Tech & Science Sanofi lance un laboratoire dédié à l'e-santé

17:40  04 décembre  2017
17:40  04 décembre  2017 Source:   AFP

L'immunothérapie va continuer à peser sur les comptes de la Sécu

  L'immunothérapie va continuer à peser sur les comptes de la Sécu MSD s'est entendu avec les autorités de santé française pour lancer une nouvelle indication pour son anticancéreux Keytruda pour 6.000 euros par mois et par patient. Si l'Assurance maladie espère maintenir ses dépenses à quelques centaines de millions d'euros par an pour les deux principales immunothérapies, l'Opdivo et le Keytruda, l'arrivée de nouvelles indications pourraient mettre à mal ses objectifs. Une bonne nouvelle pour plusieurs patients et un casse-tête pour la Sécu.

Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé , sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. Look de la semaine - Galerie photo - People.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Le président de la division française du groupe Sanofi, Guillaume Leroy, lors d'une conférence de presse pour le lancement de son premier laboratoire dédié à l'e-santé, le 4 décembre 2017 au siège de Gentilly, près de Paris © Fournis par AFP Le président de la division française du groupe Sanofi, Guillaume Leroy, lors d'une conférence de presse pour le lancement de son premier laboratoire dédié à l'e-santé, le 4 décembre 2017 au siège de Gentilly, près de Paris

Le groupe pharmaceutique Sanofi a inauguré lundi à Gentilly (Val-de-Marne) le 39Bis, son premier laboratoire dédié à l'e-santé, qui se définit par l'utilisation d'outils numériques pour améliorer la qualité des soins.

Cet espace, intégré au campus Sanofi Val de Bièvre de Gentilly, se veut un lieu de passerelle entre les salariés du groupe français et ses partenaires, à travers des conférences, des expositions et des formations pour accompagner les initiatives qui se développeront autour de l'e-santé ou de la santé connectée.

Le numéro 1 du séquençage de l'ADN lance un "centre de solutions" en France

  Le numéro 1 du séquençage de l'ADN lance un Illumina inaugure un bâtiment à Evry dédié à la formation des hôpitaux et labos français à ses appareils de séquençage de l'ADN, le 29 novembre. La société américaine juge que l'environnement français est favorable au développement de son activité, grâce au lancement du plan France médecine génomique 2025, notamment. Le marché français émergent de l'analyse du génome suscite un vif intérêt chez Illumina, le numéro 1 mondial du séquençage de l'ADN.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

ERREUR. A louer ( à l ’année)

Le 39Bis proposera aussi un accompagnement personnalisé d'une durée de six mois.

"Nous voulons faire de ce lieu un lieu d'audace", s'est enthousiasmée Isabelle Vitali, directrice innovation chez Sanofi France.

Sanofi focalise ses recherches sur cinq axes de développement: le bon usage des médicaments, la vaccination, la difficulté à diagnostiquer les maladies rares, le rôle du pharmacien et le diagnostic des infections cutanées.

Concrètement, la société a, par exemple, co-développé avec de start-ups Schoolab, une application ludique pour aider les médecins à identifier des maladies rares à travers des exemples.

Pour le président de la division française du groupe, Guillaume Leroy, le potentiel de l'e-santé "est absolument exceptionnel" et Sanofi veut en faire "un axe stratégique" de son développement.

Selon lui, "nous n'en sommes qu'au début" et les technologies numériques "vont profondément changer la manière de faire de la recherche".

Actuellement, le marché représenterait 2,2 à 3 milliards d'euros par an selon le Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques ( Pipame).

Six partenaires sont pour l'instant associés au projet de Sanofi: Altran, Cognizant, Dmd Santé, France eHealth Tech, Schoolab et Umanlife.

Les premières semaines du 39Bis seront principalement consacrées au futur de la pharmacie et au "big data".

Google ouvre un laboratoire dédié à l'intelligence artificielle à Pékin .
Google place ses pions en Chine pour mener à bien ses ambitions en matière d'intelligence artificielle. La plupart de ses services restent bloqués dans le pays. © Jason Lee/REUTERS Plusieurs experts de haut vol ont déjà été recrutés sur place. Google veut s'entourer des meilleurs talents chinois de l'intelligence artificielle. L'entreprise annonce, dans un post de blog, la création d'un centre de recherche dédié à cette technologie prometteuse, à Pékin.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-71629-sanofi-lance-un-laboratoire-dedie-a-le-sante/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!