparé un projet terroriste, depuis leur cellule de la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

Vous avez essayé d’atteindre une page qui n’existe pas ou qui n’est plus disponible sur ce site.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Les cellules souches sont prélevées par le vétérinaire dans l'animal malade lui-même (dans le tissu adipeux, les muqueuses de la bouche, la moelle osseuse), puis mises en culture en laboratoire pour être multipliées, avant d'être réinjectées.

Il est aussi possible d'injecter à un animal des cellules souches provenant d'un autre animal, notamment des cellules prélevées dans des cordons ombilicaux.

Chez le chien et le cheval, les cellules souches permettent notamment de soigner l'arthrose, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et régénératives du cartilage malade.

Pour le moment, il en coûte au minimum entre 500 et 1.000 euros minimum pour faire soigner son chien, selon les trois jeunes pousses interrogées par l'AFP.

Et l'opération doit souvent être recommencée au bout d'un an, d'où l'importance d'arriver à faire baisser les coûts.

Un traitement "à 150 euros" deviendra intéressant pour beaucoup de propriétaires de chiens, dans la mesure où le propriétaire n'aura plus à financer d'autres dépenses de soin comme les anti-inflammatoires, explique Thibault Lataillade.

Gulli s’engage à ne plus diffuser de spectacles avec des animaux sauvages

  Gulli s’engage à ne plus diffuser de spectacles avec des animaux sauvages Dans un communiqué publié ce mardi 11 octobre 2017, la chaîne Gulli a déclaré qu’elle ne diffusera plus de spectacles vivants avec des animaux sauvages. Une décision qui survient alors que de plus en plus de villes françaises boycottent les cirques avec des animaux sauvages La chaine explique son choix dans un communiqué :À lire égalementCarole Rousseau débarque sur Gulli"Etre n°1 sur le secteur de la jeunesse est une grande responsabilité et, au-delà du divertissement, nous avons le devoir de proposer des programmes permettant à tous les enfants de s’ouvrir sur notre société, sur le monde ; des programmes qui éveillen

Cette fiche ne peut être correctement affichée (elle n'existe pas/plus).

Louez votre écran comme espace publicitaire grâce à PackBarre, et gagnez des cadeaux ! Plus de 2 millions d'euros reversés depuis 2007

Les traitements de cellule souche peuvent "devenir un produit d'usage courant", explique-t-il.

Le marché de l'arthrose canine est l'un des plus prometteurs, 20% environ des chiens adultes - hors chiens âgés - souffrant de cette maladie.

Mais la thérapie cellulaire offre des perspectives intéressantes pour bien d'autres pathologies, estiment les jeunes pousses.

"Toutes les pathologies à composante inflammatoire et dégénératives" peuvent potentiellement bénéficier d'un traitement à base de cellules souches, estime Hervé Lebeau.

- Levées de fonds -

Stem T a ainsi commencé à soigner la stomatite caudale du chat, qui dégrade la bouche de l'animal et peut mener à l'euthanasie.

La société a aussi testé le traitement sur la maladie inflammatoire chronique de l'intestin du chien - l'équivalent de la maladie de Crohn pour les humains.

Les trois start-up, qui emploient chacune pour l'instant moins d'une poignée de salariés, sont en phase de levée de fonds auprès d'investisseurs.

Vetbiobank, une jeune pousse lyonnaise, vient de signer un accord de partenariat industriel avec un des grands laboratoires de la pharmacie animale pour développer sa production.

L'entreprise qui a levé 1,1 million d'euros jusqu'à maintenant prévoit de récolter 4 à 5 millions d'euros supplémentaires en 2018.

Elle vise à l'horizon 2026 un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros sur le marché de l'arthrose canine, soit 20% du marché européen.

Sur le marché européen, deux autres jeunes pousses belges, Revatis et Fat Stem, sont également implantées.

Aux États-Unis, plusieurs milliers de chiens sont déjà traités chaque année avec cette technique, selon Hervé Lebeau.

La technique est également utilisée depuis longtemps pour les chevaux au Royaume-Uni.

Pour les humains, l'utilisation de cellules souches fait l'objet de nombreux programmes d'essai sur des malades, pour soigner des pathologies variées.

Mais en Europe, les autorisations de mise sur le marché pour une utilisation à grande échelle sont encore rares.

Des scientifiques créent un tissu artificiel de camouflage inspiré du poulpe .
Des scientifiques ont créé un tissu artificiel de camouflage inspiré de la peau du poulpe et de la seiche, deux animaux qui changent d'apparence pour se fondre dans l'environnement et échapper à leurs prédateurs. Ces animaux peuvent en effet rapidement modifier la texture de leur peau ainsi que sa couleur pour ressembler à des algues, des coraux ou d'autres éléments qu'ils détectent pour se camoufler, expliquent ces ingénieurs de l'Université Cornell, dans l'Etat de New York, dont l'invention fait l'objet d'une présentation jeudi dans la revue Science.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-65367-la-therapie-par-cellule-souche-pour-les-animaux-aussi/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!