Bien-être Crise cardiaque : les premiers signes

01:13  14 novembre  2017
01:13  14 novembre  2017 Source:   Medisite

Sel : au-delà de cette dose vous doublez votre risque d'insuffisance cardiaque

  Sel : au-delà de cette dose vous doublez votre risque d'insuffisance cardiaque Selon une nouvelle étude, présentée lors du congrès annuel de la Société Européenne de Cardiologie (ESC), un excès de sel dans votre alimentation pourrait augmenter les risques d’incident cardiaque. Le sel est essentiel à l'organisme, mais il ne faut pas en abuser ! Une nouvelle étude, présentée lors du congrès annuel de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) a montré qu'un excès de sel dans l'alimentation peut être lié au développement de certaines maladies cardiaques. Deux fois plus de risque pour 13,7g de selLes résultats suggèrent que consommer trop de sel double les risques d'insuffisance cardiaque.

Err Connexion. La premiere rencontre.

Mieux encore, il faut apprendre à reconnaitre les signes qui précédent une crise cardiaque (appelée aussi infarctus) pour mieux s'en prévenir.

Crise cardiaque : les premiers signes © iStock Crise cardiaque : les premiers signes

Certains signes avant-coureurs d’une crise cardiaque diffèrent selon le sexe de la personne. Il est donc important de connaître chaque symptôme d’une crise cardiaque afin de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Crise cardiaque est le terme couramment utilisé pour désigner l’infarctus du myocarde. Elle intervient lorsque le cœur – muscle cardiaque – n’est plus suffisamment alimenté en sang, du fait de la présence d’un caillot dans une artère coronaire. Cet accident cardiaque peut survenir à tout moment. En France, il concerne chaque année cent-vingt-mille personnes. Reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque peut sauver la vie d’une personne car cela permet de réagir à la moindre alerte, c’est-à-dire appeler les urgences (15). Si l’on reconnaît plus facilement les signes précurseurs chez l’homme, certains symptômes annonciateurs d’une crise cardiaque chez la femme sont souvent ignorés par l’entourage.

Insuffisance cardiaque : les 4 signes méconnus qui doivent alerter

  Insuffisance cardiaque : les 4 signes méconnus qui doivent alerter Mal connue du grand public, l'insuffisance cardiaque touche près d'un million de personnes en France. Mal connue du grand public, l'insuffisance cardiaque touche près d'un million de personnes en France. Le Groupe insuffisance cardiaque et cardiomyopathies de la Société française de cardiologie rappellent les signes qui doivent alerter sur cette pathologie.

La mastication d’un comprimé d’AAS aux premiers signes d’une crise cardiaque peut réduire le risque de fatalité. D’autres analgésiques comme l’acétaminophène et l’ibuprofène ne s’avèreront pas utiles dans une situation d’urgence comme une crise cardiaque .

C’est un signe clair que vous avez un problème cardiaque qui doit être traité. La douleur à la poitrine fréquente est un indicateur fort qu’une crise cardiaque peut frapper à tout moment. Voici les premiers signes d’alerte du cancer des os.

Les symptômes d’une crise cardiaque différents chez la femme

Chez l’homme, la douleur violente dans la cage thoracique avec irradiation dans le bras gauche est généralement caractéristique d’un infarctus du myocarde imminent. Or, ce symptôme de la crise cardiaque chez la femme est bien plus faible et il ne se manifeste que dans un cas sur deux. Il peut être, à tort, assimilé à une crise d’angoisse. Les femmes présentent au contraire des signes annonciateurs peu significatifs, jusqu’à un mois avant l’accident coronaire. Parmi ces symptômes atypiques, on retrouve majoritairement :


- une fatigue intense inexpliquée ;

- l’essoufflement non lié à un effort ;

- des palpitations ;

- une douleur dans le dos ;

- des douleurs abdominales ;

- des nausées et des vomissements ;

- un sommeil perturbé.

Le fait de négliger ces symptômes entraîne une prise en charge médicale tardive et, par voie de conséquence, retarde le diagnostic. Ce qui représente un réel danger.

Épidémie de bronchiolite: les signes qui doivent alerter .
Comme tous les hivers, la bronchiolite fait son retour dans l’Hexagone : les cas de bébés touchés par cette maladie respiratoire sont en « nette augmentation » sur le plan national. On vous aide à détecter les signes qui doivent vous mener à consulter un pédiatre. La bronchiolite est une forme de « bronchite du nourrisson » caractérisée par l'inflammation des bronchioles (ramifications des bronches). Très contagieuse, la bronchiolite donne lieu à de véritables épidémies chaque hiver. D’après une étude de Santé publique France relayée ce lundi par Le Parisien, le virus – qui touche essentiellement les enfants de moins de 2 ans, avec une « préférence » pour les bébés de moins

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!