Bien-être 22 médicaments autorisés sur le marché malgré leur toxicité ou inefficacité

01:15  05 janvier  2018
01:15  05 janvier  2018 Source:   Medisite

Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie

  Thyroïde : 5 médicaments différents bientôt disponibles en pharmacie La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé jeudi la mise sur le marché de « cinq médicaments différents » à destination des patients malades de la thyroïde. Ils seront disponibles en pharmacie à partir de « mi-novembre ». Face à la colère des patients dénonçant des effets secondaires indésirables après le changement de formule du Levothyrox, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé ce jeudi sur Cnews que les malades de la thyroïde disposeraient de « cinq médicaments différents » à partir de « mi-novembre ». « Nous aurons le choix entre cinq molécules différentes, cinq médicaments différents de marques différentes à partir de mi-novembre », a indiqué la ministre sans pour autant détailler davantage. En effet, jusqu’à maintenant, le Levothyrox était en situation de quasi-monopole en France. Suite aux nombreux signalements d’effets secondaires et la pétition réunissant plusieurs centaines de milliers de signatures contre la nouvelle formule du Levothyrox, Agnès Buzyn avait annoncé le 15 septembre dernier le retour de l'ancienne formule de ce médicament (baptisée Euthyrox) avant l'arrivée de nouvaux médicaments alternatifs. « Il reste aujourd'hui 60 000 boîtes » de cette ancienne formule du Levothyrox, a remarqué Agnès Buzyn. Un quantité très restreinte lorsqu’on sait que trois millions de personnes en France prennent ce médicament pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération suite à un cancer de la thyroïde.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. 1001pharmacies en guerre contre le marché noir - Espace Datapresse.

La revue médicale Prescrire, dan sune publication du 1er janvier 2018, met en garde contre des critères d'évaluation pas assez sévères concernant l'autorisation de mise sur le marché des médicaments au point que 22 d'entre-eux pourraient être inefficaces et plus toxiques que prévu.

Les critères de validation d'autorisation de mise sur le marché pour les médicaments sont-ils insuffisants ? C'est en tout cas, ce que pointe du doigt le revue medicale Prescrire. Dans une publication du 1er janvier, les auteurs du site spécialisé rapportent que "de nombreuses autorisations de mise sur le marché (AMM) sont fondées sur des essais cliniques dans lesquels les effets du médicament sont évalués sur des critères intermédiaires". Selon eux, les vrais résultats qui comptent pour les patients ou les essais exploratoires ne seraient pas assez pris en compte, exposant à des médicaments avec des risques d'effets secondaires importants.

Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures

  Les deux médicaments qui augmentent le risque de fractures Après avoir comparé plusieurs types de traitements des scientifiques ont noté un risque particulièrement élevé de fractures chez les patients sous antidépresseurs et antidouleurs atteints de polyarthrite rhumatoïde. Antalgiques et antidépresseurs ne feraient pas bon ménage chez les patients attein Une nouvelle étude présentée au congrès annuel de la santé à San Diego qui se tient du 6 au 9 novembre 2017 explique que dans ce cas pathologique, ces 2 types de médicaments augmenteraient le risque de fractures liées à l'ostéoporose.

Fatal error: Call to a member function fetch() on boolean in /home/gaboncoin/public_html/modele/type_contrat.crud.php on line 32.

Erreur. Le document que vous avez demandé n'est pas accessible.

22 médicaments autorisés sur le marché malgré leur toxicité ou inefficacité © Medisite 22 médicaments autorisés sur le marché malgré leur toxicité ou inefficacité

Des médicaments actuellement en vente plus toxiques que prévus

Prescrire illustre son propos avec une étude américaine ayant démontré que sur 36 médicaments validés sur des critères intermédiaires comme "le délai avant progression d'une tumeur" seul 5 d'entre-eux ont réellement apporté de l'efficacité sur un critère qui comptent plus pour le patients comme l'allongement de la durée de vie. Dans un autre cas, une étude de l'Agence américaine du médicament aurait démontré que 22 traitements actuellement en vente ont été validés par la phase II, dîte "exploratoire", basée sur les fameux critères intermédiaires, ont été jugés inefficaces voire plus toxiques que prévu après des résultats plus poussés.

La revue Prescrire appelle donc les professionnels reconnaître l'importance de valider les médicaments sur des critères "plus solides" et les mettre en place car il en va de la santé des patients.

Des médicaments inutiles ou dangereux à ne pas donner aux enfants .
Rhume, toux, fièvre Après avoir passé en revue plusieurs études, l'UFC-Que-Choisir rappelle les médicaments estimés comme inutiles ou dangereux et qu'il ne faudrait donc pas donner aux enfants. © Medisite Des médicaments inutiles ou dangereux à ne pas donner aux enfants Les enfants représentent un énorme marché pour les laboratoires fabricants de médicaments soulageant les maux du quotidien. Problème : beaucoup d'études publiées depuis le début des années 2000 ont mis en évidence des effets indésirables graves pas assez connus et un manque d'efficacité.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!