Bien-être Pourquoi prendre des levures pendant un traitement antibiotique

17:50  11 novembre  2017
17:50  11 novembre  2017 Source:   Medisite

Les Américains consomment beaucoup plus d'antidépresseurs qu'il y a 15 ans

  Les Américains consomment beaucoup plus d'antidépresseurs qu'il y a 15 ans Le nombre d'Américains qui déclarent prendre des antidépresseurs a augmenté de 65% entre 1999 et 2014, selon un rapport publié par les Centers for Disease Control (centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies, ou CDC). En 2014, environ un Américain âgé de plus de 12 ans sur huit a déclaré avoir avalé des antidépresseurs au cours du mois écoulé, soit une hausse de 65% par rapport à 1999, selon des chiffres publiés par les Centers for Disease Control aux États-Unis.Parmi ces consommateurs, un Américain sur quatre prenait un traitement depuis plus de dix ans.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Pourquoi prendre des levures pendant un traitement antibiotique © iStock Pourquoi prendre des levures pendant un traitement antibiotique

L’ultra-levure est fréquemment conseillée pour limiter les risques de diarrhée ou de mycose vaginale en cas de traitement antibiotique. Dans quelle mesure est-ce utile d’associer ultra-levure et antibiotique ?

Protéger la flore intestinale grâce aux levuresAu cours d’un traitement antibiotique, il est très fréquent de souffrir d’une perturbation intestinale. Celle-ci se manifeste par des diarrhées plus ou moins importantes. Cela s’explique par l’impact de nombreux antibiotiques sur la flore intestinale ou microbiote des personnes les plus sensibles. Le microbiote intestinal se compose de milliards de bactéries différentes dont le rôle est de protéger l’organisme. Or, les antibiotiques peuvent avoir une incidence désastreuse sur ce milieu fragile. Dans les cas les plus graves, les diarrhées peuvent même être sanglantes. Il est pourtant possible de protéger la flore intestinale naturellement en prenant de l’ultra-levure. Il s’agit de probiotiques qui préviennent, voire guérissent les diarrhées dues aux antibiotiques car ce sont des bactéries amies.Antibiotique et perturbation de la flore vaginaleUn traitement antibiotique perturbe la flore vaginale car il détruit les lactobacilles. Le vagin n’étant alors plus protégé contre les bactéries pathogènes, cela entraîne nombre de désagréments tels que mycoses vaginales, leucorrhées, démangeaisons, brûlures. L’antibiothérapie peut être complétée par des probiotiques afin de protéger le microbiote vaginal et limiter les mycoses locales. Là encore, prendre des probiotiques permet de réimplanter les bonnes bactéries dans l’organisme.Associer ultra-levure et antibiotiquePour limiter les risques de perturbation des différents microbiotes lorsque l’on doit prendre un antibiotique, il est possible d’associer ultra-levure et antibiotique pendant toute la durée du traitement. Il est toutefois recommandé d’en parler à son médecin qui saura conseiller à son patient quels probiotiques prendre et à quelle fréquence. Il est également fondamental de s’interroger sur la réelle utilité de l’antibiothérapie afin de ne pas abuser des antibiotiques.

Antibiotiques : ils réduisent l’efficacité de l’immunothérapie .
La prise d’antibiotiques perturberait l’efficacité du traitement de certains cancers par immunothérapie, selon une récente étude. Cette découverte, révélée par la revueScience et due au travail conjoint des scientifiques de l’Inserm, de l’Inra et de Gustave Roussy, démontre que certains patients atteints de cancer et placés sous antibiotiques en raison d’une infection dentaire, pulmonaire ou urinaire, voient la performance du traitement par immunothérapie, pourtant très prometteur, diminuer. Un phénomène visiblement lié à la modification du microbiote intestinal due à la prise de médicaments. Selon l’étude, cet impact négatif sur la progression de la maladie serait observé pour toute consommation d’antibiotiques intervenant deux mois avant et jusqu’à un mois après le début du traitement. Ce constat a été réalisé pour trois types de cancer : celui du rein, de la vessie et dans le cadre du cancer avancé du poumon. Ces observations pourraient expliquer pourquoi certains patients ne répondent pas au traitement par immunothérapie et démontrent le rôle prépondérant du microbiote intestinal dans l’amélioration de l’état des malades. Les scientifiques ont en effet mené des tests comparatifs sur des souris qui ont permis de révéler que la composition et la qualité de ce microbiote étaient directement liées à l’efficacité de l’immunothérapie. Ils ont aussi pu mettre en évidence l’action positive d’une bactérie nommée Akkermansia muciniphila pour restaurer la performance du traitement chez les spécimens présentant un microbiote défavorable.

Source: http://fr.pressfrom.com/lifestyle/sante/-69475-pourquoi-prendre-des-levures-pendant-un-traitement-antibiotique/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!