Bien-être Enfants et écrans : des risques pour leur santé ?

01:10  09 mai  2018
01:10  09 mai  2018 Source:   medisite.fr

Les portables pour enfants devraient-ils être interdits ?

  Les portables pour enfants devraient-ils être interdits ? À l'occasion des Journées mondiales sans téléphone portable qui se sont ouvertes ce mardi 6 février, un cortège d'associations représenté par Agir pour l'environnement et Priartém ont adressé une lettre ouverte à la ministre de la Santé Agnès Buzyn afin de demander l'interdiction de la mise en vente des téléphones portables spécialement destinés aux enfants. Si le modèle commercialisé par la marque Simvalley est décrit par le fabricant comme un dispositif d'urgence pour équiper "votre enfant ou toute autre personne vulnérable", celui de Vtech ne semble en revanche pas avoir d'autre usage que celui de divertir les bambins.

Aric Sigman n'y va pas par quatre chemins: il est urgent de s'intéresser de très près au temps passé par les enfants devant des écrans , compte tenu des impacts sur la santé recensés dans de très nombreuses études.

Les écrans font maintenant partie du quotidien, mais peuvent présenter des risques pour la santé et le développement des enfants .

Enfants et écrans : des risques pour leur santé ? © Medisite Enfants et écrans : des risques pour leur santé ?

Télévision, smartphone, ordinateur, les écrans sont partout. Pour les « digital native », c’est-à-dire les enfants nés à l’ère du numérique, le temps passé sur l’ordinateur, devant la télévision, représente-t-il un risque sanitaire ? Quelle hygiène de vie recommander pour l’enfant ?

Télévision et obésité de l’enfant

Le temps n’est pas élastique, aussi tout moment passé devant un écran sera du temps en moins pour jouer, faire du sport, lire, se reposer. Or, toutes ces activités participent à la construction physique et psychologique de l’enfant. En outre, quand l’ordinateur ou la télévision se substituent à l’activité physique, cela a une conséquence directe sur les risques de surpoids, voire d’obésité chez l’enfant.

Ecrans : attention aux yeux

  Ecrans : attention aux yeux La lumière bleue des ordinateurs, téléviseurs et Smartphone génère une fatigue oculaire. Nos pistes pour mieux s’en protéger. Connaître tous les risquesRester des heures devant les écrans peut avoir sur le long terme des conséquences non négligeables sur notre vue. Pourquoi ? Parce que la lumière bleue des écrans, surtout celle émise par les tablettes et les Smartphones, est nocive pour les cellules de l'œil. Les conséquences pour la santé ? Une fatigue oculaire : les yeux piquent, larmoient et deviennent secs ou rouges.

Le risque d'une trop grande consommation d' écrans par nos enfants ? Trop d' écrans : les risques pour la santé . Addiction à Facebook ou Twitter, aux jeux vidéos, aux jeux d'argent en ligne ; besoin compulsif de consommer de l'information

Les écrans solaires contiennent aussi d'autres ingrédients que les filtres dont certains présentent des risques pour la santé . En 2015, EWG a constaté que le MI figure sur les étiquettes de 91 crèmes solaires, dont 13 commercialisées pour les enfants , et de 54 hydratants quotidiens.

Écrans et troubles du sommeil chez l’enfant

Que la lumière bleue provienne de l’écran d’une tablette ou d’un téléphone, elle affecte l’horloge biologique et donc le sommeil de l’enfant. En outre, une exposition prolongée aux écrans accroît les risques de myopie.

Écrans et retards de langage

Les enfants exposés trop jeunes aux écrans vont voir leur temps d’échange (langage) réduit avec leur entourage, leurs activités de jeu limitées, adoptant une attitude passive devant l’écran. On note alors un retard dans l’acquisition du langage de ces enfants, de même qu’un retard de leur développement moteur et cérébral. Leur esprit est peu entraîné à réfléchir, à se concentrer, à imaginer.

L’hygiène de vie de l’enfant

Pour la santé de l’enfant, les écrans sont totalement déconseillés en dessous de 2 ans. De 2 à 5 ans, le temps passé devant écran ne doit pas excéder 1 heure par jour. Et au maximum 2 heures par jour après 5 ans. L’idée est de réduire le plus possible le temps passé devant les écrans.

Hôpitaux : 1 patient sur 20 touché par une infection nosocomiale .
En France, un patient sur vingt a contracté une infection au cours d’un séjour dans un établissement de santé (hôpital, EHPAD…), selon la dernière enquête de Santé Publique France. Un patient sur vingt, soit 5%, a été victime d’au moins une infection nosocomiale, c’est-à-dire associée aux soins et contractée au cours d’un séjour dans un établissement de santé (hôpital, EHPAD…). Chaque année, 4.200 personnes en décèdent. Des chiffres révélés lors de la conférence de presse - à laquelle Femme Actuelle a participé - présentant la dernière enquête de Santé Publique France réalisée dans 403 établissements entre 2012 et 2017. Les infections nosocomiales les plus fréquentes sont, dans l’ordre, les infections urinaires, celles liées à une intervention chirurgicale, les infections respiratoires (pneumonies) ainsi que les infections dû à la présence de bactéries dans le sang (bactériémie). Les infections liées à une opération en hausse En cinq ans, la proportion des infections après chirurgie a augmenté, passant de 13,5% à 16%. Elle concerne des interventions telles que la chirurgie orthopédique (prothèse du genou) ou encore la chirurgie des varices des membres inférieurs. Ces infections surviennent également en chirurgie digestive et en gynécologie obstétrique, favorisée par des facteurs de risque : tabagisme, diabète, hypertension artérielle. Comment limiter les risques ? Si, avant 2012, les chiffres avait baissé de 10%, ils stagnent désormais.

Source: http://fr.pressfrom.com/lifestyle/sante/-100836-enfants-et-ecrans-des-risques-pour-leur-sante/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!