Bien-être Sirop contre la toux, aspirine : la double vie des médicaments

01:10  07 octobre  2017
01:10  07 octobre  2017 Source:   Femme Actuelle

Jus de pamplemousse : la boisson à ne pas boire en même temps que ses médicaments

  Jus de pamplemousse : la boisson à ne pas boire en même temps que ses médicaments Certains jus peuvent avoir une influence sur l'absorption des médicaments. C'est le cas du pamplemousse qui, selon les autorités sanitaires américaines peut entraîner un stockage élevé de médicaments dans le sang et mener à des effets secondaires plus graves. Certains médicaments ne doivent pas être pris avec du jus de pamplemousse. Selon l'Agence américaine des des aliments et des médicaments, la Food & Drug Administration (FDA), cela peut affecter la manière dont les médicaments agissent dans le corps, surtout si vous souffrez d’hypertension artérielle ou d’arythmie (battements cardiaques irréguliers ou anormaux).

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Accès bloqué. Votre accès au site PAP.fr a été bloqué car votre adresse IP présente les caractéristiques d'un robot. Pour obtenir le déblocage de votre accès, veuillez contacter notre service clients : au 01 40 56 33 33, du lundi au samedi de 9h à 18h. ou par e-mail à l'adresse

Sirop contre la toux, aspirine : la double vie des médicaments © Prisma Media Sirop contre la toux, aspirine : la double vie des médicaments

Ces médicaments déjà anciens ont amélioré la qualité de vie de nombreux malades. Aujourd’hui, ils retrouvent une seconde jeunesse grâce à de nouvelles indications.

C’est souvent au détour d’observations fortuites qu’un médicament trouve une seconde jeunesse. En médecine, on appelle cela la sérendipité. Quelques exemples de découvertes étonnantes.

Un sirop contre la toux… et l'AVC

En juin dernier, une équipe de l'Inserm a travaillé sur les propriétés antithrombotiques de la N-acétylcystéine, l’actif principal de très nombreux sirops qui fluidifient les sécrétions bronchiques et en facilitent l’expulsion (Rhinathiol, Exomuc et les autres). Les chercheurs ont prédit que ce composé, qui casse les liaisons entre les molécules de mucine (le mucus) en fragments plus petits, ferait de même sur les caillots à l’origine de la plupart des accidents vasculaires cérébraux. C’est aujourd’hui prouvé : une injection intraveineuse de N-acétylcystéine est même plus efficace que les traitements lourds habituels. Sans effets secondaires, peu cher, ce médicament pourrait être utilisé aussi pour désobstruer les artères coronaires au décours d’un infarctus du myocarde.

Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ?

  Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ? À l’arrêt du tabac, la fatigue peut être ressentie, car l’organisme n’est plus stimulé par la nicotine. Le deuxième symptôme fréquent à l’arrêt du tabac est la toux. Revue de détail. © iStock Toux : un symptôme normal d’arrêt du tabac ? Le sevrage tabagique déclenche la touxLes cils bronchiques ont un rôle excrétoire, c’est-à-dire qu’ils favorisent l'élimination des impuretés accumulées dans les bronches, via le mucus. La toux à l’arrêt du tabac permet d’expectorer le mucus produit en plus grande quantité. Il s’agit d’une toux grasse. C’est un symptôme normal qui peut durer jusqu’à quatre semaines.

Il n'existe pas de document avec cet identifiant. Vie académique 1968-1970.

Cette page n'existe pas.

Un médicament antihypertenseur…bon pour les hémangiomes

Autre surprise, le propanolol, un bêtabloquant, utilisé comme antihypertenseur ou en cas d’insuffisance cardiaque s’est révélé un excellent traitement… des « fraises » de l’enfant. Ces sortes de tumeurs vasculaires (des hémangiomes infantiles) se développent avant l’âge de un an et, neuf fois sur dix, se résorbent spontanément. Toutefois, certaines, parce que trop disgracieuses ou gênantes, doivent être traitées… Autrefois avec des médicaments peu efficaces et peu sûrs, aujourd’hui avec ce médicament ancien, et donc bien documenté. Une nouvelle indication née de l’observation d’un médecin, dermatologue pédiatre, qui a constaté la disparition de la fraise d’un nourrisson âgé de trois mois soigné par ailleurs pour des problèmes cardiaques par la molécule. Le lien a depuis été démontré et le médicament est désormais commercialisé aussi pour cette affection en particulier.

Gym + Ibuprofen = pas bon

  Gym + Ibuprofen = pas bon Une nouvelle étude vient de montrer que la prise d’Ibuprofen et d’aspirine pouvait avoir des conséquences catastrophiques sur la croissance musculaire. Le docteur Tommy Lundberg, de l’institut Karolinska, a réuni un groupe d’hommes et de femmes en pleine forme, âgés de 18 à 35 ans, et les a divisés en 2 groupes. D’un côté, le premier groupe prenait une forte dose d’analgésiques non-stéroïdiens (soit, 1200 mg d’Ibuprofen) par jour pendant 8 semaines. L’autre groupe en prenait, quant à lui, une faible dose (75mg). Pendant les 8 semaines, les deux groupes s’adonnaient à des séances régulières de musculation.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. 1001pharmacies en guerre contre le marché noir - Espace Datapresse.

L’aspirine, elle prévient certains cancers

On sait depuis la découverte de l’aspirine qu’elle soulage le mal de tête, fait baisser la fièvre, atténue l’inflammation d’une articulation. Aujourd’hui, ces indications s’étendent. On la donne à faibles doses après un incident cardiaque. On a découvert que toujours à petites doses, elle pourrait prévenir certains cancers, colorectal, du poumon ou du sein. Les travaux sont encore exploratoires et le lien de cause à effet n’a pas été démontré. Dernière performance en date, la réduction du risque de prééclampsie pendant la grossesse. Cette complication d’une hypertension artérielle (“gravidique“, fréquente en cours de grossesse) peut conduire au décès de la mère et/ou de l’enfant. L’aspirine, prise à la dose de 150 mg par jour pour les femmes à risque dépistées au 1er trimestre de grossesse, permet de réduire de 62 % le taux de prééclampsie qui oblige à un accouchement avant la 37e semaine, de 82 % pour les prééclampsies précoces (avant la 34e semaine).


Acouphènes : quels médicaments pour les soigner ? .
Les acouphènes sont une sensation sonore (sifflement, bourdonnement) perçue par l'individu atteint. Ils peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. Quelles en sont les causes, et existe-t-il des traitements pour les acouphènes ? Causes des acouphènesLes causes des acouphènes sont multiples. Une otite, une otospongiose, un bouchon de cérumen, une baisse de l'audition, un traumatisme crânien, une entorse cervicale ou une tumeur du nerf auditif sont susceptibles de provoquer des acouphènes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!