Bien-être Empêcher l’inflammation des cellules : la solution pour éliminer la graisse du ventre

18:20  29 septembre  2017
18:20  29 septembre  2017 Source:   Medisite

4 idées reçues sur les maux de ventre

  4 idées reçues sur les maux de ventre Vous croyez tout savoir sur les douleurs digestives et les moyens d'en venir à bout? Et si on faisait le point sur notre ventre et ses maux Constipation , brûlures d'estomac, syndrome de l'intestin irritable… nombreuses sont les causes de douleur au niveau de notre ventre ! Et pourtant, des solutions existent, que nous méconnaissons bien souvent. L'ostéopathie peut aider contre les troubles digestifs Vrai. Cela ne tombe pas sous le sens, et pourtant… « Elle est utile contre les troubles digestifs fonctionnels chroniques : douleur ou gêne au moment de la digestion, reflux gastro-oesophagien, constipation, syndrome de l’intestin irritable… » présente Arnaud Crépin, Responsable de la professionnalisation en ostéopathie et de l’enseignement viscéral à Ostéobio, et ostéopathe spécialiste des troubles digestifs. En effet, « les troubles fonctionnels s’accompagnent de troubles du comportement du muscle digestif, quand celui-ci se contracte trop (provoquant des spasmes) ou trop peu (on parle d’hypotonie) » précise Arnaud Crépin. « Il s’agit alors d’améliorer le comportement de ce muscle par des vibrations, des mobilisations de l’organe, sur le principe des massages relaxants, pour se détendre, ou de l’électrostimulation, pour tonifier des muscles. Mais on peut aussi, dans certains cas, agir à distance sur le tube digestif par l’intermédiaire de manipulations vertébrales.

Une inflammation des cellules du système immunitaire en cause. En effet, plus les années passent, moins on Parmi la variété des macrophages présents dans le corps, un type particulier est accolé aux nerfs qui parcourent la graisse du ventre . Vidéo. 5 trucs pour éliminer la graisse abdominale.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Empêcher l’inflammation des cellules : la solution pour éliminer la graisse du ventre © AdobeStock Empêcher l’inflammation des cellules : la solution pour éliminer la graisse du ventre

Si, avec l’âge, le gras de votre ventre est plus difficile à perdre que quand vous étiez plus jeune, c’est normal ! Des chercheurs ont découvert pourquoi, et proposent une solution à ce problème.

Comment perdre les kilos en trop qui se sont logés sur votre ventre ? Des chercheurs en médecine et en immunologie de l’université de Yale (Etats-Unis) se sont intéressés à cette question. Partant de l’observation qu’indépendamment du poids, les adultes présentaient un excès de gras sur le ventre qui augmentait avec l’âge, ils ont découvert que l’inflammation d’un type bien particulier de cellules était peut-être à l’origine de ce phénomène. Ils publient leur étude dans le journal Nature.

Thé vert : la boisson qui pourrait réduire la graisse corporelle

  Thé vert : la boisson qui pourrait réduire la graisse corporelle Des chercheurs chinois ont découvert que le thé vert pouvait réduire la graisse corporelle grâce à un de ses composants. Cet aliment pourrait également améliorer les performances cognitives. Le thé est connu pour être un aliment sain et bon pour le régime ! Des chercheurs de Yangling, en Chine, se sont particulièrement intéressés aux vertus du thé vert. Selon leur étude publiée sur le journal Federation of American Societies for Experimental Biology (FASEB Journal), un de ses composé antioxydant appelé "épigallocatéchine gallate" (EGCG) pourrait réduire considérablement la graisse corporelle.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Une inflammation des cellules du système immunitaire en cause

En effet, plus les années passent, moins on brûle d’énergie venant des cellules adipeuses (les cellules du corps qui stockent la graisse). Mais si cette anomalie était jusqu’ici bien observée, les mécanismes sous-jacents restaient inconnus. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont mis en évidence le rôle d’une catégorie de cellules du système immunitaire, les macrophages, chargés habituellement de contrôler les infections en détruisant les organismes pathogènes (virus, bactéries…) Parmi la variété des macrophages présents dans le corps, un type particulier est accolé aux nerfs qui parcourent la graisse du ventre. Et, nouveauté mise en évidence dans l’étude : ces macrophages associés au réseau nerveux s’enflamment avec l’âge entravant alors le bon fonctionnement des neurotransmetteurs, des messagers chimiques qui permettent aux neurones de communiquer entre eux et avec les autres cellules du corps. Plus précisément, les chercheurs ont découvert "que les macrophages âgés peuvent démolir les neurotransmetteurs appelés catécholamines, et ne permettent donc pas aux cellules adipeuses de fournir le carburant lorsque la demande survient", révèle le professeur Dixit dans un communiqué de l’université de Yale.

Avoir de la graisse sur les hanches et les cuisses, c’est bon pour la santé !

  Avoir de la graisse sur les hanches et les cuisses, c’est bon pour la santé ! Bonne nouvelle : avoir un peu de graisse sur les hanches et les cuisses n’est pas mauvais pour la santé. Bonne nouvelle : avoir un peu de graisse sur les hanches et les cuisses n’est pas mauvais pour la santé.

Cette page n'est pas visible actuellement.

Accueil. Offres d'emploi. Espace candidats. Espace recruteurs. Fonction Publique.

Contrôler le métabolisme

Mais alors comment résoudre ce problème ? Les chercheurs ont constaté qu’en jouant sur les molécules qui contrôlent au niveau moléculaire l’inflammation des macrophages, les neurotransmetteurs pouvaient à nouveau circuler et induire la dégradation des graisses. Limite majeure : tous ces résultats n’ont pour le moment été observés que chez la souris. "La principale découverte est que les cellules immunitaires communiquent avec le système nerveux pour contrôler le métabolisme", souligne tout de même le professeur Dixit, qui espère bien poursuivre ses recherches chez l’humain et ouvrir de nouveaux champs thérapeutiques pour lutter notamment contre l’obésité et le surpoids.

C’est prouvé, la cannelle permet de brûler les graisses .
Les résultats d’une étude américaine ont permis de prouver la capacité de la cannelle à brûler les cellules graisseuses. C’est le cinnamaldéhyde, un composant de la cannelle, qui serait à l’origine de ce phénomène brûle-graisse naturel. En plus d’être délicieuse, notre épice préférée de Noël constitue un véritable atout pour notre ligne : une étude* menée par des chercheurs de l’université du Michigan (Etats-Unis) montre que la cannelle possède bel et bien des propriétés brûle-graisse. Plusieurs études l’avaient déjà suggéré, sans que l’on ne parvienne toutefois à vraiment l’expliquer. Les scientifiques ont ainsi cherché à étudier l'effet du cinnamaldéhyde – le composé alimentaire qui donne son goût à la cannelle – sur les cellules graisseuses humaines, grâce à un groupe de volontaires de différents âges, origines, et masses corporelles. Résultat : le cinnamaldéhyde améliore la santé métabolique en agissant directement sur les cellules graisseuses. Cette substance déclenche le processus capable de brûler les graisses, appelé thermogénèse, plutôt que de les emmagasiner, comme l’explique Santé Magazine. De précédentes études menées sur des souris avaient permis de mettre en avant le rôle du cinnamaldéhyde dans la protection de certaines maladies comme l’obésité ou l’hyperglycémie. Des recherches complémentaires doivent encore être menées pour déterminer la meilleure manière de bénéficier des atouts santé et minceur de la cannelle sans effets secondaires indésirables. * Cette étude a été publiée dans la revue spécialisée Metabolism.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!