Bien-être Alimentation équilibrée : les proportions idéales

18:10  04 septembre  2017
18:10  04 septembre  2017 Source:   Medisite

La minute minceur de Muriel : le smoothie

  La minute minceur de Muriel : le smoothie La tendance <em>smoothie bowl</em> s’expose partout sur les réseaux sociaux ! Ces bols remplis de fruits frais, de graines et d’oléagineux sont beaux comme des tableaux et donnent envie de succomber à la nouvelle tentation healthy. Toutefois, gare à la flambée calorique ! Conseils pour se concocter des smoothies bowls, beaux et sains, sans prendre un gramme.Le smoothie bowl,  c’est top avant d’entamer une journée marathon. Car ce petit déjeuner est riche en vitamines, notamment en vitamine C grâce aux fruits. De plus, en consommant des fruits entiers, on profite de leurs fibres.

Alimentation équilibrée au déjeuner. 100 g de viande (ou 150 g de poisson ou 2 oeufs).200 g au minimum de légumes.50 g de pain (ou 125 g de pommes de terre ou de pâtes ou de riz cuits).2 yaourts nature ou du fromage blanc à 0 ou 20% à volonté.100 g de fruits.

Liseuse documents eyrolles. Proportions et harmonie (page 96 à 101).

Alimentation équilibrée : les proportions idéales© iStock Alimentation équilibrée : les proportions idéales

Une alimentation équilibrée est bonne pour la santé mais aussi pour la ligne. Dans ce cas, elle est très utile en tant que régime minceur pour les personnes souhaitant perdre quelques kilos superflus, ou bien pour celles voulant conserver leur poids de forme. Découvrez quelles sont les proportions alimentaires idéales afin d'améliorer votre alimentation !

Alimentation équilibrée : les proportions au petit-déjeuner

Pour bien commencer la journée, buvez un thé ou un café accompagné de 100 grammes de fruits, de 50 grammes de pain complet, ainsi que de fromage blanc à 0% ou 20% de matières grasses.

Diabète : quand contrôler sa glycémie ?

  Diabète : quand contrôler sa glycémie ? Glucose, insuline, hypoglycémie, hyperglycémie, si vous présentez des symptômes du diabète, tous ces termes vous parlent. Apprenez à mieux les comprendre afin de mieux surveiller votre maladie. © iStock Diabète : quand contrôler sa glycémie ? Hypoglycémie et hyperglycémie, lorsque le taux de sucre s'effondre ou s'envoleLa glycémie correspond au taux de glucose, autrement dit au taux de sucre dans le sang. Ce taux varie au cours de la journée, en particulier après les repas. La glycémie est considérée comme normale si elle oscille entre 0,8 et 1,26 g/l à jeun le matin.

ERREUR.

Modifier votre Alimentation .

Alimentation équilibrée : les proportions au déjeuner

Le déjeuner est un repas important à ne pas négliger afin d'avoir de l'énergie pour le restant de la journée. Pour cela, consommez au minimum 200 grammes de légumes accompagnés de 100 grammes de viande ou 150 grammes de poisson ou encore de deux œufs. Ajoutez à cela 125 grammes de féculents (pommes de terre, pâtes, riz) que vous pouvez aussi substituer par 50 grammes de pain. Au dessert, mariez 100 grammes de fruits avec du fromage blanc à volonté ou deux yaourts nature.

Alimentation équilibrée : les proportions au dîner

Le repas du soir doit être composé de 200 grammes minimum de légumes concoctés en potage. Pour les apports en protéines, consommez 50 grammes de viande ou 75 grammes de poisson ou encore un œuf. Accompagnez cela de 125 grammes de féculents (pommes de terre, pâtes, riz) ou de 50 grammes de pain. Au dessert, privilégiez 100 grammes de fruits et deux yaourts nature ou du fromage blanc.

Ce que mange le père aurait également un impact sur le développement du bébé .
D’après une étude américaine, l’hygiène de vie, et notamment le régime alimentaire du père peuvent avoir un impact, négatif ou positif sur le développement de l’embryon. De précédentes études ont déjà démontré l’importance d’une alimentation équilibrée chez la future maman. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de Cincinnati (Etats-Unis), et publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society, révèle cette fois que le régime alimentaire du père peut avoir un impact sur la santé de l’embryon. Pour en arriver à cette conclusion, Michel Polak et son équipe, ont réalisé des tests sur des mouches appelées Drosophila melanogaster.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!