Bien-être Et si nos problèmes de santé venaient de nos microbiotes ?

01:10  06 octobre  2017
01:10  06 octobre  2017 Source:   Medisite

Thé et café : les 2 boissons qui protègeraient des maladies du foie

  Thé et café : les 2 boissons qui protègeraient des maladies du foie Le thé et le café consommés quotidiennement pourraient permettre de limiter les problèmes liés au foie, selon une étude publiée dans le Journal Of Hepatology. © iStock Thé et café : les 2 boissons qui protègeraient des maladies du foie Boisson chaude et santé du foie, quel est le lien ? Si le café et le thé permettent de limiter la progression de la fibrose hépatique, on ignore leurs effets sur les autres pathologies du foie.

Cette page n'est pas visible actuellement. Consultez la liste complète de nos formations.

Venez vous inscrire sur Unibet et recevez jusqu'à 3 bonus cumulables !

Et si nos problèmes de santé venaient de nos microbiotes ? © Medisite Et si nos problèmes de santé venaient de nos microbiotes ?

Présentes dans l’intestin, la bouche ou encore les poumons, les bactéries "bénéfiques" constituant les microbiotes jouent un rôle sur notre santé. Un simple déséquilibre de ces micro-organismes peut avoir de lourdes conséquences inflammatoires. Problèmes de poids, psoriasis, troubles digestifs... Medisite fait le point à l’occasion de l’événement "Ma santé passe par mes microbiotes".

Elles sont 10 fois plus nombreuses que toutes les cellules de notre corps, et pèsent près de deux kilogrammes. Les bactéries "bénéfiques" qui vivent dans notre intestin, notre bouche, notre vagin, nos poumons ou encore sur notre peau constituent ce que les scientifiques appellent les microbiotes, et jouent un rôle bien plus important qu’il n’y paraît. Obésité, allergies, troubles digestifs, dépression, maladies parodontales, baisse des défenses immunitaires, infections vaginales, candidoses, psoriasis, eczéma… toutes ces maladies pourraient en partie venir d’un déséquilibre du microbiote. Cette association entre microbiote et santé fait l’objet d’une campagne nationale d’information dans 10 villes de France et dans de nombreuses pharmacies partenaires tout ce mois d’octobre 2017*.

Boire trop de sodas light augmente-t-il vraiment le risque d’AVC ?

  Boire trop de sodas light augmente-t-il vraiment le risque d’AVC ? Des chercheurs américains ont remarqué qu’une consommation excessive de sodas allégés augmentait légèrement le risque d’accident vasculaire cérébral. Les sodas light sont régulièrement pointés du doigt : obésité, diabète, hypertension, infarctus… Une étude menée par l’American Heart Association vient ajouter un nouveau risque à la consommation de boissons gazeuses allégées en sucre : l’accident vasculaire cérébral (AVC).Les résultats de l’étude, relayés par la Harvard Medical School, permettent de faire un lien entre la consommation régulière de soda light et la survenue d’AVC.

Microbiote et réactions inflammatoires

Le lien entre déséquilibre (ou dysbiose) des microbiotes et inflammation de l’organisme est ténu. Ainsi, quand la diversité ou la quantité de bactéries au sein d’un microbiote varie, la vulnérabilité aux infections et aux réactions immunitaires augmente. Prenons le microbiote intestinal, le plus connu de nos microbiotes (anciennement désigné par le terme de flore intestinale). Les conséquences directes (surpoids et affaiblissement du système immunitaire) de son déséquilibre ont une bonne notoriété**, mais des conséquences indirectes moins connues existent également. Il peut s’agir de dépression, de douleurs articulaires ou encore d’allergies respiratoires.

Reconnaître les signes d’un déséquilibre des microbiotes

Le nombre de personnes malvoyantes risque d’exploser dans les années à venir

  Le nombre de personnes malvoyantes risque d’exploser dans les années à venir Les chercheurs estiment que le nombre de personnes malvoyantes dans le monde pourrait tripler d’ici 2050. Les cas de cécité totale ou partielle pourraient passer de 36 à 115 millions d’ici 2050, d’après les projections des chercheurs publiées début août dans la revue The Lancet Global Health. Soit une multiplication par trois du nombre d’aveugles dans le monde en seulement trente ans.

Accès bloqué. Votre accès au site PAP.fr a été bloqué car votre adresse IP présente les caractéristiques d'un robot. Pour obtenir le déblocage de votre accès, veuillez contacter notre service clients : au 01 40 56 33 33, du lundi au samedi de 9h à 18h. ou par e-mail à l'adresse

Mais comment reconnaître un déséquilibre des microbiotes ? En analysant les signes d’appel, selon le docteur Didier Chos, président de l’Institut Européen de Diététique et de Micronutrition (IEDM) : "un désordre du microbiote intestinal peut entraîner des problèmes digestifs plus ou moins bruyants. Mais attention, les premiers signes d’un déséquilibre de ce microbiote peuvent êtres des signes à distance, comme des allergies ou des symptômes d’arthrose", nous apprend le médecin. "À partir du moment où les signes d’appel sont récurrents ou chroniques et s’ils comprennent une fatigue, des douleurs articulaires ou des problèmes infectieux à répétition, n’hésitez pas à consulter", conseille alors le docteur Chos. Apprenez également à identifier les évènements à risque pour l’équilibre de vos microbiotes : le stress, l’alimentation, une antibiothérapie, mais aussi des infections répétées sont autant d’agressions du microbiote qui peuvent altérer son état.

Avoir de la graisse sur les hanches et les cuisses, c’est bon pour la santé !

  Avoir de la graisse sur les hanches et les cuisses, c’est bon pour la santé ! Bonne nouvelle : avoir un peu de graisse sur les hanches et les cuisses n’est pas mauvais pour la santé. Bonne nouvelle : avoir un peu de graisse sur les hanches et les cuisses n’est pas mauvais pour la santé.

Site en maintenance.

Si jeune et deja fan de la sodomie en videos et photos anal.

Des probiotiques à la rescousse des microbiotes

Obésité et diabète : les bébés prématurés seraient plus exposés

  Obésité et diabète : les bébés prématurés seraient plus exposés Selon une étude menées par une université israélienne, naître prématurément aurait des conséquences sur la santé métabolique et endocrine pendant l’enfance. Selon une étude menées par une université israélienne, naître prématurément aurait des conséquences sur la santé métabolique et endocrine pendant l’enfance.

Site fermé.

Une liste de médecins spécialistes du microbiote et de la micronutrition est disponible sur demande auprès de l’IEDM. Après un questionnaire de première approche, des examens plus poussés permettront éventuellement de mesurer l’inflammation digestive et de détecter la présence de marqueurs de déséquilibre du microbiote. Et après ? En fonction des résultats, le médecin pourra envisager de moduler les microbiotes par une adaptation de l’alimentation et des habitudes de vie ou par la prise de probiotiques – des bactéries ou des levures vivantes et bénéfiques qui coloniseront l’organisme. Les probiotiques existent sous forme de compléments alimentaires, mais ils sont aussi naturellement présents dans plusieurs aliments, tels que le yaourt, le kéfir, la choucroute, le miso, les cornichons et certains fromages.

*Campagne d’information Ma santé passe par mes microbiotes. Retrouvez le programme complet des conférences et évènements sur microbiotes-sante.fr

**Sondage Ifop pour PiLeJe réalisé par téléphone entre le 25 et le 27 août 2017 auprès d’un échantillon de 985 personnes de 18 ans ou plus représentatif de la population française.

Maux de tête: les meilleurs conseils des naturopathes .
En médecine naturopathique, nous cherchons à traiter ce qui est à l’origine des problèmes de santé. Dans le cas des céphalées, il y a tellement de causes potentielles que nous devons commencer par l’anamnèse complète du patient. En médecine naturopathique, nous cherchons à traiter ce qui est à l’origine des problèmes de santé. Dans le cas des céphalées, il y a tellement de causes potentielles que nous devons commencer par l’anamnèse complète du patient. Nous examinons tous vos antécédents de santé pour découvrir les facteurs qui peuvent contribuer à vos maux de tête ou les provoquer.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!