The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Bien-être Homéopathie : le tabacum pour arrêter de fumer

17:45  10 septembre  2017
17:45  10 septembre  2017 Source:   medisite.fr

Millepertuis : une plante pour soulager les troubles de la ménopause

  Millepertuis : une plante pour soulager les troubles de la ménopause Les effets de la ménopause peuvent, pour certaines femmes, devenir un véritable cauchemar : bouffées de chaleur, sueurs diurnes et nocturnes, troubles du sommeil et de l’appétit, baisse du désir sexuel, ou encore tachycardie. Pour lutter contre les bouffées de chaleur, l’homéopathie est une alternative idéale aux substitutifs hormonaux. Grâce aux traitements par les plantes, la ménopause peut être vécue en toute sérénité.  Ménopause et traitement par les plantes : le millepertuis mis à l’honneur !Le millepertuis est connu depuis longtemps déjà pour ses bienfaits sur la santé.

Chaque cas étant unique, plusieurs solutions existent en homéopathie afin de combattre les différents symptômes provoqué par l’arrêt de fumer . Sur la base d’une prise de 3 granules 2 fois par jour de Nux Vomica, Tabacum , et Gelsenium : 40 €.

L' homéopathie pour arrêter de fumer . L' homéopathie est une méthode thérapeutique qui consiste à soigner les malades au moyen de remèdes. Certains homéopathes utilisent un extrait de " tabacum ".

Vous avez pris la décision d’arrêter de fumer. C’est le premier pas et pas le moindre. Reste à ne pas dévier du chemin du sevrage et à surmonter l’effet de manque généré par les substances addictives de la cigarette. L’homéopathie peut être le bon traitement anti-tabac.

Les avantages de l’homéopathie pour l’arrêt du tabac

L’homéopathie a de multiples atouts : l’absence d’accoutumance, de contre-indication et d’effets secondaires (sur le système immunitaire notamment), son coût relativement faible et son utilisation simple. Elle est particulièrement adaptée à l’arrêt du tabac.

Homéopathie : le tabacum pour arrêter de fumer© iStock Homéopathie : le tabacum pour arrêter de fumer

Le Tabacum, LE traitement anti-tabac ?

Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ?

  Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ? À l’arrêt du tabac, la fatigue peut être ressentie, car l’organisme n’est plus stimulé par la nicotine. Le deuxième symptôme fréquent à l’arrêt du tabac est la toux. Revue de détail. © iStock Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ? Le sevrage tabagique déclenche la touxLes cils bronchiques ont un rôle excrétoire, c’est-à-dire qu’ils favorisent l'élimination des impuretés accumulées dans les bronches, via le mucus. La toux à l’arrêt du tabac permet d’expectorer le mucus produit en plus grande quantité. Il s’agit d’une toux grasse. C’est un symptôme normal qui peut durer jusqu’à quatre semaines.

Arrêter de fumer grâce à l' homéopathie ? L' homéopathie pour lutter contre les symptomes du sevrage tabagique. Il éxiste plusieurs solutions homéopathiques, composées de Tabacum , Nux Vomica

Il m’a nottement parlé de tabacum . Arrêter de fumer avec l’ homéopathie homeo arreter de fumerVaste débat, autour de l’efficacité de ces granules… Certains vous soutiendront que ce sont des …

Comment arrêter de fumer ? Le Tabacum, issu de la plante Nicotiana tabacum, est utilisé en homéopathie pour aider au sevrage tabagique et est délivré sous la forme de granules à faire fondre sur la langue. Un médecin homéopathe pourra déterminer avec vous la posologie (Tabacum 5CH, 7 CH, 9CH…), selon qu’il s’agit de faire cesser une dépendance au tabac ou d’effectuer un sevrage en douceur. D’autres remèdes homéopathiques sont souvent utilisés en complément pour juguler les autres effets de l’arrêt de tabac (anxiété, irritabilité, fringales…).

Si vous souhaitez une alternative aux patchs et sucettes à la nicotine, tout en ayant la garantie de ne prendre aucun risque sinon celui d’arrêter de fumer, alors l’homéopathie et plus particulièrement le Tabacum, peut être le traitement anti-tabac qu’il vous faut. Ne laissez pas votre volonté partir en fumée !

Cancer du poumon : l'âge moyen .
Le cancer du poumon est un cancer qui survient tardivement, en moyenne à l’âge de 66 ans. Il est très souvent évitable, près de 80 % des cas étant imputés au tabac. Le taux de survie dépend de plusieurs facteurs, notamment du stade auquel est détectée la tumeur. Cancer du poumon : plus de deux patients sur trois ont plus de 50 ansLes hommes ont deux fois plus de chances que les femmes de développer un cancer des poumons. Cela dit, la tumeur se forme à peu près au même âge, indépendamment du sexe : entre 50 et 75 ans chez 69 % des hommes et 64 % des femmes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!