Bien-être Grippe : de plus en plus de Français boudent la vaccination

01:10  05 octobre  2017
01:10  05 octobre  2017 Source:   Femme Actuelle

Vaccins : ce qui va changer

  Vaccins : ce qui va changer Huit vaccins supplémentaires devraient être obligatoires dès janvier 2018. Explications.Si le texte de loi proposé par la ministre de la Santé est voté avant la fin de l'année, huit vaccins s'ajouteront aux trois actuellement obligatoires contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP). Ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, etc. n'étaient jusqu'à présent que recommandés.

Grippe : de plus en plus de Français boudent la vaccination © Prisma Media Grippe : de plus en plus de Français boudent la vaccination

Alors que la campagne annuelle de vaccination contre la grippe débute vendredi, un sondage met en lumière la désaffection de certains Français à l’égard de ce vaccin.

7 Français sur 10 ne se feront pas vacciner cette année, ce qui correspond à une baisse de 5 point sur 5 ans d’après les résultats d’un sondage Ifop pour le réseau PharMAcie Référence.

71%  des 1003 personnes interrogées ne se feront « probablement pas » ou « certainement pas » vacciner cet hiver. Sans surprise, ce sont majoritairement les plus jeunes qui passent leur tour (80% des 18/64 ans) mais 40 % des plus de 65 ans ne souhaitent pas se faire vacciner contre la grippe.

Mal de gorge et fatigue : les premiers symptômes de la grippe

  Mal de gorge et fatigue : les premiers symptômes de la grippe Mal de gorge et fatigue sont bien souvent les deux premiers symptômes révélateurs de l’état grippal. Dès qu’ils apparaissent, il est fortement conseillé de prendre les mesures qui s’imposent. Il est alors urgent de consulter son médecin pour soulager la gorge et traiter efficacement la fatigue chronique. © iStock Mal de gorge et fatigue : les premiers symptômes de la grippe Mal de gorge et fatigue intense : les principaux symptômes de la grippeLa grippe est un virus très contagieux qui se déclare généralement dans les mois les plus froids de l’année. Contrairement à un simple rhume, cette infection virale peut être très dangereuse.

SITE FERMÉ Fronde des Bonnets Rouges : plus de 250 radars vandalisés en trois mois.

Label. 1. 1. Info. 0. 1. Aller aux exercices Le français un pas de plus - Lecture - 5éme enseignement de base: تصفح

Quels sont les freins à la vaccination ?

Cette enquête montre que le prix du vaccin n’est pas en cause. Mais 62% des personnes qui ne bénéficieront pas de la vaccination « ne voient pas l’utilité d’une telle vaccination ». Une réponse majoritaire chez les plus jeunes. Plus étonnants, 22% des répondants ne souhaitent pas se faire vacciner car « les vaccins sont trop risqués ».

Ces résultats montrent combien le débat sur l’obligation vaccinale chez les enfants a donné de l’écho aux anti-vaccins. Il y a encore quelques années, personne ou presque ne remettait en cause les progrès sanitaires liés à une bonne couverture vaccinale. Cependant, plusieurs affaires largement reprises par les médias ainsi que l’organisation des anti-vaccins sur les réseaux sociaux ont fait émerger ce nouveau débat.

Contraception : les Françaises boudent de plus en plus la pilule

  Contraception : les Françaises boudent de plus en plus la pilule La journée mondiale de la contraception, qui a lieu le 26 septembre, comme chaque année, est l’occasion de faire un point sur les moyens de contraception les plus utilisés. La journée mondiale de la contraception, qui a lieu le 26 septembre, comme chaque année, est l’occasion de faire un point sur les moyens de contraception les plus utilisés.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

La campagne de vaccination contre la grippe

Le vaccin contre la grippe n’est pas obligatoire. Le Ministère de la Santé le recommande pour les personnes les plus fragiles : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes par une maladie chronique, femmes enceintes…

L’épidémie de grippe saisonnière survient chaque année en France entre les mois de décembre et d’avril et touche environ 2,5 millions de personnes. La mortalité due à la grippe saisonnière concerne essentiellement les sujets âgés (plus de 90 % des décès liés à la grippe surviennent chez des personnes de 65 ans et plus). Elle est évaluée à environ 4 000 à 6 000 décès par an.

L’organisme Santé Publique France recommande quelques gestes simples pour se protéger du virus quand on ne fait pas partie de la frange de la population la plus fragile :

  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou utiliser une solution hydroalcoolique
  • Se couvrir la bouche dès que l’on tousse, éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) et transmettre ce réflexe aux enfants
  • Porter un masque et limiter les contacts
  • Se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette, etc.), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants
  • Penser à aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air.



Grippe : moins d'hospitalisations chez les enfants vaccinés .
Le vaccin contre la grippe réduirait vraiment le risque d'hospitalisation chez les jeunes enfants, selon une étude canadienne. Les températures baissent et les parents commencent à faire vacciner leurs enfants en bas âge contre la grippepour les préparer à affronter l'hiver et les maladies respiratoires qui l'accompagnent. Une étude canadienne menée par Santé publique Ontario (SPO) et l'Institut des sciences cliniques évaluatives (ICES), et publiée le 17 novembre dans la revue Plos One, montre justement que cet acte aurait une influence positive sur la santé de nos bambins. Les chercheurs ont analysés 9 982 dossiers d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans soumis à des tests de dépistage de la grippe pendant plusieurs saisons. Ils ont bien distingué les enfants qui avaient reçu le vaccin, ceux partiellement vaccinés et ceux qui ne s'étaient pas fait vacciner du tout. 67 % de risque d'hospitalisation en moins chez les 2-4 ans Les enfants les mieux protégés ? Ceux âgés de 2 à 4 ans qui présentent un risque d'hospitalisation dû à à la grippe diminué de 67 %. Les enfants âgés de 6 mois à 2 ans présentent quant à eux un risque diminué de 48 %. Conclusion : les vaccins anti-grippaux effectués pendant deux saisons de suite sont efficaces pour prévenir les hospitalisations liées à la grippe chez les jeunes enfants, selon les scientifiques. A savoir : les enfants qui n'ont été vaccinés qu'une année voient leur risque d'hospitalisation baisser de 39 %.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!