Bien-être Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures

01:05  10 novembre  2017
01:05  10 novembre  2017 Source:   Medisite

Alzheimer : la prise d'antidépresseurs augmenterait le risque de traumatisme crânien

  Alzheimer : la prise d'antidépresseurs augmenterait le risque de traumatisme crânien Dans une nouvelle étude, des scientifiques ont découvert que la prise d'antidépresseurs par les seniors atteints de la maladie d'Alzheimer augmentait le risque de traumatisme crânien et de commotion cérébrale. Dans une nouvelle étude, des scientifiques ont découvert que la prise d'antidépresseurs par les seniors atteints de la maladie d'Alzheimer augmentait le risque de traumatisme crânien et de commotion cérébrale.

Une nouvelle étude présentée au congrès annuel de la santé à San Diego qui se tient du 6 au 9 novembre 2017 explique que dans ce cas pathologique, ces 2 types de médicaments augmenteraient le risque de fractures liées à l'ostéoporose.

Découvrez nos activités sur Agence Okarina.

Après avoir comparé plusieurs types de traitements des scientifiques ont noté un risque particulièrement élevé de fractures chez les patients sous antidépresseurs et antidouleurs atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Antalgiques et antidépresseurs ne feraient pas bon ménage chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Une nouvelle étude présentée au congrès annuel de la santé à San Diego qui se tient du 6 au 9 novembre 2017 explique que dans ce cas pathologique, ces 2 types de médicaments augmenteraient le risque de fractures liées à l'ostéoporose.

Un risque élevé après seulement 3 mois

Spasmophilie : quelles sont les personnes à risque ?

  Spasmophilie : quelles sont les personnes à risque ? Palpitations, tachycardie, transpiration excessive, angoisse, nausées, sensation d’étouffement, spasmes… La spasmophilie est un ensemble de symptômes dont l’origine reste encore aujourd’hui en partie mystérieuse. Les crises de spasmophilie étaient autrefois attribuées à un manque de calcium ou de magnésium, mais cette hypothèse est désormais rejetée par un grand nombre de médecins. Quelles sont les personnes les plus exposées à ces troubles paniques ?

Pour plus d'informations sur les prochaines sorties de jeux, rendez-vous sur : http://www.zylom.com/uk/blog/coming-soon/.

"Les inflammations chroniques provoquées par la polyarthrite rhumatoïde entraînent des affections comorbides nécessitant parfois de prendre plusieurs médicaments", expliquent les scientifiques. Les chercheurs ont donc réuni plusieurs volontaires nécessitant une polymédication et les ont divisés en fonction de leur association de médicaments pour ensuite comptabiliser le risque de fracture pendant près de 6 ans. En tout 863 cas de fractures liées à l'ostéoporose ont été recensés.

Selon les résultats comparatifs, le risque était particulièrement élevé chez les personnes sous antidépresseurs de la catégorie inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ( Paroxétine®, Citalopram®, Fluoxétine®...) et les antidouleurs opioïdes et ce seulement après 3 mois de traitement. Ces deux types de médicaments seraient associés à plusieurs cas de chutes ayant entraîné les fractures.

Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures © Medisite Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures

"Nos résultats devraient permettre de mieux guider les rhumatologues sur les types de médicaments à prescrire à leurs patients" concluent les chercheurs.

Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie .
La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé jeudi la mise sur le marché de « cinq médicaments différents » à destination des patients malades de la thyroïde. Ils seront disponibles en pharmacie à partir de « mi-novembre ». Face à la colère des patients dénonçant des effets secondaires indésirables après le changement de formule du Levothyrox, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé ce jeudi sur Cnews que les malades de la thyroïde disposeraient de « cinq médicaments différents » à partir de « mi-novembre ». « Nous aurons le choix entre cinq molécules différentes, cinq médicaments différents de marques différentes à partir de mi-novembre », a indiqué la ministre sans pour autant détailler davantage. En effet, jusqu’à maintenant, le Levothyrox était en situation de quasi-monopole en France. Suite aux nombreux signalements d’effets secondaires et la pétition réunissant plusieurs centaines de milliers de signatures contre la nouvelle formule du Levothyrox, Agnès Buzyn avait annoncé le 15 septembre dernier le retour de l'ancienne formule de ce médicament (baptisée Euthyrox) avant l'arrivée de nouvaux médicaments alternatifs. « Il reste aujourd'hui 60 000 boîtes » de cette ancienne formule du Levothyrox, a remarqué Agnès Buzyn. Un quantité très restreinte lorsqu’on sait que trois millions de personnes en France prennent ce médicament pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération suite à un cancer de la thyroïde.

Source: http://fr.pressfrom.com/lifestyle/sante/-69326-les-deux-medicaments-qui-augmentent-le-risque-de-fractures/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!