Tech & Science Des PC Windows compatibles 4G pour la fin de l’année

22:56  18 octobre  2017
22:56  18 octobre  2017 Source:   01 Net

Windows 10 Mobile n'est plus une priorité, selon un cadre de Microsoft

  Windows 10 Mobile n'est plus une priorité, selon un cadre de Microsoft En terme de systèmes d’exploitation mobiles, Microsoft compte Windows Mobile, Windows Phone et plus récemment Windows 10 Mobile. Malheureusement, malgré tous les efforts déployés, l’OS mobile n’a jamais réussi à se faire une véritable place sur le marché. Ce n’est donc pas une surprise d’apprendre qu’il est aujourd’hui en retrait chez Microsoft. En effet, si l’on en croit les dires de Joe Belfiore, l’un des grands cadres de la compagnie, Windows 10 Mobile n’est plus une priorité.

ERREUR. A louer (à l ’ année )

Quelque soit son nom, il sera compatible 4 G si l’on en croit les propos du PDG de SFR. Liens commerciaux. Un iPhone 5s avant la fin de l ’ année ? Télécharger WhatsApp pour PC et Mac ( Windows XP/7/8). Télécharger l'image iso de Windows 7 depuis le site de Microsoft.

Windows 10 sur ARM est en passe d’être finalisé. Les premiers PC portables connectés en 4G et dotés d’une batterie surpuissante devraient être présentés dans les semaines qui viennent.

Faire converger l’univers des PC avec celui des smartphones, c’est l’une des priorités de Microsoft. En décembre 2016, la société avait dévoilé son projet d’ouvrir Windows 10 à des processeurs ARM Snapdragon 835. Sa collaboration avec Qualcomm semble sur le point d’aboutir, avec une présentation des premiers ordinateurs portables compatibles prévue dans les prochaines semaines, selon le site américain ZDNet, présent au 5G Summit de Qualcomm à Hong-Kong. Comme annoncé au mois de mai dernier, ce sont les fabricants Asus, HP et Lenovo qui ont été chargés de développer les produits de lancement dont on sait peu de choses à part que leur éventail sera large tout comme la gamme de prix. Des accords devraient être passés avec d’autres constructeurs.

Microsoft accusé de tracer ses utilisateurs

  Microsoft accusé de tracer ses utilisateurs Le système d'exploitation Windows 10 est accusé de violer la loi sur la protection des données personnelles. Elles ont prévenu le géant américain de l'informatique Microsoft qu'elles pourraient lui imposer des amendes.«Microsoft enfreint la loi néerlandaise sur la protection des données en traitant les données personnelles des personnes qui utilisent le système d'exploitation Windows 10 sur leur ordinateur», a déclaré vendredi soir dans un communiqué l'Autorité néerlandaise pour la protection des données (DPA).

Le support n'existe pas.

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

Des PC connectés en permanence

Des PC Windows compatibles 4G pour la fin de l’année © 01net.com Des PC Windows compatibles 4G pour la fin de l’année

C’est une révolution à plus d’un titre. Cela va bien entendu permettre à Microsoft de s’introduire sur le marché des Chromebooks sous ARM qui constituaient jusque-là la chasse gardée d’Intel. Mais pas seulement. Les PC cellulaires seront également dotés d’une eSIM, une carte SIM directement intégrée dans l’appareil et permettant de télécharger les données d’un opérateur à distance. Grâce à elle, la connectivité des PC va devenir potentiellement permanente puisqu'ils accéderont au réseau cellulaire 4G comme les smartphones. Du « always on » comme dit Microsoft. La puce modem X16 LTE de Qualcomm devrait permettre d’atteindre un débit théorique maximal de 1 Gbit/s en débit descendant. Soit autant que la fibre.

Microsoft encore pris à dissimuler une faille de sécurité

  Microsoft encore pris à dissimuler une faille de sécurité Selon un article publié par l'agence de presse Reuters, Microsoft a subi en 2013 une sévère attaque menée par un groupe de hackers. Ces derniers seraient parvenus à mettre la main sur une base de données secrète détaillant les vulnérabilités critiques de certains des logiciels les plus populaires de Microsoft, et des correctifs à apporter. Microsoft ne dit pas si le groupe de hackers est parvenu ensuite à exploiter certaines des failles compilées dans cette base de données. Mais ce n'est pas la première fois que le groupe minimise, voire garde le silence sur une attaque dont il est victime. Un serveur interne insuffisamment protégé Voilà un vol dont Microsoft ne s'est jamais vanté. Mais après enquête, l'agence de presse Reuters s'estime en mesure d'affirmer qu'en 2013, à l'issue d'une attaque menée par un groupe de hackers de haut vol, le groupe s'est fait dérober une base de données au caractère vraiment critique. Une affaire que Microsoft aurait cherché à étouffer, en minimisant la portée réelle de ce casse numérique. S'appuyant sur les témoignages concordants de cinq anciens salariés, Reuters croit savoir que Microsoft a en effet été la cible d'un groupe connu sous plusieurs noms : Morpho, Wild Neutron ou encore Butterfly.

Cette page n'est pas visible actuellement. CONSULTEZ LE SITE DU SERVICE DE LA FORMATIOn Continue.

Oups Cet album est périmé ou a été désactivé. C'est le vôtre ? Contactez vite focale31 ! Ici, notre moteur de recherche pour trouver modèles ou photographes ! Je visite focale31

Le seul problème, c’est que cette eSIM nécessite une mise à jour du réseau des opérateurs et que tous ne seront pas prêts lorsque les produits seront lancés. « Nous sommes engagés avec de nombreux opérateurs mobiles », a signalé Pete Bernard, le responsable du programme de groupe pour Windows chez Microsoft.

Une autonomie de folie

Face à cette connectivité permanente, il a aussi fallu améliorer l’autonomie des batteries. Elles pourraient ainsi tenir plusieurs jours sans être rechargées, toujours d’après les propos de Pete Bernard rapportés cette-fois par le site Trusted Reviews. « Pour être honnête, les résultats vont au-delà de nos attentes (..) Je peux attendre deux jours avant de recharger la batterie », a-t-il déclaré. Un changement clef et une rupture totale avec ce que les gens ont pu connaître par le passé avec les PC.

Microsoft aurait distribué plusieurs centaines d'appareils à ses salariés qui continueraient actuellement de les tester à Redmond.

BadRabbit : tout savoir sur ce nouveau malware .
BadRabbit, le ransomware qui s'est brièvement répandu le 24 octobre 2017, avant d'être désactivé, est lié au malware ExPetr mais ne fonctionne pas exactement de la même manière. BadRabbit : adieu l'exploitation de faille, vive l'ingénierie sociale ! BadRabbit n'aura pas été aussi destructeur que Petya, NotPetya ou ExPetr. Ayant frappé un peu plus de 200 victimes surtout en Russie, mais aussi en Ukraine, en Turquie et en Allemagne, il a été rapidement désactivé par ses propres auteurs. Cet épisode mérite néanmoins une analyse, car un lien avec les ces précédents ransomwares destructeurs a été établi. Selon les résultats des investigations d'Avira, pour attraper BadRabbit, il fallait visiter l'un des sites préalablement infectés par les hackers, cliquer sur un lien vers une soi-disant mise à jour d'Adobe Flash Player, télécharger le redoutable fichier et le lancer. En apparence, l'objet malicieux ressemblait effectivement à un installateur de Flash Player, il arborait même le logo de ce dernier. Mais la combine du Flash Player avait en réalité une visée précise : pousser l'utilisateur à lancer le mode administrateur, le mode qui donne aux logiciels un accès maximum à l'ordinateur. A la différence des récents malwares destructeurs, BadRabbit n'exploite donc pas de failles de Windows mais s'appuie sur l'« ingénierie sociale ». Une fois lancé, le malware ajoutait un fichier malicieux dans c:windows.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-66669-des-pc-windows-compatibles-4g-pour-la-fin-de-l-annee/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!